Esport

LFL : un niveau de jeu plus relevé que jamais ?

logo LFL 2021 summer split

La ligue française de League of Legends reprend désormais dans moins d'une semaine. Après une victoire éclatante de la Karmine Corp durant le spring split, de nombreuses équipes ont décidé de se renforcer. Retour (et conclusion ?) sur ce mercato mouvementé.

C’est une offseason tourmentée par de nombreux changements qui est sur le point d’arriver à son terme. De nombreux changements de joueurs ont été annoncés dans les derniers jours, témoignant du désir de nombreuses structures d’aligner une équipe de haut niveau. Et si la LFL n’avait jamais connu un tel niveau de compétitivité ? 

Le grand remaniement au sein de la ruche

Si des changements sont notables dans la majorité des équipes pour le split d’été, c’est bien chez Vitality qu’ils ont fait couler le plus d’encre. Après une offseason mouvementée par les rumeurs, Vitality a finalement annoncé conjointement les équipes de LEC et de LFL ce 26 mai, annonce suivie d’une conférence et de presse avec le président Fabien « Néo » Devide et une partie des joueurs annoncés. Le choix des joueurs résulte clairement d’une volonté de l’écurie à l’abeille de redevenir compétitive en LEC et de viser les playoffs, avec notamment le recrutement de l’ancien jungler de Fnatic Oscar « Selfmade » Boderek. Véritable recrue star et opportunité pour Vitality, cela les contraint à placer Duncan « Skeanz » Marquet en académie malgré un split convaincant du jeune français. Même schéma sur la voie du haut, où Mathias « Szygenda » Jensen se voit contraint de retrouver les chemins des ligues nationales avec Vitality.Bee après des performances cette fois-ci bien plus que discutables, face à celles d’un Enzo « SALUT A TOUS » Gonzalez qui a été préféré après de très bons tryouts.

Le reste de postes reste inchangé pour Vitality.Bee, qui garde sa pépite Dimitri « Diplex » Pronomarev au mid ainsi que sa botlane championne en titre du Summer split, composée de Ludvig « Smiley » Granquist (ADC) et Morgan « Hustlin » Granberg (Support). En ce qui concerne Jonas « Memento » Elmarghichi et Miłosz “R4VEN” Domagalski, les anciens toplaner et jungler de l’équipe académie, le premier trouve une place chez Gameward et le second est reclassé comme « Positional coach » après un burnout causé par un excès de League of Legends.

Sur le papier, cette équipe s’annonce comme un sérieux prétendant à la première place avec notamment les anciens joueurs LEC dont la domination à leur poste est attendue par beaucoup.

Une embellie globale

Vitality n’a pas été la seule équipe à renforcer son roster. Face à des résultats parfois décevants, d’autres équipes ont elles aussi procédé à des changements. C’est notamment le cas de LDLC OL. Habituée au haut de tableau, la structure se sépare de Stéphane « Manaty » Dimier ainsi que de leur capitaine et icône, Bora « Yellowstar » Kim, après un split qui les a vus finir avant-dernier du classement général. Ils sont remplacés respectivement par Don Arts et Doss, deux joueurs d’expérience.

C’est aussi le cas de Gamers Origin, qui après une victoire au Summer Split 2020 a dû se contenter d’une modeste 7e place au dernier split. Des changements conséquents laissent place à ce qui s’annonce comme presque une toute nouvelle équipe, visant elle aussi les sommets du classement. Après un passage en Espagne, Ronaldo « Ronaldo » Betea revient dans nos contrées sur la midlane de GO. En tant que support, c’est l’option de Mertai “Mersa” Sari qui a été privilégiée, après une performance convaincante chez SuppUp, l’équipe des balkans, aux derniers EU Masters. Enfin, c’est la jungle qui se voit targuée d’un nouvel occupant, et non des moindres. C’est en effet Karim “Karim kt” Aubineau qui revient en LFL après un bref passage en Prime League où il remporta le titre avec BIG.

La Karmine Corp quant à elle déplore la perte d'Adam « Adam » Maanane sur la toplane, et a malgré cela toujours l’objectif de finir championne de la LFL pour un second split consécutif. L’équipe a alors fait appel aux services d’une légende française de League of Legends. C’est en effet Lucas « Cabochard » Simon-Meslet, qui après plus de cinq ans au sein de l’équipe première de Vitality et six mois de pause revient dans la compétition avec un nouveau challenge.

Si la majorité des annonces du mercato ont déjà eu lieu, quelques surprises peuvent encore être annoncées d’ici la reprise de la compétition du 8 juin.

Crédit image en une : site internet de la LFL

Dernières publications

En haut