Jeux olympiques

JO Paris 2024 : Règles, Records, Format … Tout savoir sur le Basketball

En pleine ascension médiatique et communautaire, le basket est un des sports collectifs les plus importants aux Jeux olympiques. Les JO de Paris arrivent dans deux mois et We Sport vous fait un topo sur tout ce qu'il faut savoir sur les règles et l'historique de cette discipline.

LES RÈGLES DU BASKETBALL

Le basketball est rempli de règles plus ou moins compliquées. Surtout qu'elles changent en fonction de la ligue. Par exemple, les règles en NBA sont différentes de celles en FIBA. C'est ces dernières qui sont utilisés pour les Jeux olympiques.

  • Un match dure 40 minutes divisées en quatre quart temps de 10 minutes et avec une mi-temps de 10 minutes. Le chrono est arrêté à chaque coup de sifflet.
  • Chaque équipe est composée de cinq joueurs et sept remplaçants. Les changements sont illimités.
  • Chaque équipe possède 24 secondes pour tirer.
  • En cas d'égalité, il y a une prolongation de cinq minutes.
  • Les joueurs ont le droit de faire que deux pas sans dribbler, sinon c'est “marcher” et le ballon est rendu à l'adversaire.
  • Si un panier est inscrit avant la ligne à trois points (à 6.75m), il vaut deux points. Après cette ligne trois points. Et lors d'un lancer franc, un point. Un lancer franc est obtenu après une faute lors d'un tir ou si une équipe est dans le “bonus” après qu'elle subit cinq fautes collectives de l'adversaire.

LE FORMAT DU BASKETBALL AUX JEUX OLYMPIQUES

Lors des JO, les 12 nations qualifiées sont séparées en trois poules de quatre. Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les deux meilleurs troisièmes rejoignent les quarts de finale. Après, un tableau à élimination directe est mise en place. Bien sûr, c'est le même format pour les hommes et les femmes.

Pour le moment les groupes du tournoi masculin sont :

Groupe A : 

  1. Australie
  2. Vainqueur TQO du Pirée
  3. Canada
  4. Vainqueur TQO Valence

Groupe B :

  1. France
  2. Allemagne
  3. Japon
  4. Vainqueur TQO Riga

Groupe C : 

  1. Serbie
  2. Soudan du Sud
  3. Vainqueur TQO de San Juan
  4. États-Unis

*les vainqueur des TQO sont les vainqueurs des barrages qui auront lieu début juillet une fois que les joueurs NBA auront fini leur saison. 

Et les poules féminines donnent ceci :

Groupe A : 

  1. Serbie
  2. Espagne
  3. Chine
  4. Porto Rico

Groupe B : 

  1. Canada
  2. Nigéria
  3. Australie
  4. France

Groupe C : 

  1. Allemagne
  2. États-Unis
  3. Japan
  4. Belgique

L'HISTOIRE DU BASKETBALL AUX JEUX OLYMPIQUES

Le basketball débarque aux Jeux Olympiques en tant que sport de démonstration. Pendant les JO de 1904 à Saint Louis, la compétition oppose uniquement des équipes américaines du championnat local. Une vraie phase de test. En 1936 lors des Jeux de Berlin très controversés, le basket fait son apparition en tant que vrai sport olympique. Mais seuls les hommes ont le droit d'y participer. Les femmes pourront s'affronter qu'à partir de 1976 à Montréal.

Sans surprise, les États-Unis remportent la première épreuve en 1936. Il faudra attendre les Jeux de Munich en 1972 pour voir Team USA s'incliner en finale contre l'URSS. Chez les femmes, l'ancien bloc soviétique remporte les deux premières éditions avant de laisser la place aux Américaines 1984 à Los Angeles. À noter qu'en 1980 les États-Unis boycott les JO de Moscou. L'URSS rendra la pareille en 1984 à LA dans un grand contexte de guerre froide.

LES RECORDS BATTUS AUX JO

Que ce soit les hommes ou les femmes, aucune équipe de France n'a remporté de médaille d'or olympique au basket. Des médailles d'argent et de bronze ont quant à elles été gagnées. Au basket, ce sont les États-Unis qui écrasent la concurrence avec pas moins de 27 médailles d'or (16 hommes, 9 femmes), 2 d'argent et une de bronze. Ils sont quadruple tenant du titre chez les hommes et septuple tenant du titre chez les femmes.

Team USA a fait rêver du monde aux JO de Barcelone en 1992 avec la Dream Team composée de Michael Jordan, Magic Johnson, Larry Bird, Scottie Pippen, Charles Barkley, David Robinson, Karl Malone, John Stockton, Patrick Ewing. En plus des stars, il y avait le style, la manière et les résultats avec une moyenne de 44 points d'écart à chaque match. La définition de domination.

Cette année, leur équipe fait également office de Dream Team vu les noms. L'Équipe de France a de belles armes à leur opposer, mais le backcourt va peut-être coûter une nouvelle fois l'or aux Bleus.

Rédacteur qui jongle entre le spectacle et les émotions des rings de catch, la folie de la NBA, l'imprévisibilité du tennis et la beauté du football.

Dernières publications

En haut