L’équipe de France U17 éliminée par le Brésil

Après avoir sorti l’Australie (4-0) en huitième et avoir dominé l’Espagne (6-1) en quart, l’équipe de France U17 a été sortie par le pays hôte, le Brésil à Brasilia (2-3) devant 15000 spectateurs. Ce sera la sixième finale du Brésil dans cette catégorie d’âge.

D’abord, les jeunes Tricolores ont réussi une excellente entame de match en ouvrant le score par le Parisien Arnaud Kalimuendo-Muinga, parti dans le dos de la défense adverse grâce à une passe décisive d’Aouchiche, après seulement 7 minutes.

Puis, six minutes plus tard, les hommes de Jean-Claude Giutini ont doublé la mise grâce à un exploit tout en vivacité du Reimois Nathanael Mbuku.

Cependant, les Brésiliens ont réagi avec notamment un sauvetage de sauvetage du gardien Havrais Melvin Zinga à la 23e. Le pire aurait pu arriver pendant les arrêts de jeu avec un situation litigieuse mais le VAR a permis d’annuler un penalty.

Ensuite, en deuxième période, le Brésil a mis une grosse pression sur la défense Française. Malheureusement, Kaio Jorge a réduit le score à la 62e minute du jeu de la tête dans une action confuse suite à un corner.

Mais, la pression a été trop forte et les Brésiliens ont égalisé par Gabriel Veron à la 76e en reprenant de volée un ballon repoussé par le gardien de but Français.

Puis à la 89e minute, Lazaro marqué le troisième but avec une frappe au premier poteau afin de donner définitivement l’avantage au Brésil. Le troisième buteur est entré en jeu 28 minutes auparavant.

En finale, le Brésil affrontera le Mexique qui a sorti les Pays-Bas aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b). Les Néerlandais avaient pourtant ouvert le score à la 74e minute. Mais, les Mexicains ont égalisé cinq minutes plus tard par un superbe coup-franc d’Efrain Álvarez. Finalement, Eduardo Garcia a écœuré les tireurs Bataves. Les Bleuets joueront la petite finale le 17 novembre à 19 heures.
A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

dolor non sem, pulvinar fringilla mi, adipiscing