NBA

Le poste 4 NBA : indispensable dans la quête du titre

Conquérir le titre NBA est le but ultime dans une carrière de joueur de basket, coach, GM ou propriétaire. Le graal ne s’obtient que très rarement du jour au lendemain, et pour l’obtenir, il est nécessaire de construire l’équipe pièce après pièce, avec patience et intelligence. L’axe 1-5 (meneur-pivot) est souvent mis en avant dans une construction de Team NBA, voire aussi le poste 3 (ailier) avec l’émergence des Big Three. Pourtant, en analysant, le poste qui permet de faire basculer des franchises vers le titre est régulièrement le poste 4 (ailier-fort). Voici les raisons pour lesquelles le poste 4 NBA est indispensable dans la quête du titre.

Les stars actuelles sur les autres postes

Quand on regarde de plus près les stars NBA et leurs postes actuels, on se rend finalement que peu garnissent le poste 4. On y retrouve les meneurs, comme Trae Young, Stephen Curry, Chris Paul, Russell Westbrook, Damian Lillard, Ja Morant. Les arrières-ailiers sont aussi monnaies-courantes : Lebron James, Kevin Durant, James Harden, Jayson Tatum, Donovan Mitchell, Devin Booker, DeMar DeRozan, Bradley Beal. Enfin, le poste de pivot a également son quota de stars comme Joel Embiid, Nikola Jokic, Rudy Gobert, Karl Anthony Towns. En réalité, seules 3 stars viennent remplir le poste, et non des moindres, à savoir Giannis Antetokounmpo, Draymond Green et Anthony Davis. Et ces 3 joueurs font partie des dernières équipes à avoir remporté le titre. Mais alors pourquoi est-il si difficile de trouver des stars sur ce poste 4 ?

Déficit de stars sur le poste 4 NBA, les raisons

Depuis toujours dans le basket, le poste 4 est mis en valeur pour son travail de l’ombre. On entend peu parler de lui, fait peu de bruit, mais est pourtant indiscutable au sein de l’équipe. Il n’a pas besoin d’avoir beaucoup le ballon et accepte son sort pour le collectif. Or, les joueurs qui veulent exploser au haut niveau cherchent à se montrer aux yeux du grand public ou des recruteurs, et c’est très souvent par des points marqués, beaucoup de rebonds ou bien de passes. Bref, ça demande de toucher énormément la balle.

Mais le poste 4, c’est le joueur qui pose des écrans à ses arrières et ses ailiers, celui qui essaye d’écarter la défense pour permettre à son pivot de pouvoir jouer près du cercle. C’est aussi un joueur qui ne s’approche pas trop du cercle, sans pour autant trop s’éloigner non plus. En réalité, il est très difficile de définir exactement son rôle, encore plus par l’évolution que prend le basket NBA où le pivot prend de plus en plus de tirs extérieurs et où la polyvalence n’a de cesse d’être demandée.

Et quand on regarde les 3 stars actuelles au poste 4, c’est-à-dire Giannis Antetokounmpo (Bucks), Draymond Green (Warriors) et Anthony Davis (Lakers), leur style est radicalement opposé. Le Grec est un joueur de percussion, physique, qui prend 80 % de ses tirs à moins de 2 mètres du cercle. Le poste 4 des Warriors, lui, est la plaque tournante de son équipe, avec un style passeur-défenseur sans peser sur le scoring de son équipe. Enfin, Anthony Davis, quant à lui, est un joueur qui refuse le contact et préfère jouer en périphérie avec beaucoup de shoots à mi-distance ou dos au cercle, faisant jouer sa taille et sa technique. Ces 3 exemples montrent à quel point il est donc difficile de le définir de nos jours. Cependant, le poste 4 NBA est indispensable dans la quête du titre.

Depuis 10 ans, avoir un poste 4 NBA impactant permet de jouer les 1ers rôles

On y regardant de plus précisément, on se rend compte que depuis 2011, le champion NBA dispose d’un poste 4 indispensable dans la quête du titre.

2011 : Dallas Mavericks, poste 4 Dirk Nowitzki (MVP des finales)

2012 et 2013: Miami Heat, poste 4 Chris Bosh

2014: San Antonio Spurs, poste 4 Tim Duncan (MVP des finales)

2015, 2017 et 2018: Golden State Warriors, poste 4 Draymond Green

2016: Cleveland Cavaliers, poste 4 Kevin Love

2019: Toronto Raptors, poste 4 Pascal Siakam

2020: Los Angeles Lakers, poste 4 Anthony Davis

2021 : Milwaukee Bucks, poste 4 Giannis Antetokounmpo (MVP des finales)

Tous ces beaux noms ont des styles uniques et des qualités différentes les uns des autres. Certains préfèrent jouer à l’intérieur et proche du cercle (Duncan), d’autres en périphérie ou à 3 points (Bosh, Nowitzki, Love, Davis). Tandis que d’autres vont plus jouer en pénétration (Antetokounmpo) ou faire jouer les autres (Green). Mais une chose est sûre, le poste 4 est primordial pour jouer le titre NBA.

Quel profil de poste 4 NBA dans le basket moderne

En 2021, avec la NBA qui évolue toujours vers le shoot à longue distance, le poste 4 moderne, à un rôle de plus en plus défini. Outre les superstars que sont Giannis Antetokounmpo, Draymond Green et Anthony Davis, les franchises NBA qui se renforcent sur ce poste cherchent un profil 3&D, c’est-à-dire gros défenseur sur l’homme et capable d’étirer les défenses en restant en périphérie. Dans ce cadre-là, 2 joueurs correspondent à ce profil et sont très demandés : Jae Crowder et PJ Tucker.

Ces 2 joueurs, au profil de jeu similaire, apportent de la dureté dans le jeu et prennent en charge le meilleur attaquant adverse tous les soirs. Et bizarrement, la dernière finale NBA opposée Milwaukee à Phoenix… soit PJ Tucker contre Jae Crowder ! C’est dire l’impact qu’ont ces 2 role player dans les résultats de leurs équipes respectives. Jae Crowder était au Heat de Miami en 2020, avec comme résultat une place de finaliste. Parti à Phoenix à l’été 2020, il a de nouveau atteint ce stade de la compétition en 2021. PJ Tucker quant à lui, était à Houston pendant plusieurs années, au côté de James Harden, avant de prendre la direction des Bucks en janvier 2021 et d’y obtenir le titre ultime. Les résultats obtenus les dernières saisons parlent pour eux.

Le poste 4 NBA est indispensable dans la quête du titre, les exemples et les résultats passés le confirment. Mettre la main sur la perle rare est devenu compliqué pour les franchises NBA, mais pour entourer les stars qui composent une équipe, il est souvent nécessaire de faire un choix, quitte à se séparer d’autres bons joueurs.

Dernières publications

En haut