Jouer au tennis n’a jamais été aussi facile avec Tie Break !

Alexis Jamin, le créateur de Tie Break, nous présente son application qui va faciliter la vie de milliers de joueurs de tennis !

Combien de fois ça nous est arrivé ? Quand vient ce week-end-là, celui où les enfants sont partis chez les grands-parents au Touquet. Celui où tu n’as rien à rendre pour lundi 8h30 précises. Celui où tu vas enfin pouvoir jouer au tennis, en dehors de ton cours du mardi à 20h.

Mais voilà, ta copine ne veut plus jouer avec toi « parce que c’est pas marrant, tu râles tout le temps quand je marque un point ». Tes potes sont partis sans toi au week-end d’intégration. Te voilà tout seul avec ta raquette, tes chaussures blanches, orange d’ocre, et ton envie de jouer au tennis.

Eh bien, ce temps-là est révolu ! L’application qui change tout est là, on la doit à Alexis Jamin, le créateur de Tie Break (https://www.tie-break.fr).

L’appli qui remplace la feuille gondolée

« C’est venu d’un besoin personnel. Ce n’est pas facile de trouver des joueurs du même âge, du même niveau, du même genre, avec les mêmes disponibilités et dans la même zone géographique. ». Et il faut bien dire que la feuille A4, gondolée sous le panneau plastique à l’entrée du club house, ça n’a jamais marché.

De ce besoin ressenti, un jour ou l’autre, par tout joueur de tennis, Alexis Jamin a donc créé l’application smartphone Tie Break, disponible sur IOS et Android, pour mettre en relation les joueurs sans partenaire. « On a voulu faire quelque chose d’entièrement personnalisable pour que chacun y trouve son compte. Niveau, surface, âge, tout est fait pour trouver LE/LA partenaire idéale avec lequel ou laquelle jouer et y trouver son compte tennistiquement parlant ».

PHM likes Tie Break

Aujourd’hui, 2500 utilisateurs, en majorité Franciliens, ont téléchargé Tie Break pour jouer plus régulièrement. Parmi eux, un joueur qui n’aurait a priori pas besoin d’application pour trouver avec qui jouer : Paul Henri Mathieu. Séduit par le projet, il a rejoint l’aventure et s’y investit pleinement. « C’est un mec adorable, et c’est un atout de poids pour trouver des partenaires économiques et institutionnels ».

Pour les clubs et les ligues aussi, Tie Break fait du bien. Avec un taux de remplissage des courts en moyenne de 20%, et un nombre de licenciés toujours à la baisse depuis 10 ans, encourager et faciliter la pratique de tous doit faire partie des objectifs. Le Tennis Club de Sèvres, premier club partenaire de Tie Break, est passé de 600 à 720 membres depuis cette rentrée. Ça marche !

FFT et Station F

L’idée d’Alexis Jamin est déjà saluée par le milieu économique et sportif. Déjà en relation avec des clubs et la FFT, la startup a été sélectionnée pour intégrer Station F (Founders Program) lancé par Xavier Niel. « Avoir été choisi, c’est quelque chose d’énorme. On n’est seulement 4% d’élus, ça récompense plusieurs mois de travail et nous offre un vrai tremplin pour accélérer ! ».

Les développements à venir ? « On veut faciliter la pratique des joueurs en développant notre fonctionnalité d’organisation de parties de tennis. Tu as réservé un terrain mais tu n’as pas de partenaires ? Boum, on propose ta partie à des joueurs qui te correspondent et tu choisis parmi les répondants ». Dans les tuyaux également, permettre aux joueurs de partager leurs résultats : tournois, matchs amicaux, entrainements …

Disponible gratuitement sur iOS et Android.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

neque. ipsum dapibus consequat. commodo venenatis