En équipe

Le Jour de Gloire : Paolo Rossi

En cette triste fin d’année 2020 déjà très difficile, des légendes du football nous ont malheureusement quitté. En effet, Diego Armando Maradona, 60 ans, et quelques jours plus tard Paolo Rossi 64 ans, se sont éteints. Bien que les hommages ne seront jamais à la hauteur de leurs performances footballistiques, certains ont pu se rappeler les moments de gloire de nos idoles. Car tous deux ont marqué leur ère avec un match référence traversant les époques. L’occasion pour nous de nous remémorer les rencontres de Coupe de Monde qui ont transformé certaines superstars en véritable mythe. Légende du football Italien, Paolo Rossi aura marqué la coupe du monde 1982 de son empreinte.

La rencontre :

2ème phase de groupe de la coupe du Monde 1982

Italie 3-2 Brésil

 

Buts : Rossi (5′- 25′-74′) / Socrates (12′) – Falcao (68′)

Le contexte :

Le Brésil n’a plus remporté de titre mondial depuis 1970, et les éditions 74 et 78 ont été des déceptions coté Auriverde. Fort heureusement, le mondial Espagnol s’annonce de bonne augure. Avec, pour certains, l’un des plus grands Brésil de tous les temps, articulé autour des Falcao, Zico et autres Socrates. En balade lors de son premier tour (victoire 2-1 contre l’URSS, 4-1 contre l’Ecosse puis 4-0 contre la Nouvelle-Zélande), la Seleçao se retrouve avec l’Italie et l’Argentine de Diego Maradona. Sûrs de leur force, les hommes de Tele Santana vont dominer leur voisin Sud-Américain pour s’offrir un “quart de finale” face à l’Italie. Car à l’époque, les matchs à élimination directe ne débutaient qu’en demie finale. La Squadra Azzurra de son coté est passée toute proche d’une grande désillusion. Tenue en échec par la Pologne, le Pérou et le Cameroun, 3 équipes pourtant à sa portée, l’Italie se qualifie in-extremis pour le deuxième tour sans avoir remporté le moindre match. Après avoir fait tomber l’Argentine de justesse, Enzo Bearzot et les siens retrouvent donc le Brésil, pour un remake de la finale 1970 (qui sera aussi celle de 1994). Le Brésil, favori avant la compétition, rouleau compresseur depuis 3 semaines, a les faveurs des pronostics. D’autant plus qu’un nul leur suffirait.

L’exploit :

Un nom va venir s’associer à ce Brésil – Italie 1982. Ce nom, c’est celui de Paolo Rossi. Chahuté, rejeté par les siens pour son manque d’efficacité, il ne parvient pas à faire taire les critiques à son égard, étant incapable de marquer avant ce 5ème match. Mais l’attaquant de la Juve, va alors prouver son talent aux yeux du monde entier, en ce 5 juillet. Dès la 5ème minute, il ouvre le score de la tête, sur un centre de Cabrini venu de la gauche, étalant au grand jour les grosses faiblesses défensives des Auriverde.

Crédit photo : Futbolretro

Après l’égalisation de Socrates, Rossi va de nouveau profiter d’une bévue de la défense Brésilienne pour récupérer le ballon plein axe, éliminer Oscar d’un somptueux ballon piqué et s’en aller battre Peres facilement. Si Falcao va permettre à sa sélection de revenir et de virtuellement être qualifiée, les Brésiliens vont de nouveau être punis, sur un nouveau but de Rossi. A la réception d’un corner, le ballon cafouille et sur une volée d’un coéquipier, il est juste devant Peres pour prolonger ce ballon au fond des filets ! Paolo Rossi, tant décrié par les siens, vient d’éliminer à lui seul le grand Brésil de Télé Santana.

Au delà de ses 3 buts, Rossi a démontré qu’il était un joueur de classe mondiale, avec un talent fou, un poète comme le football n’en a que très peu connu. Peu épargné par les blessures, au cœur d’un scandale de paris truqués, il aura tout de même rayonné avec la Suadra Azurra, notamment au cœur de l’été 82, portant en triomphe l’Italie sur le toit du monde.

Crédit photo : FIFA

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire