NBA

Les Rockets retirent le maillot d’Elvin Hayes

Alors que les Houston Rockets ont dévoilé ce mercredi leur futur maillot “classic edition” comme il en est de coutume en NBA (maillot retro en hommage au passé Californien de la franchise à San Diego), les Texans ont par la même occasion annoncé retirer le numéro 44 du légendaire Elvin Hayes. La cérémonie aura lieu le 18 novembre, au Toyota Center. 

Ils sont six, à l'heure actuelle a avoir eu ce privilège. Six, a être passés par Houston et avoir marqué les Rockets de leur empreinte. Six a avoir vu leur maillot tutoyer le plafond du Toyota Center. Yao Ming (11), Clyde Drexler (22), Calvin Murphy (23), Moses Malone (24), Hakeem Olajuwon (34) et Rudy Tomjanovich (45) vont bientôt être rejoints par un septième, Elvin Hayes.

A cette occasion, les Rockets arboreront pour la première fois de la saison leur tunique classic, dévoilée cette semaine : un ensemble blanc flanqué de rayures jaunes et vertes. Non, ce n'est pas un hommage aux Sonics de Seattle, mais bien au commencement de la franchise. Avant de poser leurs valises dans le Texas, les Rockets évoluaient un petit peu plus à l'Ouest, à San Diego. C'est d'ailleurs là-bas qu'Hayes a débuté, drafté par les Rockets en 1968 après être passé par l'université de Houston. Comme un clin d'œil du destin, c'est donc à H-Town, et avec les Rockets, qu'il terminera sa carrière.

Après cette annonce, Hayes a tenu a réagir, avec émotion. “Représenter les Rockets et la ville de Houston a signifié beaucoup pour moi tout au long de ma vie. Savoir que mon numéro figurera parmi ceux des autres grands joueurs de l’histoire de la franchise est un véritable honneur. Je tiens à remercier Tilman et la famille Fertitta, ainsi que l’organisation des Rockets et, surtout, les fans pour l’amour qu’ils m’ont témoigné tout au long de ma carrière de joueur et au-delà. J’ai hâte de célébrer ce moment spécial avec vous tous en novembre.”

S'il n'a pas réussi à marquer l'histoire de façon collective chez les Rockets, son impact fut tel qu'il reste malgré tout parmi les légendes de la NBA. Il s'est d'ailleurs exilé à Washington, quelques années, décrochant au passage le titre en 1978. Son maillot est également retiré dans la capitale Américaine.

Douze sélections All-Star Game, deux fois parmi l'équipe défensive de l'année, six fois cité dans une All-NBA Team, un titre de meilleur scoreur, deux fois meilleur rebondeur, nommé au sein des 75 meilleurs joueurs de l'histoire de la NBA, et une entrée au Hall of Fame, quelques années après sa retraite. Voilà qui vous classe, un joueur. Ce joueur, c'est Big E, qui rejoindra les légendes de Houston. 

Crédit photo : Basket infos


Dernières publications

En haut