Tour de France

Le montant du prix du Tour de France 2022

Tour de France

Si les maillots du Tour de France, comme le célèbre maillot jaune de leader, sont les plus visibles des prix offerts pendant le Grand Tour, il y en a beaucoup d'autres à gagner en juillet.

Pendant trois semaines, les coureurs se disputeront les maillots jaune, vert, à pois et blanc, ainsi que plusieurs autres compétitions mineures. Mais il y a aussi plus de 2 millions d'euros à gagner tout au long de la course, répartis entre les nombreuses compétitions.

Le vainqueur du Tour de France bien loti 

Pour être précis, la cagnotte s'élève cette année à 2 282 000 €, répartis entre les compétitions de maillots, les vainqueurs d'étapes, le classement par équipe et les coureurs les plus agressifs. La plus grande partie de cette somme – près de la moitié – est destinée à la course au maillot jaune. Tous les coureurs terminant à Paris recevront au moins 1 000 €, mais le vainqueur du classement général recevra 500 000 €.

Si l'on ajoute à cela les 200 000 € et les 100 000 € pour les autres places sur le podium, puis les prix fortement dégressifs offerts plus bas dans le classement (seuls les sept premiers gagnent plus de 10 000 €), le montant total des prix offerts pour la bataille du classement général s'élève à 1 128 000 €.

Les prix quotidiens pour les vainqueurs d'étape, les seconds, et en fait toutes les places jusqu'au 20e rang (le 15e rang reçoit 500 € chacun) totalisent 601 650 € pendant la course. Chaque vainqueur d'étape reçoit 11 000 €, tandis que les deuxième et troisième places sont récompensées chaque jour par 5 500 € et 2 800 €. Plus que les autres maillots, c'est le prix par équipe qui est la compétition la plus riche du Tour avec un total de 178 800 € à gagner, dont 50 000 €, 30 000 € et 20 000 € pour les trois premiers.

Les cinq premières équipes repartiront avec de l'argent, tandis que la meilleure équipe de chaque étape recevra 2 800 €, soit 58 800 € de plus dans la cagnotte.

La course au maillot vert est dotée de prix de 1 500 €, 1 000 € et 500 € pour les trois premiers de chaque sprint intermédiaire de la course. Le leader de chaque journée remporte 300 €, tandis que les huit premiers à Paris se partagent 65 000 €, les trois premiers de la compétition remportant 25 000 €, 15 000 € et 10 000 €.

Le classement de la montagne offre également les mêmes récompenses financières à Paris, bien qu'il y ait moins d'argent en jeu le long du parcours. Un total de 36 550 € est réparti sur les montées de la course, le premier à franchir les montées classées HC remportant 800 € et l'argent diminuant à 200 € pour le leader sur une côte de quatrième catégorie. Le premier à franchir la plus haute côte de la course (le col du Galibier lors de la 11e étape) remportera le Souvenir Henri Desgrange et recevra 5 000 €.

Comme le porteur du maillot vert, le porteur du maillot à pois quotidien reçoit 300 €. La cagnotte totale du maillot vert est cependant légèrement plus importante, avec 128 000 €, contre 107 250 € pour le maillot à pois. Le maillot blanc du jeune coureur est le suivant. Le meilleur coureur U-25 de chaque étape remporte 500 € et le leader de chaque journée 300 €. À Paris, 20 000 € sont attribués au vainqueur, les deuxième, troisième et quatrième de la compétition étant également récompensés, soit un total de 66 500 € pour la bataille du blanc.

Enfin, il y a le prix de la combativité. Sur chaque étape sur route, le coureur jugé le plus combatif gagnera 2 000 €, le super-combatif de Paris remportant 20 000 €, soit un total de 56 000 €. Tout cela donne un total de 2 282 000 euros. L'organisation et la répartition de l'argent représentent un certain travail, et tout se passe à nouveau après l'attribution des prix.

Traditionnellement, les coureurs mettent en commun tous leurs prix, un coureur de chaque équipe étant désigné comme le comptable de l'équipe. Une partie des prix est également attribuée au personnel de l'équipe qui travaille dur.

Les équipes et les sponsors accordent également des primes de performance spéciales, mais les montants sont rarement rendus publics. La réussite au Tour de France est récompensée par des contrats de plus en plus importants pour les saisons suivantes. Un vainqueur du Tour de France gagne souvent entre trois et cinq millions par saison, ce qui représente l'un des contrats les plus riches de ce sport.

Dernières publications

En haut