Le Bilan des Atlanta Hawks

Jeff Teague, Kyle Korver, DeMarre Carrol, Paul Millsapp, Al Horford, Mike Budenholzer… La saison record des Hawks en 2014-2015 doit faire frissonner n’importe quel fans (s’il y en a) d’Atlanta. Aujourd’hui les Aigles démolissent pour reconstruire et Travis Schlenk GM des Atlanta Hawks a sorti le tank… Alors que nous ont fait les Aigles cette saison ?

La Draft

With the 19th pick of the 2017 NBA Draft, the Atlanta Hawks select John Collins from Wake Forest University (coucou Tim Duncan et Chris Paul). Ailier Fort avec un potentiel plus que prometteur, John Collins a réalisé une saison plus qu’honorable en Géorgie. 10,5pts et 7,3 rbds / match le tout en seulement 24min, le tout avec une belle collection de posters ou de bâches sur plusieurs noms de la ligue. Élu dans le 2nd Rookie team, Collins représente l’une des bases de la reconstruction des Hawks. L’année à venir sera déterminante pour lui, son association de fougue avec Trae Young (Draft 2018) sera évidemment scruté par les observateurs.

La saison

Atlanta Hawks
Crédit photo : Atlanta Hawks

24V-58D, dernier de la conférence Est, la maison Hawks brûle et les aiglons ne font qu’attiser les flammes. Denis Schröder n’est que l’ombre du joueur qu’il a laissé entrevoir. Kent Bazemore passe plus de temps à faire le pitre qu’à être une menace sur un parquet de basket. Dewayne Dedmon n’a pas le talent pour tout faire et les autres joueurs piquent un peu les yeux pour que je vous en vante leur mérite (avec tout le respect que l’on doit aux joueurs NBA). La saison fut un long fleuve tranquille. Opération reconstruction, opération tanking. Pourtant si l’objectif était claire, les Hawks ont fait preuve d’une hargne à toute épreuve pour remporter des matchs (excepté le fantôme de Schröder), contrairement aux copains des Suns, Magic, Grizzlies, Kings.

Objectif rempli, 3ème pick de la Draft 2018. Ca prend Luka Doncic, plus grand espoir européen du basket (à 19ans il a fait de l’Euroligue son playground), et ça le trade contre Trae Young (sorte de Steph Curry du Futur si tout se passe bien… Mouais, Bof). L’opération reconstruction prend tournure, faisons confiance au board des Hawks pour mener ça à bien. Le tout malheureusement sans leur coach Mike Budenholzer, parti tester les verts paturages du Wisconsin et des Milwauckee Bucks. Et quand on connait le travail de Coach Bud et des ailliers, on ne peut que trembler à l’idée de son association avec Giannis Antetokounmpo.


Les Playoffs

Really ? Vous voulez vraiment une rubrique pour vous expliquer l’inexplicable….

Le M.V.P. de la rédac’

Taurean Prince
Crédit Photo: Brett Davis USA TODAY Sports

Dans le système de Coach Bud, le M.V.P. des Hawks est forcément un aillier. Après DeMarre Carrol, Kent Bazemore ou Tim Hardaway Jr, le titre revient à …. Taurean Prince.

J’étais sans abri avec mon père. On a dû traverser certaines choses. Je n’en parlais même pas à ma mère à l’époque. J’aurais pu aller chez elle mais je voulais rester loyal envers mon père. J’ai fini par tourner tout ce qui était négatif en quelque chose de positif“, raconte le joueur de 23 ans. “Je continuais à aller à l’école chaque jour. J’ai gardé la bonne mentalité. Je continuais à faire du sport. Personne ne savait.

En voilà un beau de M.V.P. qui pue la bonne attitude et qui doit regretter le comportement de la saucisse de la rédac’. Cette saison Taurean Prince c’est tout de même 82 matchs à 30min pour un total de 14,1pts, 4,7rbds et 2,6passes. Pas mal.

 


La saucisse de la rédac’

Dennis Schröder
Source : insidebasket

Si vous avez lu tout l’article vous savez que je vais parler d’une saucisse allemande. Si vous débarquez juste pour lire la saucisse, sachez que nous allons repeindre le portrait de Denis Schröder.

Pourquoi Denis, pourquoi ? Comment ? Quelle est cette attitude infâme ? Moi qui te voyais déjà comme un digne héritier de l’étendard européen en NBA. Toute la saison n’est bien sûre pas à jeter, 19pts et 6passes de moyenne, mais tu peux faire tellement mieux. Alors voilà, aujourd’hui tu es dans toutes les rumeurs de transferts et ça ne se bouscule pas au portillon pour te récupérer. Pose toi les bonnes questions.

PS : Si jamais tu atteris dans ma franchise d’amour (les Suns pour ceux qui n’ont pas suivi) qui est à la recherche d’un meneur, par pitié, sors toi les doigts et prouve moi que j’ai eu tort de douter.

L’avis de la rédac’

Les Hawks c’est un peu comme l’ex que tu as eu avant de rencontrer la bonne. Tu auras toujours de la tendresse pour elle car c’est elle qui t’as permis d’en arriver là ou tu es : Jeff Teague dans sa “Superteam” des Wolwes, Kyle Korver et ses NBA Finals, Paul Millsap et son contrat mirobolant chez les Nuggets, Tonton Al Horford chez les enfants surdoués de Boston et coach Bud dans le Wisconsin). Mais les Hawks c’est aussi la franchise qui te fait un peu de peine, car tu l’as aimé et tu vois bien qu’elle n’avance plus depuis que tu es parti. Alors, tu la regardes du coin de l’œil en espérant qu’elle se reprenne et qu’elle brille de nouveau. Courage Atlanta, la reconstruction est lancée.

Peace…

 



A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

Donec et, ut leo. venenatis fringilla sed eleifend mattis Nullam