La première pour Toyota, Neuville recolle à Ogier

Trois petites semaines après la victoire de Sébastien Ogier sur le mythique Tour de Corse, le championnat WRC reprenait ses droits ce week-end avec le Rallye d’Argentine. Avec un équipage en plus par rapport au Tour de Corse ( Citroën alignait trois voitures) en la personne de Khalid Al-Qassimi, un seul équipage différait des 11 pilotes présents en Corse. C’est évidemment Sébastien Loeb qui quittait ses partenaires remplacé par l’Irlandais Craig Breen.

Débutant avec la traditionnelle Super Spéciale dans les rues de Villa Carlos Paz, le trio de tête affichait déjà sa suprématie en dominant ce court chrono anecdotique du jeudi soir.

Les choses sérieuses débutaient le vendredi avec la première spéciale remportée par Sébastien Ogier qui s’adjuge la première place reléguant ses deux poursuivants respectivement à la 4ème et 9ème place. Alors que Latvala subit le premier les déboires de cette épreuve éreintante et abîmant sa suspension, Tanak revient dans la partie en s’adjugeant 5 des 6 derniers chronos de la journée et pointe fièrement à la première place en ce vendredi soir avec 22 secondes d’avance sur son dauphin Kris Meeke.

Marquée par le brouillard pesant en début de matinée, la boucle de samedi a été un véritable récital de la part du pilote estonien. Remportant 5 spéciales sur la journée, il creuse l’écart avec ses poursuivants et se permet même de d’assurer son chrono dans l’ultime spéciale du jour. Meeke victime d’une crevaison, c’est désormais Neuville qui talonne Ott Tanak à 46 secondes.

La dernière journée de ce rallye voit le pilote Toyota connaître une très légère baisse de régime. Laissant les scratchs du jour à ses adversaires, l’écart qu’il a creusé lui permet d’assurer sa première place et de signer un 4ème temps sur la Power Stage, synonyme de 2 points supplémentaires. A la peine depuis le début de l’épreuve, Sébastien Ogier doit batailler dur pour conserver sa 4ème place devant un Mikkelsen bouillant qui lui reprendra 10 secondes sur l’avant dernier chrono. Auteur du deuxième meilleur temps de la Power Stage, ces 4 points lui permettent de garder un écart de 10 points avec le belge Thierry Neuville, vainqueur du dernier chrono.

Au classement, Ogier devance toujours Neuville mais concède 7 points à son adversaire. Le vainqueur du week-end quant à lui rattrape son manque de chance en Suède et au Mexique ( 8 points en 2 rallyes ) et recolle au duo de tête. Prochain rendez-vous, le 17 Mai au Portugal !

 

A propos de l'auteur

Rédacteur Sports mécaniques, organisateur du (presque) plus grand tournoi FIFA 18 !

Poster un commentaire

odio Lorem eleifend leo porta. Nullam accumsan dolor. at sit dictum consequat.