L’AS Monaco à la croisée des mondes

1
Ligue 1

A chaque début saison, on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre avec l’AS Monaco. Nouveau coach, nouveaux joueurs, une routine usante, surtout pour les dirigeants du club (et leur porte-feuille). Cette année sera t-elle celle de la rédemption ? Examinons les forces monégasques en présence à l’orée de septembre.

Vaincre ses vieux démons

Crédit image : AFP

Cette saison se veut être celle de la stabilité, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. C’est en tout cas ce que souhaite Oleg Petrov et Paul Mitchell avec l’arrivée de Niko Kovac au poste d’entraîneur. Technicien rigoureux, l’ancien du Bayern va devoir soigner une défense malade qui a encaissé 44 buts l’an passé (16ème défense de Ligue 1). L’arrivée d’Axel Disasi, membre de la meilleure défense du championnat la saison passée va d’ailleurs en ce sens, tout comme le départ de Kamil Glik du côté de Benevento.

Les sanctions disciplinaires ont également été l’une des plaies de la saison 2019-2020. Si  la suspension de Gelson Martins en a été le symbole, c’est un total ahurissant de 63 cartons qu’a reçu l’AS Monaco dont 8 rouges (3 lors des 3 premières journées). Le tout en 28 journées. C’est d’ailleurs en infériorité numérique que les monégasques avaient terminé la saison dernière lors d’une défaite 2-1 face à Nice dans les ultimes secondes. Un revers lourd de conséquences qui a privé les Asémites de Ligue Europa au profit de leur tombeur.

L’AS Monaco a terminé à la 9ème place de la Ligue 1. Loin, très loin des attentes.

 

Polir et reconstruire

Les arrivées du latéral gauche Caio Henrique et de l’espoir Axel Disasi semblent clore le mercato défensif monégasque. Si l’ancien rémois est une valeur sûre de notre championnat, le brésilien, acheté pour 8M d’euros, va devoir s’adapter à l’Europe, lui qui n’y a disputé qu’un seul match depuis son arrivée à l’Atletico Madrid en 2016.

Sauf retournement de situation, Disasi devrait former une charnière prometteuse aux côtés de Benoît Badiashile. Niko Kovač aurait mis son véto quant à un éventuel transfert de l’international espoir français que son club estime à 30 millions d’euros.

Le poste de latéral gauche est la faiblesse du club monégasque depuis plusieurs saisons, Caio Henrique aura donc fort à faire pour redonner de l’éclat à une position qui en manque cruellement. Il sera en concurrence avec Fodé Ballo-Touré voire Djibril Sidibé, Everton n’ayant pas levé l’option d’achat du champion du monde français.

Des renforts de poids sont toujours attendus sur le Rocher. L’attaquant allemand Kevin Volland arriverait mercredi à Monaco. Il aurait été recruté pour être associé à Wissam Ben Yedder, désormais orphelin d’Islam Slimani. L’indemnité de transfert du joueur du Bayer Leverkusen serait de 15,5 millions d’euros.

Si cette arrivée semble être concrétisée, une autre rumeur circule, venant d’Italie cette fois. Annoncé sur le départ, le milieu de l’Inter, Marcelo Brozovic, aurait été contacté par son ancien sélectionneur pour rejoindre les rangs monégasques. L’international croate serait une recrue de choix dans un poste où, à part Cesc Fàbregas, aucun joueur n’a l’expérience du haut niveau.

 

L’effectif actuel

Le prospect à suivre 

Crédit image : Onze Mondial

Désormais sur les tablettes de plusieurs grands d’Europe, Benoît Badiashile est attendu et regardé. S’il a été auteur de deux buts en deux matchs pour commencer la saison, le défenseur français doit corriger ses erreurs de concentration souvent préjudiciables à son équipe. S’il y parvient, nul doute que les 30 millions d’euros voulus par les dirigeants monégasques pour le joueur sous contrat jusqu’en 2024 augmenteront rapidement et drastiquement.

 

Le pronostic 

En quête de stabilité, l’AS Monaco aura besoin d’Europe pour pouvoir l’obtenir. Compte tenu des recrues annoncées et de ce que paraît être la patte Kovač, il ne paraît pas farfelu d’imaginer les monégasques dans le top 5 et pourquoi pas, accrocher le podium. Une qualification en Ligue Europa ne serait pas forcément une déception pour le club de la Principauté.

Monaco se doit d’être ambitieux. Certes une qualification en Ligue Europa ne serait pas une mauvaise chose compte tenu du chantier qu’est le club. Cependant, ce que doit viser Niko Kovač et ses hommes, c’est le podium. Quand on est à Monaco, la médiocrité ne doit pas être une option.

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here