Auto/Moto

La grille de départ du Grand Prix F1 de Chine 2024

Quelques heures après la course sprint du Grand Prix de Chine 2024, le paddock de F1 retrouvait la piste pour participer aux qualifications. Entre la domination incessante de Max Verstappen, le retour en Q2 des deux Alpine et le manque de rythme des Ferrari, la grille de départ du GP de dimanche matin a tout de même réservé plusieurs surprises. En attendant le début de la course, retrouvez ci-dessous l'ordre dans lequel s'élanceront les pilotes demain.

Deuxième de la course sprint derrière Max Verstappen (Red Bull), Lewis Hamilton (Mercedes) a connu une grosse mésaventure lors de la Q1. Sa F1 n'a pu faire mieux qu'une 17e place. Un résultat plus que décevant pour les Flèches d'Argent avec la 8e place de George Russell (Mercedes). Les Ferrari ont elles aussi eu du mal. Leur rythme sur la piste chinoise était encore trop loin de celui des deux Red Bull. En effet, Max Verstappen et Sergio Pérez ont réussi à sécuriser la première ligne, là où les Rouges n'ont pu faire mieux qu'une 6e et 7e. Enfin, le temps s'est légèrement éclairci chez Alpine. Pour les Français Esteban Ocon et Pierre Gasly, ils ont décroché leur première Q2 commune de l'année. Ils partiront respectivement 13e et 15e.

F1 : la grille de départ du Grand Prix de Chine 2024

Position Pilote

1

Max Verstappen (Red Bull)

2

Sergio Pérez (Red Bull)

3

Fernando Alonso (Aston Martin)

4

Lando Norris (McLaren)

5

Oscar Piastri (McLaren)

6

Charles Leclerc (Ferrari)

7

Carlos Sainz Jr. (Ferrari)

8

George Russell (Mercedes)

9

Nico Hulkenberg (Haas)

10

Valtteri Bottas (Sauber)

11

Lance Stroll (Aston Martin)

12

Daniel Ricciardo (Racing Bulls)

13

Esteban Ocon (Alpine)

14

Alexander Albon (Williams)

15

Pierre Gasly (Alpine)

16

Guanyu Zhou (Sauber)

17

Kévin Magnussen (Haas)

18

Lewis Hamilton (Mercedes)

19

Yuki Tsunoda (Racing Bulls)

20

Logan Sargeant (Williams)

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut