Foot US

La Review NFL : Chiefs et 49ers iront au Superbowl !

Superbowl

Favoris dans ces deux rencontres, les Chiefs et les 49ers ont tenu leur statut. Supérieurs, ils se retrouveront dans deux semaines pour disputer le 54e Superbowl.

Tennessee Titans #6 @ Kansas City Chiefs #2 : 24-35

50 ans après leur dernière participation, les Chiefs vont retrouver le Superbowl. Une victoire malgré quelques frayeurs, qui leur donne vengeance de leur défaite au même stade de la compétition l’an dernier.

Les Titans surprennent encore :

Déjà tombeurs des Patriots et des Ravens aux tours précédents, les Titans arrivent en confiance dans cette rencontre. Ce sont d’ailleurs les joueurs de Mike Vrabel qui lancent les hostilités. Suite à une play action, Ryan Tannehill (21/31, 209 yds, 2 TD) trouve AJ Brown pour un gain longue distance. Tennessee ne trouvera pas le chemin de la endzone, mais ouvre son compteur grâce à un field goal (3-0). Kansas City est rapidement stoppé sur sa première série offensive, et les Titans en profitent dans la foulée pour inscrire leur 1er TD du match sur le drive suivant. Un TD de l’inévitable Derrick Henry (19 runs, 69 yds, 1 TD) même si la majorité du drive s’est construit via les airs.

Amorphes, les Chiefs vont avoir une première réaction grâce à son trio Mahomes / Hill / Kelce. Les trois compères trouvent enfin du rythme et Tyreek Hill attrape une passe de Mahomes pour réduire l’écart (10-7). Toutefois, les Titans ne vont pas laisser leurs adversaires prendre le momentum. Suite à un drive de plus de 9 min, Tennessee se retrouve à un yard de l’en-but et va marquer grâce à un trick play. Une feinte de course de Derrick Henry, option inévitable à une si petite distance de conclure, qui se transforme en passe pour le lineman Dennis Kelly (17-7) ! Les Chiefs doutent mais les Chiefs vont revenir.

Le comeback, une spécialité du Missouri :

Kansas City est mené alors qu’il reste 7 min à jouer avant la mi-temps. Mais, comme au tour précédent face à Houston, les Chiefs vont inverser la tendance avant de rentrer aux vestiaires. Tout d’abord, Patrick Mahomes va enchaîner les gros gains avec ses receveurs, et finir par trouver Tyreek Hill (5 rec, 67 yds, 2 TD) une seconde fois pour le TD (17-14). Tennessee doit réagir, mais n’arrive pas à marquer le moindre point et rend la balle aux Chiefs avec environ 2 min au chrono. Une éternité pour Patrick Mahomes. Très rapidement, le MVP en titre enchaîne les bonnes décisions et se retrouve à la conclusion d’un drive de près de 86 yds sur une course incroyable (17-21). En plein doute en début de rencontre, les joueurs d’Andy Reid ont finit par prendre les devants.

Le contrôle et la victoire :

Au retour des vestiaires, les deux attaques n’arrivent pas tout de suite à se relancer et doivent punter le ballon chacune leur tour. Kansas City s’appuie alors sur son jeu au sol, et va sortir un drive de près de 7 min conclu par un TD à la course de Damien Williams (17 runs, 45 yds, 1 TD + 5 rec, 44 yds). Les Titans ont deux possessions de retard et n’arrivent plus à réagir. Menés, ils délaissent le jeu au sol et une bonne pression défensive empêche Ryan Tannehil de faire des miracles dans les airs. Les Chiefs vont alors porter le coup de grâce avec un TD de 60 yds de Sammy Watkins à la réception. 17-35, Kansas City a fait le break. Tennessee réduira bien la marque grâce à un TD d’Anthony Firsker (24-35), mais cela ne changera rien au résultat final.

Un an après une élimination crève-cœur face aux Patriots, les Chiefs sont champions de l’AFC et iront au Superbowl.

Green Bay Packers #2 @ San Francisco 49ers #1 : 20-37

Ultras dominateurs en début de match, les 49ers n’ont pas été inquiétés et retourneront au Superbowl pour la 1ère fois depuis 2012. Une consécration pour une équipe qui n’avait plus joué les playoffs depuis six ans.

Le Mostert’s show :

Après deux séries offensives non-concluantes, ce sont les 49ers qui frappent les premiers. Au terme d’un drive marqué par un jeu de passe efficace de Jimmy Garoppolo (6/8, 77 yds), Raheem Mostert perce la défense des Packers et court sur 36 yds pour inscrire le 1er TD du match (0-7). La défense californienne se montre elle aussi efficace, avec deux sacks sur Aaron Rodgers et un punt forcé sur la série suivante. L’attaque en profite et ajoute un 1er field goal (0-10). Quelques instants plus tard, San Francisco profite d’un punt complètement manqué par Green Bay pour avoir une position de départ très favorable. L’attaque ne tremble pas et Raheem Mostert se retrouve à nouveau à la conclusion du drive pour donner 17 pts d’avance aux siens. L’écart monte même à 20 pts après un nouveau field goal qui fit suite à un fumble des visiteurs (0-20).

Erreurs et K.O :

Green Bay n’arrive à rien offensivement, acculé par la pression défensive mise par l’escouade californienne. De plus, les Packers enchaînent les erreurs, facilitant encore plus le travail des californiens. Après avoir donné 20 pts d’avance à leurs adversaires, ils vont à nouveau rendre la balle à San Francisco. Un drive où rien ne s’est passé comme prévu. Alors que Green Bay récupérait la balle juste avant la pause, le retour de coup de pied sera cafouillé et l’attaque ne partira que des 8 yds. Pire, quelques secondes plus tard, Aaron Rodgers (31/39, 326 yds, 2 TD, 2 INT) va se faire intercepter et offrir une position parfaite aux 49ers. Raheem Mostert, inarrêtable dans ce match (29 runs, 220 yds, 4 TD) rentre une nouvelle fois dans la endzone pour le TD du chaos. 0-27, le match est d’ores et déjà plié à la mi-temps.

Green Bay sauve l’honneur :

Au retour des vestiaires, les Packers livrent enfin un bon drive offensif. 6 min pour remonter le terrain, et un Aaron Jones qui offre les premiers points du match à son équipe (7-27). Toutefois, San Francisco va rapidement détruire les derniers espoirs de Green Bay grâce à l’inévitable Raheem Mostert. Un 4e TD personnel sur une course de 22 yds qui scelle définitivement le sort de la rencontre (7-34). Aaron Jones doublera bien la mise, avant que les 49ers ne puntent pour la 1ère fois du match et que Jace Sternberger n’inscrive un nouveau TD à la passe (20-34), mais il est trop tard.

Green Bay n’a pas fait le poids, et les 49ers iront défier les Chiefs au Superbowl dans deux semaines.

Une attaque explosive face à une défense irréprochable. Un jeu au sol ultra performant face à une attaque aérienne extraordinaire. Chiefs et 49ers se retrouveront au Superbowl le Dimanche 2 Février prochain, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Superbowl donne envie.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mi, ut quis luctus ultricies Aliquam facilisis Curabitur velit, vel,