Champions League

Ligue des champions (J6) : Paris, Leipzig et Manchester United, ménage à trois dans le groupe H !

Suspense garanti ce soir dans le groupe H pour la 6e et dernière journée des phases de poules de la Ligue des Champions. Le Paris Saint-Germain, le RB Leipzig et Manchester United, tous trois à égalité avec 9 points, jouent leur qualification en 8es de finale. Si Paris peut se contenter d’un nul face à Başakşehir au Parc des Princes, Leipzig et Manchester United devront batailler pour le dernier ticket.

 

Débutée plus tard qu’à l’accoutumée et disputée à un rythme effréné, cette édition 2020/2021 de la Coupe aux grandes oreilles est sur le point de livrer son verdict dans le groupe H, qualifié de groupe de la mort (à un degré moindre que le B). Le Paris Saint-Germain, Manchester United et le RB Leipzig se sont écharpés sans que l’un des deux ne parvienne à prendre le large. Résultat, une égalité qui profite aux Red Devils et au dernier finaliste de l’édition précédente. En effet, pour départager les équipes à égalité, le premier critère retenu est celui du nombre de points obtenu dans les matches de groupe disputés entre les équipes concernées. Ainsi, deux nuls lors des deux matchs du jour enverraient Leipzig en Europa League (7 points pour les Mancuniens, 6 pour le club de la capitale, et 4 pour le club allemand).

 

Leipzig – Manchester United, malheur au vaincu

Match couperet ce soir à la Red Bull Arena. Bien que Manchester United soit en ballotage favorable avant le coup d’envoi, une défaite et le club le plus titré d’Angleterre retrouverait la Ligue Europa, une compétition qu’il connait (trop) bien depuis quelques saisons (vainqueur en 2017, demi-finaliste l’été dernier lors du Final 8). Intraitable en début de compétition (victoires 2-1 au Parc des Princes puis 5-0 à Old Trafford face à leur hôte du jour), le triple vainqueur de l’épreuve a dilapidé son avance en s’inclinant à Istanbul face au modeste Başakşehir (2-1, avant de se venger 4-1 à domicile ), puis contre le champion de France la semaine dernière (3-1). Surfant sur une excellente dynamique en championnat (4 victoires consécutives), MU n’arrive pourtant pas tout sourire en terre allemande. La récente déclaration Mino Raiola, l’agent de Paul Pogba, au quotidien italien Tuttosport annonçant le départ de son joueur au prochain mercato estival, ainsi que les forfaits combinés de Martial et Cavani, sortis en cours de match face à West Ham samedi dernier, sont venu perturbé la relative quiétude mancunienne. Et forcer Solskjær à repenser son animation offensive.

L’absence de ces deux éléments ne constitue pas la seule mauvaise nouvelle côté terrain pour le Norvégien. Le récente prestation de son adversaire le week-end dernier face au Bayern Munich n’est guère porteuse d’optimisme. Face aux champions d’Europe, peut-être la meilleure équipe du monde à l’heure actuelle, les hommes de Julian Nagelsmann ont fait mieux que résister, tenant la dragée haute au leader de Bundesliga sur son terrain, pour finalement concédr un match nul spectaculaire (3-3). Défait deux fois par ses concurrents direct (5-0 à Manchester et 1-0 à Paris) pour une seule victoire (2-1 face à ces mêmes Parisiens), Leipzig n’a pas le droit à l’erreur, lui qui sera privé de Dayot Upamecano en défense centrale (suspendu pour accumulation de cartons jaunes). Un nul pourrait suffire mais, pour cela, il faudrait compter sur une victoire de Başakşehir au Parc des Princes dans le même temps, pas le plus plausible des scénarios. 2e de son championnat, les Roten Bullen se verraientt bien reproduire le même parcours européen que la saison dernière, achevé en demi-finale. Vainqueur sur le gong à Istanbul mercredi dernier (4-3), les Lipsiens se sont en tout cas offert une autre genre de finale ce soir.

Crédits photo : Manchester United

Anthony Martial célèbre son pénalty transformé lors du match aller (victoire 5-0 ) Crédits photo : Manchester United

  • Compositions probables :

RB Leipzig (4-2-3-1) : Gulácsi – Angeliño, Halstenberg, Konaté, Mukiele – Kampl, Sabitzer (c) – Nkunku, Forsberg, Olmo – Poulsen

Manchester United (3-4-1-2)  De Gea – Shaw, Maguire (c), Lindelöf – Telles, McTominay, Matic, Wan-Bissaka – Fernandes – Greenwood, Rashford

 

Paris – Başakşehir, pas de blagues

La porte pour les 8es de finale s’est entrouverte mercredi dernier pour les Parisiens. Victorieux 3-1 à Old Trafford, la bande à Tuchel n’avait pas vraiment le choix pour rallier ce stade de la compétition une 9e année consécutive. Après une phase aller indigne de son statut (deux défaites pour une victoire), le PSG est revenu dans la course, grâce à une phase retour pour le moment parfaite sur le plan comptable (2 victoires contre les autres gros de la poule) à défaut d’être convaincante dans le jeu. Absent du groupe parisien samedi dernier pour affronter Montpellier, Neymar sera bien présent au coup d’envoi. Décisif bien que diminué contre les Mancuniens, la supériorité technique du club de la capitale face aux Turcs devrait le décharger des tâches défensives, lui qui en est déjà peu adepte. Outre la qualification, l’important sera de terminer en tête du groupe, et ainsi s’éviter un premier de groupe pour la suite de la compétition. Grâce à la différence de buts particulière en sa faveur face à Manchester et Leipzig, une victoire suffira.

Pour Başakşehir, l’enjeu n’est plus. Ou simplement anecdotique : s’offrir une victoire de prestige face à l’ogre parisien. L’absence sur blessure de Martin Skrtel, l’ancien de Liverpool, n’est pas de nature à rassurer les supporters stambouliotes. Cependant, l’exploit face à Manchester United début novembre et la belle adversité démontrée contre Leipzig la semaine dernière par le champion de Turquie font figure d’avertissements pour Paris.

Kean s’apprête à inscrire le second but parisien du match aller face à Başakşehir Crédits photo : Goal.com

  • Compositions probables :

Paris Saint-Germain (3-5-3) : Navas – Kimpembe, Danilo, Marquinhos (c) – Bakker, Paredes, Rafinha, Verratti, Bakker – Neymar, Mbappé

Başakşehir (4-4-1-1) : Günok – Bonlingoli-Mbombo, Epureanu, Ponck, Rafael – Türüç, Kahveci, Özcan, Visca (c) – Ba – Crivelli

 

Dénouement imminent ce soir dans le groupe H. Si Paris est bien parti pour revoir l’Europe au printemps, le véritable explication aura lieu à Red Bull Arena, où Leipzig reçoit Manchester United dans LE match de la soirée. 

 

Crédits photo en Une : Die Roten Bullen

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire