Le Président Boris Diaw tire sa révérence

Après 18 années passées dans le monde du Basket professionnel Boris Babacar Diaw Ruffiod vient d’annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière. Wesportfr.com revient pour vous sur les moments forts de la carrière de Mr Boris Diaw. Sortez les mouchoirs !

Les débuts de Boris

Remarqué par l’INSEP alors qu’il évoluait sous les couleurs du JSA Bordeaux, Boris Diaw démarre sa carrière professionnelle sous les couleurs vertes et blanches de Pau Orthez en Pro A. Mais déjà Boris Diaw avait marqué son nom au palmarès du Basket français avec une victoire aux Championnats d’Europe Junior à Zadar en Croatie face au pays hôte. Déjà.

Boris Diaw sous les couleurs de Pau Orthez : Photo de MICHEL HERMANS ( WX )

A Pau Orthez, Babac est élu meilleur espoir puis meilleur joueur de Pro A. Il soulève le titre à 2 reprises et l’année 2013 est même couronnée de succès puisque son club raflera tous les trophées : Championnat, Coupe, Semaines des As et donc M.V.P. pour Bobo Diaw.

Le grand plongeon

With the 21st pick in the 2003-2004 NBA Draft the Atlanta Hawks select Boris Diaw from Pau-Orthez France. Et voilà comment Boris Diaw se retrouve à jouer outre-atlantique. Si Terry Stotts coach des Hawks lors de sa saison rookie va lui accorder sa confiance, l’arrivée de Mike Woodson à l’inter-saison et son QI Basket limité va mettre un gros frein à la carrière de Bobo. C’est alors que se présente les Suns de Phoenix et de leur génies offensifs Steve Nash à la mène et Mike d’Antoni au coaching.

Boris Diaw & Steve Nash
Photo : Basket USA

La Philosophie de jeu de coach d’Antoni convient parfaitement à Babac et son adaptation se fait de manière fulgurante. Lors de cette saison 2005-2006 il devient le premier français à réaliser un triple-double en NBA et peut même se targuer d’avoir remporte le titre de M.I.P. de l’année. tout un symbole pour ce joueur si polyvalent au QI offensif si développe. Il s’apprête d’ailleurs à vivre ces premiers Playoffs et les marquer de son empreinte.

Une qualification en 7 face aux Lakers, puis une nouvelle qualification en 7 mais cette fois face aux Clippers avant de tomber sur les Dallas Mavericks de Dirk Nowitzki qui lui a ravi le titre de meilleur joueur du championnat d’Europe quelques années plus tôt. Babac frappe fort avec 34 points d’entrée mais les Mavericks sont trop forts et les Suns s’inclineront lors du Game 6 ou 3-D (surnom gagné aux USA gâce à ses triples double) plante 30 pions saupoudrés de 11 rebonds. 18,7 points, 6,7 rebonds et 5,2 passes comme ligne statistique pour sa première campagne de PO. Pas mal le Président.

Lors des 2 saisons suivantes, Bobo Diaw récupère un rôle de 6ème homme après l’arrivée de Grant Hill, mais les Suns n’arrivent pas à passer le Cap et ne dépasse plus les demis de conf’. Il est même transféré en décembre 2008 chez les Bobcats de Charlotte du coach Larry Brown avec lequel il va démontrer des affinités particulières. Il en profite pour se stabiliser au poste 4 après la prise de quelques petits kilogs. S’il réalise sur un plan individuel une grande saison, les Bobcats ne se qualifients pas pour les PO. Et l’arrivée de Paul Silas ne va faire que précipiter le départ de notre Boris national. Après un petit retour par la case JSA Bordeaux pour cause Lock-out en NBA, Paul Silas coach des Bobcats brise la série de 384 matchs consécutifs en NBA de Bobo parce qu’il juge que Boris n’est pas assez agressif au cercle. Et oui, faut de tout pour faire un monde, même des couillons.

Des titres. Des titres des titres des titres…

Boris Diaw aux Spurs
Photo : News Basket Beafrika

Libre de tout contrat Babac décide à l’orée de la saison 2012-2103 de rejoindre son copain de toujours Tony Parker aux Spurs et son mentor de Coach Greg Popovich. Autant vous dire que même si le temps de jeu n’est pas immense, Boris Diaw comprend le basket de Coach Pop’ mieux que quiconque. Et ça donne quoi ? Une première finale NBA pour l’ami Bobo face aux Heattles du méchant Lebron James. Les SPURS sont champions et puis : “James catches puts up a 3, won’t go. Rebound Bosh. Back to Allen. His 3-pointer. BANG ! Tie Game with 5seconds remaining.” Ce sera finalement le Heat qui soulèvera le trophée cette année là.

Alors pour se consoler Boris Diaw et Tony Parker rejoignent l’Equipe de France (encore) pour écrire l’une des plus belles pages du basket et du sport français en général.

10 ans, 10 longues années que la génération Diaw-Parker-Pietrus court après un titre chez les A. Et cela ne semble pas non plus pour cet été là. En demi-finale face à l’Espagne, nos bleus sont ultra dominés. Les espagnols sont plus forts, plus adroits, plus rapides, plus solides… Et pour changer une dynamique il faut un geste qui marque. Captain Babac le sait (il a vu Horry découper son meneur S.Nash des Suns quelques années auparavant pour inverser le cour d’une série). Alors en bon Capitaine et patron qu’il est Bobo va découper Sergio Llul sur une contre attaque. L’une des images les plus marquantes de la carrière de Boris puisqu’elle ne comporte ni génie, ni créativité. Juste une vraie dose de champion et de cou****s pour relancer son équipe.

Ici à 11min 50s

Mi-temps : -14 pour la France. Discours de guerriers de TP et la France réalise l’un de ses plus beaux come-back en signant ni plus ni moins que la meilleur mi-temps de basket de son histoire. La France s’impose et élimine enfin sa bête noire espagnole. Mais le Capitaine en veut plus et remobilise immédiatement ses troupes. Finalement la Lituanie ne fera pas le poids en finale et l’Equipe de France est sacrée championne d’Europe pour la première fois de son histoire. LÉGENDAIRE !!!

Alors maintenant il faut la bague de champions en NBA et Bobo pourra avoir le sentiment du devoir totalement accompli. Alors après l’euphorie du Championnat d’Europe, Boris et Tony retrouve les Spurs et la routine quotidienne. 1er de saison régulière et finaliste de conf’ face au Thunder et les zinzins que sont K.Durant et R.Westbrook. Et c’est dans le game 6 décisif en Oklahoma que Bobo sort de sa boîte et anihile tout espoir pour OKC. 26 points à 8/14 dont 3/6 derrière l’arc. Utiliser en tant que facilitateur de jeu depuis le début des PO, le Thunder n’avait pas prévu que Boris puisse réveiller la scoring machine et n’ont pas trouvé la parade.

 Les Spurs sont donc en finale NBA et retrouve leurs meilleurs ennemis du Heat de Miami ( Bosh-James-Wade-Allen). Titulaire pour la première fois de sa carrière en NBA Finals lors du match 3, Boris Diaw va éclabousser le Game 4 de son talent. Au portes du triple double, Babac régale et emmène tous les Spurs avec lui et dans le Sillon d’un Kawhi Leonard stratosphérique autant en attaque qu’en défense. 9 mois après le titre européen, Boris Diaw se pare d’un titre de champion NBA qu’il n’a pas volé, loin de là.

Boris Diaw est alors au sommet de son Basket, et alors que Tony Parker, tout comme d’autres joueurs majeurs de l’EDF prennent un peu de repos, Captain Babac enchaîne avec un été en Espagne pour le mondial 2014. Alors que la liste des absents côté français est longue comme le bras et que tout le monde espère au moins un 1/4, Bobo et sa troupe ont une autre idée en tête. Ils veulent une médaille et vont le faire savoir. Et la France se retrouve donc en 1/4 de finale face à l’Espagne qu’elle élimine de son mondial, elle qui se voyait déjà en finale face aux U.S.A. Malgré une défaite en demi, les bleus trouveront la force d’aller glaner une superbe médaille de bronze lors de ce mondial. Et une breloque de plus pour Bobo, une.

Une fin de carrière à son Image

Bobo joue encore 2 saisons en NBA, en 2016 et cumule 2 demis de conf supplémentaire. Une avec les Spurs face au Thunder, et l’autre avec la jeune garde du Jazz qu’il ramène en PO et avec laquelle il crée un Upset au 1er tour en éliminant les Clippers de Chris Paul, Blake Griffin et Dede Jordan.

Il décide à l’été 2017 de revenir en France pour une saison sous les couleurs du Paris Levallois ou il nous gratifie de quelques moments magnifiques comme ce buzzer-beater-winner du milieu du terrain face à Bourg. Cette saison sera donc la dernière de Mr Boris Diaw au sein du basket professionnel.

Après 2 décennies de Basket un géant du sport français vient de s’en aller. Et l’été est rude pour les fans de Basket qui viennent de perdre coup sur coup Manu Ginobili et maintenant Babac. Alors souvenons-nous de ce que Bobo, Babac, le Président, Captain Babac ou tout simplement Boris Diaw a apporté au Basket français et saluons tous ensemble la carrière du joueur, de l’homme tout simplement. 

Merci Boris Diaw, merci de m’avoir fait aimé le basket qui me plaît tant chaque jour, ce basket lêché, intelligent, propre, créatif avec le respect du jeu. Merci Boris Diaw pour tout ce que vous avez fait sur le parquet et sur ce que vous continuerez à faire, j’en suis sûre, en dehors. Tout simplement.

Merci.

En bonus : La petite vidéo ou il annonce la fin de sa carrière : Bromance

Peace…

A propos de l'auteur

Fan de sports de ballons. Mais pas seulement... Surtout n'oubliez pas que : "C'est pas moi qui explique mal, c'est les autres qui sont cons". Peace...

Poster un commentaire

facilisis Praesent non tristique ut venenatis commodo commodo libero elit. et,