Les 30 moments marquants de 2019 : La victoire de Charles Leclerc à Monza

0

Il y a 19 ans maintenant, Nelson Mandela disait “Sport has the power to change the world !”. Impossible de le contredire après tout ce que les amateurs de sport et de sensations fortes ont vécu cette année. A l’instant même où vous êtes en train de lire cette phrase, Trent Alexander-Arnold s’apprête sans doute à tirer un corner et Julian Alaphilippe a sûrement eu le temps de se glisser dans une échappée. Mais qu’importe votre sport de prédilection, la rédaction de WeSportFr a fait de la place à tous et revient sur les 30 événements sportifs qui ont fait 2019. Aujourd’hui, retour sur la victoire de Charles Leclerc lors du Grand Prix de F1 à Monza.

 

Leclerc et Ferrari se réveillent

Cette année, la Formule 1 nous a offert une saison dominée de la tête au pied par les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Cependant, les Ferrari ont réussi à créer la sensation en Italie où Charles Leclerc s’est imposé sur le circuit de Monza, devant les Tifosi présents en nombre. Déjà en qualifications, le Monégasque avait surclassé le reste de la grille en décrochant une pôle bien méritée. Rappelons que la plupart des pilotes en Q3 n’a réalisé qu’un tour chrono puisque les voitures roulaient trop lentement alors qu’il restait moins de deux minutes. Mais les Flèches d’Argent n’allaient pas se laisser abattre et la course promettait d’être intéressante. Son départ a été bien maîtrisé mais les Mercedes se sont mises à sa poursuite.

Pour avoir tassé Hamilton, Leclerc écope d’un drapeau noir et blanc, un avertissement pour prévenir que le pilote doit bien se comporter. Charles Leclerc est seul contre les deux Mercedes puisque Vettel part en tête-à-queue et reçoit une pénalité. Au jeu des arrêts au stand, le monégasque s’arrête un tour après Hamilton pour chausser de  gommes dures. Selon lui, c’était le bon choix.

 

Une bonne stratégie

Au trente-sixième tour, Leclerc rate son freinage à la première chicane ce qui permet à Hamilton de se coller à nouveau dans ses échappements, provoquant une nouvelle défense à la limite de la légalité de Leclerc au freinage de la chicane suivante. Mais c’est au tour du champion du monde de faire une faute et de tirer tout droit. C’est donc Bottas qui se lance à sa poursuite, en vain. Finalement, il remporte la course, lui permettant d’enchaîner une deuxième victoire consécutive après sa victoire à Spa la semaine précédente. Immédiatement, il dédie sa victoire à Anthoine Hubert, le pilote français décédé lors d’un accident en F2 à Spa. Sa victoire lui a notamment permis de revenir à trois petits points de Max Verstappen, alors troisième au championnat pilote. Grace à son succès, il pose une vraie question à Mattia Binotto : doit-il désigner Leclerc comme leader de Ferrari ?

Nous n’avons pas eu de réponse depuis, et il devra faire un choix pour 2020. Avec cette victoire, il a conquis le cœur des Tifosi pour sa première année chez Ferrari. Malheureusement, il ne remportera plus aucune course en 2019 et s’est même accroché avec son coéquipier au Brésil, provoquant un double abandon. L’année 2020 sera une année intéressante pour Charles Leclerc, même si cela semble compliqué d’aller chercher la couronne mondiale. Mais si Ferrari s’organise bien et commet peu d’erreur, ils peuvent espérer une performance en 2021 avec l’apparition du nouveau règlement technique.

Formula 1: Charles Leclerc wins 2019 Italian Grand Prix

La joie du Monégasque après sa victoire.(BeyondTheFlag)

 

Même si l’année 2019 fut difficile pour Ferrari, Leclerc a surclassé son coéquipier Vettel pendant une large partie de la saison. Peut-être qu’avec l’expérience, Charles Leclerc pourra espérer décrocher la couronne mondiale dans les prochaines années. Demain, nous reviendrons sur la double confrontation entre l’Ajax d’Amsterdam et le Real Madrid en Ligue des Champions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here