Catch

Les oubliés #9 – The Nexus, de la terreur à l’indifférence

Nexus WWE

Notre série des oubliés se poursuit et pour la première fois sera rétro. En effet, le clan dont nous allons parler est The Nexus, un groupe de huit personnes en provenance de NXT qui a semé la terreur dans le roster principal avant de tomber dans l'indifférence. 

Les débuts de NXT

The Nexus, c'est avant tout le début d'un show secondaire qui souhaite mettre en lumière de nouveaux talents, NXT. Bien que le show aujourd'hui puisse être considéré comme une troisième brand, ce n'était pas le cas en 2010. À ses débuts, NXT était organisé par saisons avec un nombre de candidats limité avec des coachs pour conseiller les rookies. Les coachs étaient des superstars de la WWE, le plus connu étant le Miz qui entraînait Daniel Bryan.

Pour la première saison, les huit lutteurs sélectionnés étaient : Wade Barrett, David Otunga, Justin Gabriel, Heath Slater, Skip Sheffield, Darren Young, Michael Tarver et Daniel Bryan. Tous participent à des matchs entre eux et des jeux dignes d'Intervilles et chaque semaine, un catcheur se fait éliminer. Wade Barrett remporta cette première saison et futpromis à un grand avenir dans le roster principal.

Une arrivée destructrice et inédite à Raw

Néanmoins, quand Wade Barrett débarque à Raw, il n'arrive pas seul. En plein milieu d'un combat opposant John Cena à CM Punk dans le Main Event de Raw, le vainqueur de la saison 1 de NXT arrive accompagné des sept autres rookies. Va alors se dérouler une scène mémorable et gravée à jamais dans les mémoires de tous ceux qui l'ont vécu. The Nexus détruit tout et tout le monde : John Cena en premier qui représente le système WWE, mais également CM Punk, l'arbitre, les commentateurs, Justin Roberts – l'annonceur du ring – ainsi que tout le ring et ses alentours. Seuls les caméramans et le public sont restés debout durant ce segment. Un angle vraiment choquant pour son côté imprévisible, violent et incompréhensible. La Nexus est née et inspire la terreur, la crainte, la peur.

Crédit vidéo : WWE 

Puis, de semaine en semaine, la Nexus se balade de show en show, de Raw à SmackDown, et détruit tout sur son passage en prenant toujours des combats en huit contre un. Seul petit changement de dernière minute, Daniel Bryan est renvoyé quelques jours après ses débuts à Raw pour avoir étranglé Justin Roberts trop fort avec sa propre cravate. L'ironie du sort le verra se faire réembaucher quelques semaines plus tard pour au final avoir la plus belle carrière en solo.

Une chute progressive

L'échec de Summerslam 2010

Cependant, la Nexus ne restera pas longtemps au sommet. En effet, à Summerslam 2010, le Main Event oppose la Nexus à la Team Cena composée de John Morrison, R-Truth, Edge, Chris Jericho, Bret Hart et Daniel Bryan (qui fait son retour et remplace le Great Khali) dans un match à élimination. Bien que la Nexus domine la première moitié du match, la Team Cena s'impose  grâce à son capitaine qui remporte le combat alors qu'il est en situation de deux contre un, épuisé, en faisant abandonner Wade Barrett grâce à son STF. Une lourde défaite qui affecte la Nexus et leur fait perdre énormément de crédibilité.

Wade Barrett remonte avant de s'écraser 

Néanmoins, le push de Wade Barrett continue un peu car il parvient à forcer John Cena à rejoindre son clan. Il obtient ensuite plusieurs opportunités pour le titre de la WWE détenu par Randy Orton. Dans le même temps, plusieurs membres tournent autour des titres par équipe. Lors des Survivor Series 2010, Wade Barrett affronte Randy Orton pour le WWE Championship avec Cena en arbitre spécial. Si Barrett gagne, Cena est libéré de la Nexus. S'il perd, il est renvoyé de la WWE. En fin de match, Cena reste honnête et droit jusqu'au bout et fait gagner la vipère. S'en suit tout une storyline autour du retour de Cena et de l'explosion de la Nexus qui perd ses membres un à un.

En 2011, CM Punk se mêle à cette histoire. Il devient le nouveau leader de la Nexus, excluant Barrett du groupe, puis Heath Slater et Justin Gabriel quittent à leurs tours cette “New Nexus” suite aux demandes de Punk. Ils partent à SmackDown avec leur ancien leader former The Corre avec Ezeckiel Jackson. Pendant ce temps, CM Punk recrute David Otunga, Husky Harris (Bray Wyatt), Michael McGillicutty (Curtis Axel) et Mason Ryan. Les deux clans se détestent et se font la guerre à distance. Leur bataille la plus connue est lors du Royal Rumble 2011.

Les raisons de la chute

Bien que la raison de l'absence de catcheurs soit souvent due aux décisions des officiels, d'autres facteurs peuvent expliquer le booking de la Nexus.

Un groupe trop hétérogène

Tout d'abord, l'hétérogénéité du groupe à tous les niveaux, que ce soit micro, in-ring, charisme ou encore gimmick peut expliquer certaines décisions. Un catcheur comme Justin Gabriel avait d'excellentes qualités athlétiques comme le prouvait son beau 450° splash, mais son micro se noyait dans la masse. À l'inverse, David Otunga se débrouillait bien avec un microphone, surtout avec aussi peu d'expérience, mais son in-ring était d'une tristesse absolue. D'autres possédaient un bon package comme le leader Wade Barrett (ou Daniel Bryan), puis certains pas grand chose, à l'image de Michael Tarver.

Trop peu de confiance des décisionnaires 

Ensuite, la confiance des officiels ne semblait pas maximum. Faire débuter huit rookies qui démolissent Raw un soir était déjà un pari risqué qui s'est avéré gagnant. Cependant, au moment de marquer au fer rouge l'empreinte de la Nexus sur la WWE à Summerslam, les officiels ont été frileux et ont préféré la sécurité avec John Cena. Le clan ne s'en est jamais réellement remis.

Une lassitude prolongée 

Enfin, le manque de renouvellement dans les storylines les ont condamné. Être confronté à John Cena dès ces débuts permet d'entrer directement dans le grand bain face à un grand professionnel, mais il ne faut pas que cela tourne en rond comme ça a pu être le cas avec la Nexus. De leurs débuts à leur dissolution, The Champ ne se trouvait pas loin, impliqué de près ou de loin dans leurs affaires. Une rivalité qui a duré trop longtemps pour les fans qui se sont lassés.

The Nexus possédait un grand potentiel pour devenir un des meilleurs gangs de la WWE. Néanmoins, sa courte existence qui n'a pas donné lieu à beaucoup de grandes réussites en solo par la suite, ainsi que son utilisation à partir de Summerslam 2010, a tout gâché. Aujourd'hui, ce clan reste dans la mémoire des fans qui semblent nostalgiques. Mais il est trop tard et nous ne reverrons certainement plus jamais ces catcheurs là ensemble sur le ring. 

Crédit photo : WWE

Dernières publications

En haut