Les 30 moments qui ont fait 2018 : une demi-finale pharaonesque !

Le match que je vais vous présenter remonte à une époque où la Ligue des Champions était diffusée sur BeIN Sport et Canal +. C’était d’ailleurs le plus aimé des journalistes Stéphane Guy qui avait commenté le match pour les chaînes françaises. C’était une époque où Salah était en feu. Il a fini en début de semaine 6ème au Ballon d’Or. Une place qui vient glorifier son exceptionnel parcours lors de sa première année avec Liverpool. C’était une époque où Alisson Becker portait les couleurs de l’AS Roma. C’était une époque où, sans Strootman au milieu de terrain, les Romains avaient du mal à récupérer un ballon. Enfin, c’était une époque où Monaco était deuxième de Ligue 1. Bref, c’était il y a environ 6 mois…

La saison passée, l’aventure de Liverpool dans la plus belle des compétitions européennes a été dantesque, je dirai même PHARAONESQUE ! Après avoir éliminé le FC Porto en huitième puis Manchester City en quart de finale, les coéquipiers de Lloris Karius devaient battre la Roma, tombeur du FC Barcelone pour atteindre le sommet. Match spécial pour un homme : Salah. Personne ne savait que cette demi-finale aller, allait complètement vriller…



Les Contes d’Anfield

Les contes de fées commencent toujours par « Il était une fois… » et les contes d’Anfield commencent toujours par le légendaire, le magnifique ou encore l’inimitable « You Never Walk Alone ». L’ambiance était électrique et tout le monde savaient que si la mèche prenait feu, tout pouvait péter ! (au sens figuré biensûr) Durant le premier quart d’heure, c’est tout à fait le contraire qu’il s’est passé. La Roma contrôlait parfaitement son vis-à-vis s’en avoir de réelles occasions. A part à la 19ème minute de jeu où Kolarov trouve la barre sur une frappe lointaine. Mais voilà que l’égyptien des Reds a pris son briquet et a allumé la mèche ! Comme dit précédemment, le stade a tout simplement pété ! Il récupère le ballon sur le côté droit. Son changement de vitesse envoi Jesus dans un autre pays (et peut-être même qu’il n’est toujours pas revenu de son voyage) et de son pied gauche, il enroule un bijou lucarne opposé. Le ballon touche la transversale avant de rentrer. 1-0 pour les Reds à la 36ème minute ! Rush, Houllier et Dalglish ont explosé de joie !

Avec énormément de respect et d’humilité, Salah ne célèbre pas son but. Firmino était à la passe. A partir de là, les Romains ont totalement disparu ! Après 4 grosses parades d’Alisson, Salah lancé par Firmino, dompte une nouvelle fois le gardien brésilien. 2-0 à la mi-temps !

Liverpool est donc retourné au vestiaire avec un avantage considérable. Ah non ! J’allais oublier un détail, Oxlade Chamberlain est sorti à la 18ème minute de jeu à cause d’une blessure. L’anglais ne pouvait pas continuer le match, il est même sorti sous civière. Gini Wijnaldum le remplace et fait d’ailleurs une entrée formidable. Il profite de la maigre pression de Strootman et de De Rossi pour créer de nombreux espaces.

Psycho Klopp

La seconde période commence avec les mêmes 22 acteurs. Nouvelle bêtise de ma part ! Schick rentre à la place d’Under qui avait du mal à percuter durant les 45 premières minutes. Liverpool continue de déployer son jeu et le milieu de terrain des Reds, ou encore les latéraux trouvent bien plus facilement le Fab Three. Et cela va payer : le double buteur s’engage sur son côté et avec de la vista et ses appuis en or, il trouve Mané qui marque ! 3-0 ! Comme contre Manchester City, les joueurs de Klopp ont un sérieux ascendant psychologique mais aussi physique. On sentait les Romains bien en dessous de leur capacité. 3-0 puis 4-0 à l’heure de jeu. Firmino vient conclure cette action. Le Fab Three est en feu, tout comme les supporters des Reds ! La folie, JUST MAGIC !

crédit : BeIN Sport

De Rossi laisse sa place à Gonalons et Perotti prend la place de Jesus. Il faut vraiment réagir si les joueurs de Di Francesco ne veulent pas laisser filer la finale dès ce soir. Mais les Reds sont trop bien et Firmino conclut une nouvelle action à la 69ème minute de jeu. Milner est à la passe. 5 buts à 0 ! AMAZING ! Klopp pense alors au match retour ou peut-être au match du week-end et sort Salah. L’égyptien est ovationné par le public. Le match se calme et la Roma reprend la possession du ballon. Nainggolan trouve Dzeko dans la surface. Trent Alexander-Arnold est trop court et ne peut stopper la frappe de l’attaquant bosniaque. Réduction du score, c’est le but de l’espoir ! Les Romains vont même réussir à marquer le deuxième but 4 minutes après le premier sur penalty. Fin de soirée tendue. Le tableau d’affichage d’Anfield affiche 5-2 pour les locaux. Soirée de folie, soirée de match incroyable… soirée de demi-finale de Ligue des Champions quoi…

“The Ox” out

A la fin du match, Di Francesco, le coach du club de la louve s’exprime : « Je suis le 1er coupable de cette défaite en demi-finale, je voulais le rappeler. » De son côté, Klopp répond aux différentes questions des journalistes anglais : « Maintenant, il faut aller à Rome. A 5-0 ou 5-2, la Roma donnera tout quoi qu’il arrive, et nous aurons du travail là-bas. Je crois que l’on peut aller gagner là-bas, même si le match sera différent. La Roma doit marquer, et nous nous battrons pour faire un résultat. 5-2, c’est mieux que ce j’aurais pu imaginer avant le début du match. Mais biensûr que j’ai en tête ces deux buts encaissés. »

Le lendemain matin du match, le club de Liverpool a confirmé le forfait d’Oxlade Chamberlain pour la fin de saison mais aussi pour la Coupe du Monde avec les Threes Lions suite à une blessure au ligament du genou. Le jeune anglais que tous les Reds surnom « The OX » est encore aujourd’hui blessé. Il devrait revenir avant la fin de l’année.

crédit : Liverpool France Twitter

Au niveau des statistiques, Le Fab Three est devenu la meilleure attaque de la C1. C’est plus que le Paris Saint Germain, le Bayern et le Real Madrid. Milner a aussi battu un record, celui du meilleur passeur décisif de l’histoire de la Champions League. D’ailleurs, seuls 2 duos sont parvenus à inscrire au moins 10 buts au cours d’une même saison en Champions League : Messi et Neymar en 2014/2015. Avec le retour de cette demi-finale et le but de Mané en finale à Kiev, le Fab Three est devenu le seul trio d’attaquant d’un même club à inscrire chacun 10 buts dans la compétition. Bref, les records coulent sous les crampons des joueurs du club rouge de la Mersey.


La suite est plus triste pour Liverpool. Sinon OUI, les Reds ont bien digéré le départ de Karius à Besiktas. C’est d’ailleurs Alisson qui est arrivé chez les Reds. Il est exceptionnel depuis ce début de saison. Les joueurs de Klopp réalisent même leur meilleur début de saison de leur histoire. HISTORIQUE ! (je n’ai rien trouvé d’autre)

Dans une semaine, Naples se déplacera à Anfield dans le cadre de la dernière journée de Ligue des Champions. Et s’ils veulent revivre une demi-finale dès cette année, il faudra gagner 1-0 ou par 2 buts d’écart. Les napolitains sont en grande forme. La plus belle des histoires serait que les coéquipiers descendent en Ligue Europa pour y retrouver Lloris Karius. (non, je n’en fait pas trop)




crédit de l’image de couverture : Canal +

A propos de l'auteur

Adepte de l'Óliver Torres show. We've conquered all of europe !

Poster un commentaire

porta. accumsan dictum ante. consectetur ipsum mattis felis eget in