NBA

Les 30 Moments marquants de 2021 : les Hawks surprennent les Sixers

Hawks Sixers

Après onze mois fournis en évènements sportifs, notamment à cause du report de nombreuses compétitions qui devaient avoir lieu l’an passé, le mois de décembre conclut un cru 2021 encore riche en émotions. De la septième bague de Tom Brady au titre de champion du monde de Fabio Quartararo en Moto GP, en passant par les Jeux olympiques et paralympiques, We Sport revient sur 30 moments marquants qui ont rythmé l’année civile. Aujourd’hui, retour sur la demi-finale entre Hawks et Sixers qui s'est soldée d'une manière inattendue. 

Des Hawks sans peur et sans complexe

À l'arrivée de cette série, les Hawks sont plus qu'outsider. Les Sixers viennent de finir premier de la conférence est et n'ont pas traîné contre les Wizards au premier tour. Joël Embiid s'échauffe tout comme les role players autour de lui. Néanmoins, Atlanta sort une série extraordinaire. Tout juste sorti de New-York, Trae Young en grand leader assume ses responsabilités et montre tout de suite que la victoire est possible. Les performances à plus de 25 points et 10 passes deviennent normales et nous sommes presque déçu lorsqu'il n'atteint pas la barre des 30 points ou qu'il ne gagne pas au buzzer. Son entourage sait ce qu'il doit faire. Nate McMillan réalise une grande série en plaçant John Collins et Clint Capela dans une position où ils se sentent à l'aise. Les dunks pleuvent avec Trae Young à la baguette. L'ailier fort a même réussi à surpasser Joël Embiid pour un tomar fracassant. Il arrive avec un t-shirt reflétant cette action lors du Game 7. Atlanta pousse Philadelphie dans ses retranchements, en menant 3-2. Les Sixers se rattrapent au Game 6 grâce à la force du collectif. Puis vient le Game 7.

Crédit vidéo : NBA

Match 7 : une nouvelle déception pour les Sixers

À l'aube du match 7, on ne réalise pas à quel point cette série est dingue. Les Hawks d'un Trae Young qui découvre les playoffs tiennent tête à la meilleure équipe de la conférence. Cette franchise dont les joueurs sont plus expérimentés et même plus forts sur le papier. Toutefois, comme souvent ces dernières années en phase éliminatoire, Phily choke. Un dur constat lorsqu'on voit le talent qu'il y a à l'intérieur. Joël Embiid fait sa série et son match au niveau des statistiques, mais peine à se comporter comme un meneur d'homme. Doc Rivers échoue encore alors qu'il est favori. Et que dire de Ben Simmons. Le pauvre australien semblait avoir perdu toute confiance en lui à l'image de cette image très marquante en fin de match. Le meneur se trouve seul face au panier, mais ne monte pas au dunk voyant la grande menace Trae Young arrivée vers lui. Il préfère passer à Matisse Thybulle qui est surpris et récolte deux lancers francs. Il n'en met qu'un sur deux.

Crédit vidéo : NBA

Dans les dernières minutes, l'écart n'est que de deux points. Toutefois, les Sixers causent des fautes évitables et qui coûtent cher. Atlanta termine le travail 103-96 et file en finale de conférence, six ans après leur dernière participation.

Une défaite avec de lourdes conséquences

Cette défaite des Sixers a entraîné de lourdes conséquences. Tout d'abord, en sortie du match 7, Joël Embiid et Doc Rivers accusent publiquement et ouvertement Ben Simmons de la perte de la série. Son shoot ouvert non pris donne un exemple parfait aux deux accusateurs. L'été est mouvementé car l'ambiance est désastreuse dans le vestiaire des Sixers. Évidemment, l'Australien ne veut plus jouer avec ses partenaires et à l'exception d'un entraînement à l'intersaison, il n'a plus jamais revêtit le maillot des Sixers. Daryl Morey attend la bonne offre pour l'échanger contre un joueur de son potentiel sportif. Il lui reste jusqu'au 10 février, date de la trade deadline pour trouver.

Dans tous les cas, les Hawks nous ont régalé pendant leur campagne de playoff. Un jeu frais, mené par un Trae Young exceptionnel qui a marqué deux franchises au fer rouge. Aujourd'hui, la saison régulière des Hawks est bien en dessous des attentes. Les nombreux cas positifs au covid n'arrangent rien. Atlanta est même obligé d'aller chercher des anciens joueurs pour faire le compte. Rendez-vous demain pour célébrer le sacre de Emma Raducanu à l'US Open. 

Crédit photo : NBA


Dernières publications

En haut