NBA

Knicks vs Wolves : KAT et Edwards sur la route des Knicks dans cette affiche de la nuit NBA (18/01)

Après une nuit agitée en NBA marquée par le Martin Luther King Day, seulement 2 rencontres au programme ce mardi soir. Karl Anthony-Towns et Anthony Edwards qui déparquent dans la Big Apple, c’est notre affiche NBA du 18 janvier 2022 !

Insipides hier, les Knicks doivent une réaction à leurs fans

On attendait beaucoup de la confrontation hier soir entre les New York Knicks et les Charlotte Hornets. Avec l’absence de Lamelo Ball, l’affiche perdait un peu de son attractivité mais les Knicks, devant leur public, avaient toutes les cartes en main pour revenir à hauteur de leur adversaire au classement. Mais ce fut une prestation indigne de la part de New York. Peu de mouvement, peu d’envie, des joueurs qui baissent la tête sur le terrain. Difficile à comprendre alors que les Knicks restaient sur 5 victoires en 6 rencontres. Était-ce l’horaire de la rencontre, à 13h heure locale, qui a pesé sur le physique des New Yorkais ? Ou un problème plus important au sein de l’effectif ? Tant de questions, qu’il faudra essayer de balayer cette nuit lors de la réception des Wolves. RJ Barrett est un des rares à avoir réalisé une bonne prestation hier avec 18 points et 12 rebonds mais aussi de l’envie, tout comme Immanuel Quickley, qui pour sa 2nde saison, continue de satisfaire. Avec un bilan équilibré pour le moment 22 victoires et 22 défaites, les Knicks devront réagir dès cette nuit pour rester dans la course à l’avantage du terrain pour les play-in.

Les Wolves en quête de régularité

C’est un peu le fil rouge de cette 1ère partie de saison dans le Minnesota, une belle série est suivie d’une mauvaise. Ou un bon match est suivi d’une contre-performance. Même si les Wolves sont en net progrès depuis la saison dernière, on sent un potentiel intéressant et qui peut prendre à chaque instant. Karl Anthony-Towns semble épanoui et ses performances s’en ressentent. Anthony Edwards ne cesse de progresser au fil des rencontres et son apport est même au-dessus des prédictions d’avant saison. Le bémol se situe plus autour de D’Angelo Russel. Non pas pour son talent mais pour sa fragilité. L’ancien All-Star (à l’époque des Nets), reste un joueur fragile et manque régulièrement des matchs. Ce qui perturbe l’équilibre de l’équipe. Car quand il est présent, l’attaque de Minnesota est fluide et bien gérée, avec plus de 110 points inscrits par match. Encore faut-il qu’il soit présent ! Mais l’objectif des play-in devrait être atteint sans difficulté pour les Wolves, qui chercheront à obtenir, comme les Knicks, l’avantage du terrain pour ces barrages avant les play-offs en avril prochain.

Un problème Julius Randle chez les Knicks ?

Incroyable la saison dernière et adulé par le public du Madison Square Garden, Julius Randle vit une saison bien différente cette année. Avec des statistiques en baissent avec 19 points et 10 rebonds de moyenne, c’est aussi l’impact qui a changé. Randle n’est plus aussi décisif et ses choix laissent à désirer. Lui qui demandait plus de soutien offensif en a eu, avec les arrivées de Kemba Walker et Evan Fournier. Mais leurs intégrations restent encore limitées et cela se ressent dans la production offensive et défensive des Knicks. Il faut une prise de conscience chez le franchise player des Knicks, et non de la colère comme son geste la semaine dernière demandant au public de se taire.

KAT à maturité ?

La saison 2021-2022 semble celle de la maturité pour Karl Anthony-Towns. Même si ses productions offensives ne progressent, dû à l’émergence de son compère Anthony Edwards, ses 25 points et 9 rebonds ont surtout un autre impact que par le passé. Sa gestion des tirs, son empreinte sur le terrain sont bien différentes que les années précédentes. All-star en puissance cette saison, KAT est bien le leader naturel de son équipe. Peut-être avait-il besoin d’avoir un soutien offensif supplémentaire afin de pouvoir utiliser tout son potentiel, à l’image d’un Zach Lavine depuis l’arrivée de DeMar DeRozan, qui même si ses statistiques ne grimpent pas, joue beaucoup plus juste. Cela montre bien que les statistiques peuvent dire beaucoup de choses, mais que c’est surtout l’impact des points inscrits et le comportement qui marquent les esprits et amènent des victoires. Sur le parquet du Madison Square Garden, KAT cherchera à briller dans un contexte toujours propice aux belles performances pour les joueurs adverses !

Les précédentes confrontations cette saison

Le 29 décembre 2021 : Minnesota Timberwolves – New York Knicks 88-96

Les leaders statistiques de chaque équipe

Points :

  • Julius Randle (Knicks) 19,1 points
  • Karl Anthony Towns (Wolves) 24,6 points

Rebonds :

  • Julius Randle (Knicks) 10,1 rebonds
  • Karl Anthony Towns (Wolves) 9,3 rebonds

Passes décisives :

  • Julius Randle (Knicks) 5,0 passes
  • D’Angelo Russell (Wolves) 7,1 passes

Les statistiques collectives de chaque équipe

Points par match :

  • New York Knicks 104,2 points
  • Minnesota Wolves 110,1 points

Rebonds par match :

  • New York Knicks 45,5 rebonds
  • Minnesota Wolves 45,5 rebonds

Passes décisives par match :

  • New York Knicks 21,1 passes
  • Minnesota Wolves 24,6 passes

Le programme de la nuit NBA (mardi 18 janvier 2022)

1h30 : New York Knicks – Minnesota Timberwolves

4h00 : Golden State Warriors – Detroit Pistons

 

Crédit photo hoopshabit

Dernières publications

En haut