Catch

Les oubliés #8 – Samoa Joe, un génie meurtri par les blessures

Samoa Joe

Après plusieurs mois de pause, la série des oubliés reprend son cours. Pour rappel, cette série a pour but de revenir sur des carrières de catcheurs ayant tout cassé à NXT mais qui n’ont jamais décollé dans le roster principal. Pour la huitième fois, nous réalisons cette analyse et pour ce nouvel opus nous nous interrogeons sur le cas Samoa Joe. 

Un passage historique à NXT

Après avoir passé 13 ans dans le circuit indépendant, Samoa Joe débarque enfin chez WWE sur le long terme dans la branche de développement, NXT, en 2015. Lors de son arrivée à NXT Takeover : Unstoppable, il confronte Kevin Owens après que celui-ci ait détruit Sami Zayn suite à sa victoire pour le titre NXT. La foule l’acclame et ne pense qu’à le motiver pour venger le tout nouveau champion NXT.

 Crédit vidéo : WWE

Néanmoins, l’histoire entre les deux hommes n’ira pas plus loin. Le Samoan va démarrer en équipe avec Finn Bàlor avec lequel il remporte le premier Dusty Rhodes Classic contre Baron Corbin et Rhyno. Après six mois du côté clair de la force, Samoa Joe effectue un heel turn sur son partenaire ainsi qu’Apollo Crews qui trainait dans le coin. Joe veut s’emparer du titre de NXT détenu par Bàlor. De cela naît une grande rivalité entre les deux. Lors de NXT Takeover : London et NXT Takeover : Dallas, l’Irlandais conserve son titre. Mais en House Show dans la Massachussetts, un troisième match est programmé. Finn Bàlor doit gagner de nouveau mais se blesse sur un dropkick contre une barrière de sécurité. Les plans changent en cours de route et Samoa Joe remporte le match ainsi que le titre NXT pour la première fois de sa carrière.

 Crédit vidéo : WWE

Une fois que l’ancien champion est remis sur pied, il obtient son match revanche à NXT Takeover : The End dans un combat en cage. L’affrontement est très brutal et Samoa Joe reste champion. Un nouveau challenger toque désormais à sa porte : le nouveau venu Shinsuke Nakamura, débarqué de la NJPW, veut l’or de NXT. Le Japonais réalise son souhait et s’impose contre Joe à NXT Takeover : Brooklyn II lors d’une formidable rencontre, marquée par l’entrée en communion avec le public de Nakamura. Toutefois, la rivalité n’est pas terminée puisqu’à NXT Takeover : Toronto, Joe prend sa revanche contre le King of the Strong Style et devient le premier double champion NXT. Un dernier match en Live Event à Osaka lui fera perdre le titre contre Nakamura à domicile. Suite à cette défaite, Samoa Joe monte dans le roster principal.

Une carrière meurtrie par les blessures

Des débuts dans le Main Event

Samoa Joe arrive dans le roster principal en janvier 2017 à Raw en tant qu’homme de main de Triple H dans sa rivalité contre Seth Rollins. En parallèle, il établit une première rivalité solo avec Sami Zayn. À Fastlane, il en finit avec le Québécois puis intervient ça et là pour aider son mentor de NXT. Les mois passent, les victoires s’enchaînent en weekly et Samoa Joe décroche sa première opportunité pour le titre universel contre Brock Lesnar à Great Balls of Fire. S’en suit une promo exceptionnelle contre Paul Heyman à Raw où le Samoan décrit à l’avocat ce qu’il va lui faire juste avant de le lui faire.

 Crédit vidéo : WWE

Malheureusement pour lui, il perd contre Lesnar malgré le soutien du public. À Summerslam, il se trouve de nouveau dans le Main Event face à The Beast mais en fatal 4 way avec Roman Reigns et Braun Strowman. Il encaisse une nouvelle fois le tombé, puis se blesse pour la première fois. De retour de convalescence, il navigue dans la mid-card pour se refaire une crédibilité. Il fait partie de la Team Raw aux Survivor Series avec laquelle il gagne. Cependant, une nouvelle blessure l’écarte des rings plusieurs mois. À son retour, il confronte Roman Reigns dans la guerre samoane où il s’incline, puis démarre une rivalité contre AJ Styles pour le titre de la WWE. Après une victoire par disqualification et deux défaites, il ne remporte pas le championnat majeur de la compagnie.

Retour dans la mid-card et titre des États-Unis

En 2019, il retourne petit à petit dans la mid-card et défie R-Truth pour le titre des États-Unis. Rey Mysterio et Andrade sont également mêlés à la feud. Il remporte ce titre à SmackDown et le défend avec succès à Fastlane contre les mêmes adversaires.

 Crédit vidéo : WWE

À WrestleMania, il détruit le roi de la Lucha Libre en une minute pour conserver son titre. Il finira par perdre sa ceinture à Money in the Bank contre Rey Mysterio. Néanmoins, suite à une blessure, l’ancien colibri doit rendre le titre à son ancien propriétaire. Joe ne le gardera pas longtemps puisqu’il s’incline à Stomping Ground contre Ricochet.

L’ascenseur au sein de la carte et excès de blessures

À Extreme Rules, il retourne dans le Main Event en affrontant Kofi Kingston pour le titre de la WWE. Comme à chaque fois pour un titre majeur, Samoa Joe perd et retrouve la mid-card. Après cette défaite, il enchaîne les rivalités qui ne mènent nul part jusqu’au moment où Roman Reigns l’accuse d’être son agresseur à SmackDown. Joe dément ces accusations et prend même soin de lui quand le réel coupable va trop loin comme par exemple en voulant l’empaler entre deux voitures. Cependant, lors d’un match tag, il se blesse au pouce et passe commentateur. Il fait son retour sur le ring début 2020 contre Seth Rollins et ses disciples, mais il rechute et devient définitivement commentateur. La WWE le licencie le 15 avril 2021.

Les raisons de la chute

Bien que la raison de l’absence de catcheurs soit souvent due aux décisions des officiels, d’autres facteurs peuvent expliquer le booking de Samoa Joe. Cependant, pour son cas, une évidence majeure surplombe toutes les autres.

La succession de blessures graves a complètement détruit sa carrière chez WWE. Les dirigeants de la WWE ne pouvaient pas lui accorder leur confiance sur la durée car une rechute était possible à tout moment. Avant de donner un titre majeur à une superstar, la WWE doit être sûre qu’elle peut compter sur le catcheur sur le long terme pour être le visage de la compagnie. Le meilleur exemple récent reste Drew McIntyre. Après de longues années d’attente, il a enfin obtenu la confiance des hauts placés et a prouvé qu’il avait les capacités pour être le bon soldat du Main Event. Samoa Joe ne l’a jamais fait même s’il était un des tous meilleurs promo guys de la compagnie et que son in-ring se trouvait parmi les plus grands. Un seul défaut mais un défaut majeur pour empêcher le Samoan de toucher le Graal du monde du catch.

Alors qu’il a surnagé à NXT, Samoa Joe a connu une période plus compliquée dans le Main Roster notamment à cause de ses blessures à répétition. Samoa Joe est désormais libre et dans un mois pourra signer où il le souhaite. Retour à Impact ou à Ring of Honor, début à la AEW ou à la NJPW, personne ne le sait. Réponse en juillet. 

Crédit photo : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire