Auto/Moto

Les livrées F1 de cette saison 2022 (1/2)

Livrées F1

La présentation des livrées F1 est quelque chose d'attendu chez les fans de la communauté. À l'heure où ces lignes sont rédigées, le paddock est actuellement à Barcelone pour les tests hivernaux. Voici donc l'occasion parfaite pour enfin tester ces nouvelles monoplaces. Malgré la nouvelle réglementation qui a changé pas mal de choses au niveau des voitures, les fans ont montré tout autant d'intérêt à débattre sur les habillages. Il s'agit désormais de vous les dévoiler. 

Étant donné qu'Alfa Romeo n'a toujours pas dévoilé sa livrée, ce sont les cinq premières écuries de la saison passée qui débuteront les présentations. Du classique à la prise de risques, les internautes ont eu de quoi polémiquer. Il faut dire que certaines équipes sont parties sur des bases plus ou moins atypiques. Les stylistes diront que c'est pour apporter de la nouveauté et éviter le “déjà-vu”. Les puristes auront le recul pour comprendre que c'est uniquement pour satisfaire les demandes des sponsors majoritaires.

LA LIVRÉE F1 DE LA MERCEDES W13

Au revoir la Mercedes entièrement noire, l'argent est de retour sur la voiture. S'ils en avaient pour le développement les saisons précédentes on parle bel et bien de la couleur ce coup-ci. Après deux saisons qui nous avaient habitués au monochrome de la monoplace, l'écurie allemande a fait le choix de revenir aux fondamentaux. Vainqueure des deux derniers titres constructeurs, elle s'est peut-être mise à spéculer après la défaite de Lewis l'an passé. Toujours est-il que l'on retrouve l'essence même de la marque. Les Flèches d'Argent sans argent sur la livrée ce n'était plus vraiment pareil. Or, pour les amoureux du noir, vous pouvez vous consoler en remarquant que les combinaisons resteront de cette couleur.

Pour ceux qui ont l'œil, vous verrez que son nez reste classique à l'image d'autres écuries. Les sponsors Ineos, Petronas ou encore Syntium sont bien présents sur la carrosserie avec de jolies touches de turquoise et du bordeaux. Il faut préciser qu'avec la nouvelle réglementation, les bolides seront plus massifs et plus lourds. Environ 50 kg par rapport à l'an passé devront être déplacés durant les courses. Cela promet de grosses batailles lors des premiers virages des Grands Prix étant donné que les pilotes sont au volant de machines qui prennent encore plus de place qu'avant. Le GP de Monaco risque de se jouer une nouvelle fois à la stratégie.

POUR LA RED BULL RB18, LE CHANGEMENT C'EST PAS MAINTENANT

Ceux qui attendaient avec impatience la livrée Red Bull n'ont pas eu trop de surprises. En effet, l'écurie de Verstappen et Pérez s'est contentée de rester dans sa zone de confort. Du bleu marine, du jaune, du rouge et les sponsors en blanc n'apportent pas grand chose d'innovant. Même les combis restent quasiment identiques. À noter tout de même l'arrivée d'Oracle en tant que sponsor majoritaire. Il remplace Honda qui conserve par ailleurs un rôle très important dans le développement des futurs moteurs. C'est pour cette raison que la marque japonaise est toujours présente sur la livrée de 2022.

Après un premier jour de piste lors des essais, il est difficile de tirer quelconque conclusion. Tout le monde étant en période de dressage de sa bête. Max Verstappen portera cependant le numéro 1 comme il l'avait annoncé peu après son titre de champion du monde. Ce numéro est chaque année proposé au récent vainqueur du championnat des pilotes.

FERRARI ET SA LIVRÉE F1-75

C'est sûrement une des livrées les plus réussies. Pour les 75 ans de Ferrari, l'écurie au cheval cabré a décidé de mettre sa monoplace aux couleurs emblématiques de la marque. Pour les amateurs de la Scuderia, vous pouvez vous détendre. Cette année il n'y aura pas de Mission Winnow vert fluo. Le rouge et le noir règne cette saison sur la voiture et on ne vous parle pas de littérature. Charles Leclerc et Carlos Sainz seront également vêtus avec des vêtements identiques à leur formule 1. Les sponsors sont déposés de manière épurée avec des couleurs en adéquation avec les tons principaux. Petit bémol tout de même avec ses écopes de frein qui viennent un peu gâcher le rendu final. Enfin on peut souligner aussi le drapeau italien présent sur l'aileron de requin.

Une Ferrari, une vraie, voilà quelque chose qui va faire plaisir aux tifosi. À noter qu'au niveau de l'aileron avant, l'écurie a tenté quelque chose de différent. Avec un trou au milieu de la pointe pour l'air ainsi qu'une forme plus pointue, il faudra voir si les commissaires valident cela lors des essais. Effectivement, avec les nouvelles règles en vigueur cette saison, tout le monde les interprète un peu à sa sauce.

MCLAREN ET SA MCL36 

Les 4e du classement constructeur de l'an passé sont restés plus ou moins fidèles à la MCL35M. Le bleu et l'orange sont de nouveau les couleurs principales de la voiture, bien que l'on aura cette année un bleu ciel plutôt qu'électrique. Pour les sponsors, le noir concorde plutôt bien avec le reste. Les combinaisons quant à elles seront orange et noir. Par rapport à Ferrari, les écopes de frein ont été customisées. Avec des touches de bleu cela rend ainsi la zone des roues plus agréable à regarder. Lando Norris et Daniel Ricciardo feront de leur mieux pour ramener de nouveaux podiums et pourquoi pas de nouvelles victoires à l'image de Monza l'an passé.

L'ALPINE A522 QUI FAIT JASER 

Pour clôturer ce premier épisode, on termine ici avec les 5e du classement constructeur 2021 : Alpine. Le dernier exercice fut mi-figue mi-raisin pour l'écurie française. Cependant le manque de régularité a été effacé par la victoire de Ocon, le podium de Alonso ainsi que la fin de saison plus que correcte. D'ailleurs, la livrée de l'an passé bleu-blanc-rouge avait été globalement apprécié par les fans de l'équipe. Cependant, un nouveau sponsor vient redistribuer les cartes cette année : BWT. L'ex partenaire de Racing Point, revient en F1 sur l'Alpine A522. Sa couleur principale étant le rose, les fans ont eu peur que cette dernière s'impose sur la voiture de 2022. Eh bien ils avaient raison.

Le rose est bien présent. Il se partage la couverture de la monoplace avec le bleu Alpine mais l'association laisse dubitatif. Si certains ont apprécié, la grande majorité a lâché ses critiques sur les réseaux. Il faut dire que cet assortiment fait penser un bonbon chimique. On peut même vous en donner le goût : bubble-gum. Mais pour les supporters de Ocon et Alonso ce n'est pas le pire. En effet, les pilotes rouleront pour au moins deux GP dans une Alpine à la livrée entièrement rose. Autrement dit une Racing Point 2.0. En ce qui concerne les combis, elles sont à l'image de la livrée de base, bleu et rose.

Pendant que les essais de Barcelone se poursuivent, la communauté F1 continue d'échanger sur l'allure des monoplaces. Heureusement, les discussions s'orientent petit à petit sur les performances en elles-mêmes des voitures. De son côté, le championnat reprendra le weekend du 18 mars. Rendez-vous dimanche pour la suite et fin de la présentation des livrées avec le dévoilement de l'Alfa Romeo.

Photo : Alpine

Dernières publications

En haut