Auto/Moto

Le lien étroit entre la Formule 1 et le cyclisme

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, le monde de la Formule 1 et du cyclisme entretiennent une intime relation. La plupart des pilots de Formule 1 à l'instar de Sebastian Vettel reconnaissent la piste de la course à vélo ou pratiquent le cyclisme pour s'entrainer. De l'autre camps, le cyclisme regarde ce qui fait en Formule 1 dans les domaines de la vitesse et de l'aerodynamisme.

Ces dernières années, la relation entre les deux milieux s'est renforcée. Ineos Grenadiers a engagé l'ingénieur de la Formule 1 Dan Bigham. McLaren a investit un temps dans le cyclisme. Williams F1 a travaillé avec Israel Start-Up Nation. Au début des années 2010, BMC et Red Bull avaient mis des ressources en commun. Sur le plan technologique, la marque de textiles cyclistes VELOTEC conçoit certaines de ses tenues avec l'aide des ingénieurs de la Formule 1 et teste ses produits sur la soufflerie du circuit de Silverstone.

La quadruple champion du monde la Formule 1 Sébastien Vettel (Aston Martin) affirme utiliser le vélo pour améliorer sa condition physique et pour ses placements.  Fan de Jan Ulltich et de Lance Armstring, il imite ses idoles lors de certains entraînements où il parvient à atteindre les 500 Watts. Dans une interview pour Cyclingweekley, le pilote allemand déclarait : “En Allemagne, Jan Ullrich était très populaire à l’époque et sa rivalité avec Lance Armstrong était une véritable source d’inspiration (…) Je pense que je n’ai tenu qu’une minute ou peut-être une minute et demie à 500 watts. J’ai un énorme respect pour ce que les coureurs peuvent faire, c’est énorme”. Dans l'idée de parfaire sa condition physique, il pratique le cyclisme. Il affirme rouler régulièrement sur un home trainer. Il s'échauffe entre 100 et 200 Watts avant de travailler par intervalles entre 200 et 400 watts.

“Conduire une voiture de Formule 1 est un sport d’endurance. Dès mon plus jeune âge, j’ai suivi un régime similaire, je suppose, à ce que je fais maintenant, en travaillant par intervalles pour améliorer ma condition physique de base. Je n’ai jamais essayé aucune de ces applications, comme Zwift ou Sufferfest [maintenant Wahoo Systm]. Je suis vraiment un compétiteur et je pense que si je commence à m’y intéresser, mon esprit de compétition prendra le dessus et j’oublierai la raison pour laquelle je m’entraîne, , celle qui me permet d’être assez en forme pour piloter une F1.” ajoutait le champion allemand. Sebastian Vettel dispose de plusieurs vélo. Il utilise un Cannondale pour ses sorties sur route. Il possède un Canyon pour ses sorties Gravel mais aussi un VTT Rocky. Enfin un propriétaire d'un magasin de vélo en Australie lui a fabriqué un Fixie sur mesure. “Pour moi, faire du vélo ne consiste pas à aller le plus vite possible, le sentiment d’accomplissement personnel que l’on ressent en faisant du vélo est une énorme récompense, arriver en haut d’une côte, c’est le top” explique Sebastian Vettel

Le quadruple champion du monde explique aussi utiliser le vélo pour ses déplacements quotidiens : “Rouler n’est pas une question d’entraînement supplémentaire, je trouve cela beaucoup plus agréable que de rester assis dans une voiture dans les embouteillages. La plupart des courses se déroulent dans des villes très fréquentées et si c’est 20 minutes en voiture dans les embouteillages ou 20 minutes à vélo, je choisirai le vélo un million de fois”.

À lire aussi – La Pogi Team, nouvelle étape pour le développement du cyclisme slovène


Dernières publications

En haut