La Gainsbarre : Killian Théot, aux armes et cætera

La Gainsbarre, course qui rend hommage à l’artiste Serge Gainsbourg, avait lieu ce samedi, autour de Portbail dans la Manche. Grâce à une attaque dans le final, c’est Killian Théot (CM Aubervilliers 93-St-Michel) qui a réglé un petit groupe au sprint.

Pour rappel historique, Serge Gainsbourg avait fait un don de 100 000 euros à un club de cyclisme de la Manche, en 1989. Celui-ci avait alors crée une course pour lui rendre hommage : La Gainsbarre, répertoriée Elite Nationale. L’édition 2019, longue de 171,3 kilomètres, accouche d’un scénario peu emballant en début de course. Quelques coureurs tentent de temps à autres de prendre de l’avance sur le peloton, mais cela reste vain à chaque fois. Même si certains petits groupes roulent à l’avant plus longtemps que d’autres, le résultat est toujours le même au final. Rapidement, le peloton tente d’appuyer sur l’accélérateur, créant des bordures. Le paquet explose en plusieurs morceaux.

Au fil des kilomètres, les groupes se recomposent. D’autres coureurs tente d’accélérer en tête, avec toujours le même résultat. Le rythme élevé du peloton empêche ainsi les attaques d’évoluer sur de longues durées. Ainsi, on retrouve en tête de course un peloton d’une quarantaine d’unités, pris en chasse par deux autres pelotons qui accusent un retard qui commence à croître dangereusement. Alors que de nouvelles offensives défilent en tête, une échappée de quatre coureurs parvient enfin à prendre le large. Elle est composée de Baptiste Bleier (CM Aubervilliers 93-St-Michel), Fabio Van Den Bossche (EFC-L&R-Vulsteke), Stuart Balfour (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau) et Cédric Delaplace (Team Bricquebec Cotentin).

Une attaque décisive

Et pourtant, ce n’est pas ce quatuor qui va perturber les plans du peloton. Les quatre hommes dépassent à peine la minute de crédit, avant que le peloton ne les avale. Baptiste Bleier tente un dernier baroud d’honneur mais est finalement repris aux 13 kilomètres. On retrouve alors la même situation qu’avant. Tout est à refaire. Dans les derniers kilomètres, un groupe de huit coureurs parvient à sortir du paquet, avec Nicolas Verougstraete (GM Recycling), Gilles Borra, Thomas Naudts (EFC-L&R-Vulsteke), Paul Bouteloup (VC Avranches), Baptiste Constantin, Killian Théot (CM Aubervilliers 93-St-Michel), David Boutville et Aurélien Le Lay (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau).

Les hommes de tête résistent très bien, même si l’écart est faible. Cependant, la courte distance qui reste à parcourir permet aux huit de conserver un matelas suffisant pour se jouer la gagne. C’est donc un sprint qui va couronner le vainqueur de La Gainsbarre. Et c’est Killian Théot qui s’avère être le plus rapide. Il devance le Belge Gilles Borra et Aurélien Le Lay, récent vainqueur de Paris – Mantes-en-Yvelines sur la deuxième manche de Coupe de France DN1.

Remerciement à DirectVelo.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

in Sed nunc ut fringilla dapibus accumsan efficitur.