Champions League

Ligue des Champions : le conseil de classe des clubs français

Paris Saint-Germain

La Ligue des Champions a repris depuis environ un mois. Après trois matchs disputés par les trois clubs français engagés, il est temps de faire un bilan sur ce début de campagne européenne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la moyenne n’est pas fameuse.

 

Nous sommes déjà à la moitié de la phase de groupes de Ligue des Champions. Pour l’instant aucun club ne serait qualifié pour les matchs à élimination directe. Le PSG et Rennes accompagneraient Lille en C3.

Ligue des Champions

 

Paris Saint-Germain : 6/20

Le PSG avait l’habitude de se promener en poules, mais cette saison, les Parisiens ont montré de grosses difficultés. Les individualités permettent parfois de masquer les énormes lacunes dans le jeu, mais en Ligue des Champions, cela ne suffit pas. Paris semblait avoir obtenu un tirage plutôt abordable avec Manchester United, Leipzig et Istanbul Başakşehir. Mais dès la première journée, la défaite 2 buts à 1 au Parc face aux Red Devils n’a pas été source de confiance.

En déplacement dans la capitale turque, le champion de France a ensuite beaucoup peiné pour l’emporter grâce à un doublé de Moise Kean en fin de match. Enfin, face au RB Leipzig, Ángel Di María avait ouvert le score, avant de manquer un pénalty. Sans Neymar et Mbappé, le PSG livrait une très bonne performance collective en première période mais les Allemands sont revenus au score avant de l’emporter. 3 matchs, 3 points, et 3e place pour les Parisiens.

Appréciation : Mise en garde travail. Si Paris ne veut pas être éliminé dès la phase de groupe (ce qui serait une première depuis le début du projet qatari), ils devront sans doute remporter leurs 3 matchs retour.

 

Olympique de Marseille : 0/20

0 comme le nombre de points inscrits par Marseille en 3 rencontres. 0 comme le nombre de buts inscrits en autant de matchs. Les statistiques font très mal pour les Phocéens pour leur retour en Ligue des Champions. Dans le groupe de Manchester City et Porto, on pouvait tout de même espérer que l’OM affiche un beau visage en C1. L’objectif de se qualifier en Ligue  Europa était tout à fait envisageable en cas de succès contre l’Olympiakos.

Mais les choses se sont passées d’une manière bien différente. En déplacement en Grèce, les Marseillais tenaient le point du nul jusqu’à un centre d’un certain Mathieu Valbuena. Résultat : une première défaite face à l’équipe la plus abordable qui condamnait déjà presque les chances de qualification. Ensuite, deux défaites 3-0 contre City et à Porto ont enfoncé encore un peu plus Marseille, qui en est maintenant à 12 défaites consécutives dans la compétition.

Appréciation : Exécrable. Aucun but marqué, 7 encaissés, très peu de choses intéressantes dans le jeu. L’OM devra tenter de réagir, au moins à domicile face à l’Olympiakos pour espérer être reversé en C3.

 

Stade Rennais : 9/20

Après plusieurs années au plus haut niveau national, le Stade Rennais découvrait enfin la Ligue des Champions. Les supporters hésitaient entre la volonté d’accueillir une grosse écurie et celle de maximiser les chances de qualification en tirant des outsiders. Finalement, Chelsea, Séville et Krasnodar ont atterri dans le groupe de Rennes. D’abord, les Bretons ont accueilli les Russes. Au terme d’un match bien maitrisé, les hommes de Julien Stéphan n’ont pu obtenir qu’un match nul.

La semaine suivante, Rennes s’est incliné cruellement à Séville malgré une bonne prestation collective. Lors de la 3e journée, face à Chelsea, ils ont été défavorisés par des décisions arbitrales assez litigieuses. Réduits à 10 avant la mi-temps, les Rennais ont concédé trois buts. Malgré le pauvre bilan comptable (1 point sur 9 possibles), ils ont montré de l’envie et des choses intéressantes pour leur première en Ligue des Champions.

Appréciation : Encouragements. Troisième à égalité avec Krasnodar, le Stade Rennais a encore toutes ses chances de se qualifier en Ligue Europa. Pour cela, il faudra gagner en Russie ou à domicile face à Séville ou Chelsea. Pas une mince affaire.

Martin Terrier

A lire aussi : Grand format – Une semaine compliquée pour le FC Sète

 

Le bilan général des clubs français en Ligue des Champions n’est donc clairement pas à la hauteur des attentes. En 9 matchs disputés, ils ont marqué seulement 5 buts et en ont encaissé 16. Ajoutez à cela une animation dans le jeu très pauvre, avec Paris qui n’a pas véritablement d’identité collective et Marseille qui ne peut jamais ressortir proprement de son camp, et vous obtenez une moyenne de 5/20 fait mal, même si elle semble méritée.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
Lorem risus. suscipit libero massa sed accumsan id, at ipsum