Allemagne

Leverkusen bat Dortmund et met la pression sur Leipzig

En difficulté ces dernières semaines, le Bayer avait à coeur de se relancer dans la course à la Ligue des Champions. Face à un Dortmund perméable et grâce à un exceptionnel Moussa Diaby, la mission est accomplie pour Peter Bosz et ses joueurs (2-1). Les rouge et noir reviennent par la même occasion à hauteur de Leipzig, dauphin du Bayern Munich.

Opposés sur la pelouse de la BayArena pour le compte de la dix-septième journée, Leverkusen et Dortmund avaient ce soir l’occasion de mettre la pression sur Leipzig, deuxième, qui se déplacera dans la capitale pour y affronter l’Union Berlin demain. Avant le match, les deux formations sont au coude à coude. 29 points chacun. Du côté des dynamiques, Dortmund va mieux depuis le retour de blessure de son attaquant norvégien Erling Haaland. En face, c’est plus compliqué pour Peter Bosz et ses hommes, en nette perte de vitesse depuis la défaite concédée dans les dernières secondes du match face au Bayern Munich.

Le Bayer porté par son duo infernal

Au coup d’envoi, c’est quasiment les deux onze types qui sont alignés. Seul Axel Witsel manque à l’appel côté Dortmund tandis que chez les locaux, Lucas Alario est préféré à Patrick Schick à la pointe de l’attaque.

D’entrée, Florian Wirtz allume la première mèche pour Leverkusen et met tout de suite Roman Burki en difficulté. Le ton est donné, le rythme déjà très élevé. Chez les deux formations, les intentions sont là. Les jaune et noir sont eux aussi bien rentrés dans le match. À la cinquième minute, bien positionné après un superbe contrôle orienté, Marco Reus perd ses appuis et manque une belle occasion d’ouvrir le score.

Huit minutes plus tard, sur une superbe transversale de Leon Bailey et grâce à un formidable contrôle en porte-manteau, Moussa Diaby se trouve en situation de 1 contre 1 face à Roman Burki. Le joueur formé au PSG n’a aucun mal à battre le gardien helvète. 1-0 pour Leverkusen, le match est lancé ! En face, Dortmund est souvent en difficulté dans le dos de sa charnière centrale. À la vingt-sixième, c’est Nadiem Amiri qui part derrière Mats Hummels et Manuel Akanji. Quelques secondes plus tard, Moussa Diaby se présente une nouvelle fois seul face à Roman Burki. Nouvel avertissement pour Dortmund mais toujours pas de break pour le Bayer. Moussa Diaby et Leon Bailey sont impressionnants. Les deux ailiers rouge et noir se trouvent les yeux fermés. Le jamaïcain est en spécifique transversale et il faut dire que c’est un régal. Erliing Haaland et les siens peinent de plus en plus à ressortir et Lucas Hradecky n’est que très peu inquiété. À quelques secondes du retour au vestiaire, nouvelle énorme occasion pour le Bayer, cette fois pour Lucas Alario, qui, seul face à Roman Burki, ne parvient pas à propulser sa tête au fond des filets. Moussa Diaby est encore à l’origine et conclut une première mi-temps de grande qualité, tant personnellement que collectivement. Ça va gronder dans le vestiaire du Borussia.

Dortmund tente de réagir, en vain

En début de seconde période, alors que l’on pouvait s’attendre à une réaction des partenaires de Marco Reus, il n’en est rien. Leverkusen pousse encore par l’intermédiaire de son duo infernal. Le réveil jaune et noir arrive à la 55ème minute, lorsque, bien décalé par Julian Brandt, Thomas Meunier manque complètement sa frappe et anéantit une très belle occasion de recoller pour Dortmund. 63ème minute, pour la première fois, Erling Haaland est lancé dans sa filière préférentielle, dans le dos de la défense adverse. Dortmund se fait de plus en plus pressant. À la 67ème, à la suite d’une perte de balle largement évitable pour le jeune Florian Wirtz, Julian Brandt crucifie Lucas Hradecky et son club formateur d’une belle frappe enroulée du droit (1-1, 67ème). Dortmund pousse encore. Jadon Sancho manque l’immanquable. Tout s’emballe. Il reste dix minutes à jouer. Après 80 minutes d’efforts tous plus intenses les uns que les autres, Moussa Diaby trouve encore un peu de jus pour remonter le ballon et servir Florian Wirtz sur un plateau. Le jeune allemand n’en demandait pas tant et finit superbement d’une frappe croisée du droit. Il redonne l’avantage à Leverkusen (2-1, 81ème). Les locaux l’emportent finalement et mettent fin à une série de quatre matchs sans victoires en Bundesliga. Ils rejoignent Leipzig sur la deuxième marche du podium et figurent désormais à quatre points du Bayern. Dortmund reste de son côté à trois points du podium et de son adversaire du soir.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
quis, ut velit, id libero. ante. at in vulputate,