Les Metropolitans 92 poursuivent la série noire strasbourgeoise

0
(Crédits : SIG Strasbourg)
Ligue 1

Après un sursaut il y a trois jours face à Limoges, la SIG est retombée dans ses travers en s’inclinant sur le parquet des Metropolitans 92. Un match que les levalloisiens ont remporté à l’usure.

Gabe York en feu, les Metropolitans 92 bafouillent :

Le début de match est clairement à l’avantage des strasbourgeois. Emmenée par un Gabe York monstrueusement efficace (25 pts dans l’unique QT1), la SIG déroule son basket. Malmené, Boulogne-Levallois est en grande difficulté et a du mal à créer du jeu. Symbole des difficultés des locaux, deux paniers inscrits par Gabe York sur de mauvaises remises en jeu. Deux paniers stupides qui, additionnés à plusieurs pertes de balles, rendent le match plus simple à Strasbourg. Au terme du QT1, les Metropolitans 92 sont menés de 19 pts (19-38).

Frédéric Fauthoux a de quoi ne pas être content de ses joueurs, et son équipe va se remettre en ordre de bataille dans le quart-temps suivant. Plus appliqués et plus sérieux, les joueurs des Metropolitans 92 vont peu à peu grignoter leur retard, jusqu’à revenir à quatre petits points de leurs adversaires. Mais Strasbourg a du répondant et va à nouveau passer la barre des 10 pts d’avance. Rob Gray (19 pts, 3 rbd, 4 ast) empêche l’écart de reprendre d’importantes proportions, et les deux équipes retournent aux vestiaires sur un score de 56 à 50 en faveur de la SIG.

Le rush puis le craquage :

Au retour des vestiaires le match s’emballe à nouveau. Les deux équipes se répondent coup pour coup et la rencontre monte en intensité et en rythme. Les Metropolitans réduisent rapidement l’écart, s’appuyant notamment sur un Briante Weber en jambes (25 pts), et arrivent même à prendre l’avantage pour la première fois depuis les premiers instants de la rencontre. On assiste ensuite à un chassé croisé entre les deux formations, chacune prenant tour à tour l’avantage jusqu’à l’entame du dernier quart-temps.

Si Boulogne-Levallois démarre la dernière reprise avec un petit point d’avance, la SIG prend rapidement cinq points d’avance. Toutefois, alors que le score est de 80 à 75 pour les visiteurs, les locaux vont réaliser un très gros run pour tuer le match. Dans le sillage d’un Vitalis Chikoko (19 pts, 12 rbd) qui fêtait ses 29 printemps en cette soirée de Février, les Metropolitans 92 vont inscrire 16 pts de suite, sans aucune réponse des joueurs de Lassi Tuovi, coach intérimaire. Boulogne-Levallois n’a plus qu’à gérer, et Strasbourg ne reviendra pas malgré un bel enchaînement de paniers à 3 pts en fin de rencontre.

Quatorzième défaite en quinze matchs toutes compétitions confondues pour la SIG, qui s’enlise un peu plus dans sa crise de résultats. Ça va en revanche beaucoup mieux pour les Metropolitans 92, qui confirment leur bonne forme après leur victoire à l’Astroballe face à l’ASVEL il y a deux jours. De bonne augure à quelques jours du début de la Leaders Cup.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here