La renaissance du Mans Sarthe Basket !!!

0
Ligue 1

Après une saison 2017-2018 merveilleuse avec un titre de champion de France, les manceaux ont vécus une saison suivante plus compliquée. Avec une 8ème place en saison régulière ainsi qu’une élimination dès le premier tour des play-offs, cette saison a coûté la place à Eric Bartecheky, le coach. A sa place, Christophe Le Bouille avait fait le choix de nommer son ancien assistant Dounia Issa à sa place. Et nous allons voir que tout ne s’est pas passé comme prévu.

Un début de saison mitigé

Alors que la saison n’avait pas démarré, les mauvaises nouvelles étaient elle déjà au rendez-vous. Brandon Taylor, qui avait trouvé ses marques lors du Tournoi du Golfe et du Pro Stars, se blesse en Coupe de France face à Monaco. Résultat, déchirement osseux du pouce droit et surtout une absence de 2 mois soit 10 matchs.

Dounia Issa, ancien assistant et nouveau coach en chef, découvre le dur métier d’entraîneur et est mis directement dans le bain. Malgré l’arrivée d’un pigiste médical, Taurean Green, le début de saison n’est guère réjouissant. Les manceaux alternent le bon à Limoges et le moins bon du côté de Bourg-en-Bresse. Après 6 journées, le 6ème budget affiche un bilan de 2 victoires pour 4 défaites. Largement en deçà des attentes de la direction. La défaite de 31 points contre la JL restant la plus marquante. Les recrues venues apporter de l’expérience déçoivent, Dj Stephens et Cliff Alexander en première ligne qui n’arrivent pas à impacter les matchs comme ils devraient le faire. Et pire encore, ils se blessent, Dj Stephens est arrêté un mois pour une élongation aux adducteurs tandis que Cliff Alexander connaît plusieurs pépins physiques dû à un retour hors de forme aux entraînements. Le couteau suisse Terry Tarpey, victime d’une inflammation au niveau du tibia, complète cette longue liste de blessé.

DBC DOF051019 01

Un mois de Novembre cauchemardesque

Novembre commence de la meilleure des manières pour les manceaux avec un succès contre Monaco. N’inscrivant que 73 points, ils réalisent une excellente performance en défense n’encaissant que 66 points contre une belle équipe de Monaco. Ce succès avait donc tout pour être le succès de référence de Dounia Issa, celui sur lequel il aurait pu lui et son staff s’appuyer pour la suite. Mais malheureusement, les progrès réalisés contre la Roca Team vont exploser avec 4 défaites successives à Gravelines, puis chez le promu Roanne, puis Strasbourg et enfin Dijon. La défaite de 16 points contre Roanne, promu en difficulté à ce moment-là, était déjà une belle claque. Mais celle quelques jours plus tard contre Dijon est une véritable débandade. A la mi-temps, le score était de 52-17 pour la bande à Julien, et surtout l’évaluation était de 84 d’un côté et de 1 de l’autre. « J’ai l’impression que j’aurais fait mieux avec une équipe espoirs », voilà les mots très durs mais légitimes d’Issa recueillis par nos confrères du Ouest France après la rencontre. Les excuses d’Antoine Eito sur Twitter méritent le respect, pas étonnant venant du capitaine de cette équipe du Mans.

Dounia Issa mis à la porte

Arrivé au poste de coach principal après avoir assumé le rôle d’assistant, la belle histoire pour Issa s’arrête après 11 matchs. Mais nul doute que la qualité de ce coach saura taper dans l’œil d’une équipe française ou non. Mais la question de son remplaçant se pose assez rapidement dans les couloirs de la direction du MSB. La promotion en interne est une idée mais loin d’être la priorité du directoire du Mans. Entre temps, Elric Delord, assistant coach assure l’intérim assisté de Antoine Mathieu. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est que le natif de Périgueux connaît le parfum de la victoire. Champion de France par deux fois avec l’Asvel (2016 et 2019) et vainqueur de la Coupe de France 2019 avec la même équipe. En interne, on s’active pour tenter de trouver le candidat idéal pour redynamiser l’équipe mancelle en perte de vitesse. Le nom de JD Jackson circule dans toutes les bouches mais finalement, cette piste ne va pas aboutir à cause des bonnes performances de l’équipe en Décembre.

DBC MSB ASVEL231219 07

Le fabuleux calendrier de l’Avent du MSB

Levallois, Cholet, Orléans et surtout l’Asvel, le programme était salé pour l’ancien ingénieur du CRNS qui venait d’arriver aux commandes. Avant cette période, le bilan faisait du MSB, la 16ème équipe du championnat, place synonyme de barrages face au vainqueur des play-offs de Pro B. L’urgence était donc énorme !!

Le sursaut d’orgueil post-licenciement du coach est parfois éphémère ou alors n’existe pas du tout. Mais cette victoire de 21 points contre Levallois, second avant ce match est très surprenant. Une excellente opération dans un match où Brandon Taylor, pour la première fois dans le 5 Majeur, a inscrit 32 points à 90% au shoot. Obi Emegano et Cliff Alexander ont aussi tirés leur épingle du lot.

L’addition des succès du côté du Portel, puis de Cholet sans Horton et enfin d’Orléans permet au Mans de sortir la tête de l’eau. Le bilan se rapproche de l’équilibre avec 7 victoires et 8 défaites. Ces bons résultats ont une suite logique : la nomination d’Elric Delord comme entraîneur en chef pour la saison.

Mais deux jours avant le passage du Père Noël, la LNB avait décidée de gâter le MSB avec la réception de l’Asvel à Antarès. Surtout que l’équipe de Mitrovic n’avait toujours pas perdu le moindre match depuis le début de la saison en Jeep Elite. Mais Antoine Eito en leader avait fait du mythe David contre Goliath, son fer de lance. Sauf que ce match était loin d’être un mythe. Cliff Alexander, sauvage dans la raquette, a donné du fil à retordre à Adreian Payne et Tonye Jekiri. Même si ces deux-là ont terminé top scoreur de l’asvel avec 12 points chacun. Mais au large, le constat était alarmant avec seulement 25% de réussite derrière l’arc pour les lyonnais. En face, Antoine Eito s’est occupé de balancer 4 bombes du parking, les seules de son équipe. Mais Taylor, Emegano et D.J Stephens ont bien aidés Cliff Alexander et la victoire mancelle a été la finalité de ce beau match de basket malgré le manque d’adresse.

DBC MSB ASVEL231219 45

Toujours pas rassasié, la bande à Eito va tenter d’aller accrocher une 6ème victoire d’affilée ce soir du côté de Pau. Rendez-vous à 20h au Palais des Sports.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here