Basketball

Les impacts des stars NBA sur les jeunes défavorisés.

L’Amérique, sa gastronomie, ses dollars et ses shows incroyables. La NBA (National Basket-Ball Association) fait partie des ces fameux shows. Mais derrière ses airs de machine à billets se cachent de nombreux enjeux. Les stars de cette Ligue militent souvent pour ce qu’ils croient juste et bon.

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

La plupart de ces stars sont des jeunes issus des quartiers, qui ne sont partis de rien. Started from the bottom, comme dirait le rappeur américain Drake. Alors beaucoup de ces stars veulent aider les jeunes défavorisés, se reconnaissant en eux. Sachant la difficulté de grandir dans les quartiers américains, les joueurs NBA tentent de les inspirer à travers leur jeu ou leur discours en dehors du terrain. Mais certains vont bien plus loin et organisent de vrais projets, sur fond de balle orange.

Il n’est pas rare, par exemple, de voir débarquer certains gros poissons de la Ligue sur les playgrounds de quartier. Les playgrounds ce sont ces terrains en extérieur, ouverts à tous, qui se sont développés tout au long du XXème siècle afin de rapprocher et de faire bouger la jeunesse. Lorsque des joueurs comme Kevin Durant, Kobe Bryant ou encore Chris Paul viennent taper du ballon sur le bitume tout le monde sait que ce n’est pas qu’une simple partie de basket-ball. Mais bien une leçon de respect, de vie et de détermination. Véritables inspirations, ils savent trouver les mots pour ouvrir les yeux de ces jeunes, baignant parfois dans les armes et la drogue depuis leur plus jeune âge. Ils sont là pour rappeler que rien n’est joué et, très humbles, que si eux ont réussis, tout le monde le peu.

Crédit photo : ballislife.com

Sur les autres continents

En Chine le basket-ball est désormais le deuxième sport le plus pratiqué, derrière le tennis de table. Mais ce n’était pas encore le cas dans le début des années 2000. Cette ascension est le fruit de l’impact de Yao Ming, un des premiers joueurs chinois à avoir pu mettre un pied en NBA. Et le plus marquant aujourd’hui encore. Déjà par son physique, puisque le pivot natif de Shanghai est haut de 2m29. Mais aussi pour tout ce qu’il a fait dans les relations entre la Chine et les États-Unis. Car si la carrière de Yao n’est ni la plus longue, ni la plus titrée, elle est l’une des plus importante dans le développement du basket-ball dans le monde, et indirectement dans l’encadrement de milliers de jeunes mandarins. Yao a rapproché les gens, s’est donné pour son pays. Il fut le basketteur le plus influent de la Ligue dans ces années de jeu. En même temps, quand tout ton pays te soutient et que celui-ci est composé de plus d’un milliard de personnes, tout est plus facile. Il a été le moyen pour « des millions de chinois de voir le monde à travers leur fenêtre », rapporte Espn.

La NBA commence également à se faire une place en Afrique du Sud. Les jeunes africains étant la cible principale des shows organisés. Des matchs « all-star » se sont déroulés entre la « Team World » et la « Team Africa », rendant hommage à ce continent qui a emmené tant de talent dans la Ligue. Mais en parallèle à cet aspect festif, un terrain de basket et des maisons se sont construits en quartiers pauvres. Afin d’aider ces familles dans le besoin et n’ayant pas les moyens de réellement s’est sortir.


(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Crédit photo : Basket USA

Cœur de légende

Le débat de « Qui est le meilleur / Qui est le G.O.AT ? » opposant Michael Jordan et LeBron James est loin d’être fini. Et ne le sera sans doute jamais. Chacun ayant son propre avis (LeBron est meilleur). Mais ce qui est sûr c’est que ces deux légendes des parquets sont également très impliqués dans la vie hors des terrains. MJ à énormément contribué à la construction de deux cliniques à Charlotte, grâce à son don de 7 millions de dollars pour Novant Health.

Quant à LeBron, il a tout récemment pu ouvrir une école, dans la ville de Akron, ville natale du King. Cette école va accueillir 240 élèves dans le besoin avec au programme pas mal de service, dans la gratuité la plus totale. Beaucoup de cours, des professeurs qualifiés, des repas, des uniformes, tout ça sans dépenser un radis. C’est beau. Il est même possible pour les parents d’élèves de reprendre leurs études si ceux-ci n’en ont pas eu l’opportunité plus jeune. La I Promise School a tout pour plaire.

Crédit photo : ABC

Entre belles paroles, discours remplis de détermination, ou constructions en tout genre, il existe mainte et mainte façons pour ces stars d’impacter la vie de ces jeunes dans le besoin. De la plus simple à la plus belle des manières. Ces joueurs NBA ont, pour la plupart, envie d’aider leurs prochains et d’apporter un peu de positivité dans l’existence de ceux qui n’ont pas la chance de vivre la paisible vie dont ils rêvent.

 

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire