Ligue des Champions

L’Atletico peut-il le faire ?

Décevant au match aller, l'Atletico de Madrid reçoit ce soir un Manchester City en grande forme. Après le match initial à l'Ethiad, Simeone est passé tout proche de réussir le coup qu'il était venu faire: ramener un nul. Les Citizens n'ont eu que très peu d'occasions malgré une possession de balle devenue ubuesque (68%). Mais finalement, le court succès 1-0 leur permet d'arriver dans la capitale Espagnole en position forte. Mais comment les Colchoneros vont-il s'y prendre pour renverser la vapeur? 

Avoir de l'ambition 

Simeone n'a plus le choix, il va falloir attaquer. Plus qu'en place défensivement et très, pour ne pas dire beaucoup trop, discipliné à l'aller, le club madrilène s'est souvent retrouvé à défendre en 5-5-0. Du jamais vu, comme l'a souligné Pep Guardiola en interview après le match : “On sentait qu'ils allaient jouer en 5-3-2, puis ils se sont ajustés et ils sont passés en 5-5. Dans la préhistoire, aujourd'hui et dans cent mille ans c'est très difficile d'attaquer un 5-5, c'est qu'il n'y a pas d'espaces. Ils sont forts, nous sommes petits et légers. C'est une question de patience. J’ai dit à mes joueurs à la mi-temps que nous étions bien. Le jeu en deuxième mi-temps était cassé. Et j’ai déjà senti que ça va être un match similaire à celui que nous allons jouer à Madrid dans les minutes qui suivront le but” avait-il ironisé.

Il y a fort à parier qu'el Cholo soit tout de même prudent dans un premier temps, se contentant de jouer les contres. Chose que ses joueurs n'ont même pas essayé de faire à l'aller, terminant la rencontre avec… zéro frappe. Si le 3-5-2 (ou 5-3-2) devrait être maintenu, c'est peut-être dans l'organisation qu'il faudra y voir des changements. Si Kondogbia et Koke ont été plutôt bons à l'aller dans l'abattage défensif pour gêner le milieu de Manchester City, leurs qualités de percussion ou de projection peut laisser à désirer. Très bons passeurs, ils n'ont pas les qualités d'un Llorente par exemple pour se projeter. Dans l'état actuel des choses, le coach madrilène pourrait même enlever un de ses milieux pour faire redescendre Griezmann, par ailleurs très travailleur, d'un cran. Pour pouvoir rajouter un joueur offensif, capable par les courses, de mettre en difficulté l'arrière garde mancunienne. Matheus Cunha ou Angel Correa, très bons balle au pied, sont également capables d'apporter cette profondeur qui pourrait permettre à l'Atletico de ressortir et jouer dans le camp Citizen. Pour accompagner un Joao Felix très esseulé, cela ne sera pas de trop.

De toute façon, il faudra marquer.. mais surtout gagner. Aller de l'avant, aller chercher des coups de pieds arrêtés qui mettront en difficulté Ederson par ailleurs une nouvelle fois fébrile ce week-end face à Liverpool. En parlant des Reds, les matelassiers devraient s'inspirer de ce qu'à fait la bande à Jurgen Klopp, qui a fait tourner en bourrique la charnière Stones-Laporte. Sans Ruben Dias, City n'est plus tout à fait la même équipe, et même avec un but d'avance, les skybles vont attaquer encore et toujours. De toute façon, commencer un match avec en tête de jouer bas et attendre l'adversaire n'est pas dans l'ADN de cette équipe. Ce qui convient parfaitement à l'Atletico de Madrid.

Mettre le feu au Wanda Metropolitano

On le sait, les supporters des Colchoneros sont bouillants, au moins autant que leur coach. Il faudra pour réussir l'exploit d'éliminer City, un Wanda incandescent, capable de transcender encore plus ses joueurs. Mais les débordements du match aller ont été sanctionnés et il est fort possible que le stade ne soit pas plein (5000 places devraient être fermées).. même si Koke espère un revirement de situation, jusqu'au dernier instant : ” Le club travaille sur un recours contre cette décision. J'espère qu'ils l'accepteront. Des quarts de finale de Ligue des champions, ça n'arrive pas tous les jours. On a eu la chance d'en vivre quelques-uns, mais il y a eu la pandémie, on a joué à l'extérieur… Mais je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur cette sanction, sinon, je vais avoir des problèmes. Le club travaille dessus. Moi, je me concentre sur le football. Et j'espère qu'on aura un stade plein, avec tous nos supporters”. Il sait l'importance qu'auront les fans.

Il va falloir que le stade madrilène redevienne une forteresse imprenable. En effet, cette saison, l'Atletico est loin d'y être souverain. Liverpool et Milan y sont venus s'imposer, alors que Manchester United avait ramené un nul en 8ème de finale aller. Il faudra mettre fin à cette mauvaise série pour espérer voir les quarts de finale de la Champions League.

Diego Simeone l'a annoncé lui-même, son équipe restera fidèle à ses principes. “On ne va pas beaucoup s'éloigner de ce que l’on fait d’habitude, a-t-il confirmé. J’espère que l’on réussira à mieux combiner entre nous, avoir des transitions plus rapides, avoir des contre-attaques, et que nos joueurs connaîtront une soirée fantastique. Sur un match, tout peut arriver. ” Mais depuis une dizaine d'années maintenant, cette technique à fait ses preuves, l'Atletico venant à bout de nombreux cadors Européens, dont il fait désormais partie. El Cholo y croit dur comme fer, et poussé par son public, son équipe à les moyens de renverser la vapeur. “Sur un match”.

Crédit photo: Sports.fr

Dernières publications

En haut