NBA

Programme Play-in NBA : le calendrier avant le début des play-offs

On y est ! Après une saison haletante qui a vu Phoenix et Miami dominer chacun leur conférence respective, qui a vu les Lakers passer complètement au travers, et beaucoup trop d'équipes tanker pour obtenir un joli pick de draft, la post-season va enfin pouvoir commencer. 

Avant d'attaquer les playoffs, les playins, mis en place la saison dernière (avec un certain succès), font leur retour. A l'Est comme à l'Ouest, il y aura d'alléchantes affiches, et les places seront chères. Si dix équipes sont déjà en vacances, elles seront rejointes par quatre autres d'ici la fin de semaine. Alors place au jeu !

Play-in NBA : Minnesota en favori à l'Ouest, les Clippers facteur X

Les Wolves ne sont pas passés loin de pouvoir aller directement en playoffs. Admirables depuis la fin du All-Star Break, les jeunes loups étaient revenus tout proches des Nuggets, 6ème. Mais Nikola Jokic, en mission pour son back-to-back MVP en a décidé autrement, et Minnesota va devoir passer par le playin. Avec 46 victoires pour 36 défaites, les coéquipiers de Karl-Anthony Towns font figure de favoris dans cette lutte à quatre à l'Ouest. Mais le soucis, c'est que les Clippers, battants toute la saison mais minés par les blessures, viennent de retrouver Paul George. Et cela change tout. Car PG13 est l'un des meilleurs game changer de la ligue. Sur une série au meilleur des sept matchs, cela aurait sans doute été trop juste pour les Angelinos, face à un collectif bien rodé du coté de Minneapolis. Mais sur un match.. Les Timberwolves restent malgré tout favoris, car leur force de frappe est impressionnante et peut venir de partout : de la raquette avec l'inusable KAT, des ailes avec le virevoltant Anthony Edwards, mais aussi de la mène, avec un D-Lo qui, en feu, peut faire vaciller n'importe quelle franchise.

Et puis, le perdant de ce match aura de toute façon une deuxième chance de se qualifier pour les playoffs. Le vaincu affrontera le vainqueur du match entre San Antonio et New-Orleans. Les Pels, très longtemps au fin fond de la conférence ont fini fort, notamment grâce au recrutement de CJ McCollum et s'avanceront en favori face à la bande à Popovich, dont le collectif bien huilé ne comporte pas de vrai top player, si ce n'est Dejounte Murray, machine à triple double. Mais comme pour Minnesota, les Louisianais disposent de plusieurs atouts dans leur escarcelle : Valenciunas dans la raquette, McCollum à l'arrière, mais aussi Brandon Ingram à l'aile. Le MIP de la saison dernière va vouloir emmener “sa” franchise en playoffs, et prouver que c'est bien lui le visage des Pels (n'est-ce pas Zion).

Logiquement, New-Orleans, avec un premier match au Smoothie King Center devrait passer l'obstacle San Antonio. Avant de retrouver le perdant du duel Timberwolves – Clippers qui s'annonce plus serré que prévu. Néanmoins, Wolves et Clipps devraient retrouver, en toute logique, Phoenix et Memphis en playoffs. Mais la logique est loin de faire rage en NBA.

Play-in NBA : A l'Est, Brooklyn.. et le reste 

Que cela semble encore plus indécis coté atlantique ! Si les Nets font figure d'épouvantail et devraient s'en tirer sans trop de soucis, derrière, c'est l'interrogation. Avec un premier match contre les Cavs qui ont eu un mal fou à terminer la saison, Brooklyn s'avance en large favori. Irving a semble-t-il trouvé son rythme de croisière (37pts, 7rbds, 5asts hier pour terminer la saison) et les insiders au pays de l'Oncle Sam aurait annoncé que Ben Simmons pourrait commencer sa saison cette semaine ! Autant dire qu'avec deux matchs éventuels pour se qualifier, les hommes de Steve Nash devraient passer l'obstacle sans sourcilier.

En revanche, bien malin celui qui peut annoncer dès aujourd'hui qui les accompagnera. Les Hawks, finalistes de conférence l'an passé, semblent être les mieux armés. Mais il faudra gagner deux matchs quoi qu'il arrive. Et le premier est loin d'être de la tarte, puisqu'il faudra se coltiner les imprévisibles frelons de Charlotte. Si la franchise de Michael Jordan ne dispose pas d'un joueur aussi impactant que peut l'être Trae Young à Atlanta, la fougue de sa jeunesse peut lui permettre d'accomplir de grandes choses. Articuler autour d'un Lamelo Ball toujours plus plaisant à voir jouer, la bande à Borrego, dans un bon jour, à largement les moyens de venir à bout des Hawks toujours aussi irréguliers. Toujours privés de John Collins, les joueurs de la franchise de Georgie s'en remettront une nouvelle fois à leurs shooteurs. Un peu à l'image de ce que fait … Charlotte. Mais le jeu semble plus varié du coté des Hornets, et la force de frappe encore plus impressionnante, avec les Rozier, Bridges, Harrell et autre Oubre Jr. Ce match s'annonce palpitant et le vainqueur arrivera en confiance, sans doute face à des Cavaliers qui auront la tête dans le sac, et la pression, eux qui ont longtemps été dans le top 4 avant de complètement s'effondrer.

Le programme des rencontres du play-in NBA

Mardi 12 Avril

Brooklyn Nets (7) – Cleveland Cavaliers (8)

Minnesota Timberwolves – Los Angeles Clippers (8)

Mercredi 13 Avril

Atlanta Hawks (9) – Charlotte Hornets (10)

New Orleans Pelicans (9) – San Antonio Spurs (10)

Si Brooklyn semble avoir la faveur des pronostics, derrière, la lutte s'annonce indécise. Atlanta a pour lui l'expérience de sa belle saison l'année dernière, mais sur un match.. En tout cas, que ce soit à l'Est ou à l'Ouest, la lutte va être acharnée et, enfin, les vrais matchs à intensité vont pouvoir égayer nos nuits. Place dès demain soir aux premiers matchs, les Nets recevant les Cavs, Minnesota accueillant les Clippers. 

Crédit photo : basketinfos

Dernières publications

En haut