Champions League

Ligue des Champions : le Bayern croque la Lazio

Au terme d’un match à sens unique, le Bayern Munich s’est facilement imposé face à la Lazio Rome (4-1) en 8e de finale aller. Les Bavarois entrevoient déjà les quarts de finale.  

De match il n’y a finalement pas eu. Tancé ces derniers jours en Bundesliga (match nul 3-3 face à l’Arminia Bielefeld puis défait 2-1 par Francfort ce week-end), le Bayern Munich n’a fait qu’une bouchée d’une faible Lazio dans ce 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Au Stadio Olimpico, il n’a fallu qu’une mi-temps aux protégés d’Hansi Flick pour prendre un avantage net dans cette rencontre et, de fait, sur la qualification.

Le rouleau compresseur bavarois

Lewandowski a d’abord bénéficié d’une passe en retrait mal assurée de Musacchio pour ouvrir le score (9′) et en profiter pour devenir le 3e meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec 72 réalisations, avant que Musiala ne double la mise d’une belle frappe croisée à l’entrée de la surface (24′). Profitant d’un tir de Coman repoussé dans ses pieds par Reina, le portier lazial, Leroy Sané a permis à son équipe de rentrer aux vestiaires avec une avance conséquente (3-0, 42′). La Lazio, dépassée dans ce premier acte peut tout de même regretter le pénalty non sifflé à l’égard de Milinkovic-Savic, suite à une belle percée, et après un mauvais renvoi de la défense bavaroise. Il a été stoppé irrégulièrement par Boateng (17′), alors que le score n’était qu’à 1-0 en faveur du Bayern. Qu’importe, ce Bayern là était trop fort pour cette Lazio. Trop timides, trop justes techniquement et surtout trop fébriles en défense, les locaux ont vu les vagues déferler sur la cage de Reina et peuvent remercier les attaquants bavarois, étrangement maladroits ce soir malgré l’ampleur du score.

Une Lazio sans mordant

Même cueillis à froid des le retour des vestiaires par un Sané en jambes, obligeant le malheureux Acerbi à pousser le ballon dans ses propres filets (47′), les Romains ont su profité d’un saut de concentration de la défense munichoise pour entretenir un maigre espoir de qualification au retour. Correa, après s’être faufilé (trop) facilement dans les 16,50m, a ajusté Neuer d’une frappe croisée imparable. Laissant volontiers le ballon à son adversaire en début de rencontre dans l’optique de le piquer en contre, la Lazio a totalement subi la maîtrise allemande, et si des espaces ont commencé à s’ouvrir pour Immobile et ses compères, Neuer a veillé au grain, pour permettre à son équipe de préserver cette avance confortable.

Après ce succès fleuve à l’extérieur, le Bayern prend une sérieuse option sur la qualification en quarts de finale. Il faudra confirmer ce matelas d’avance au match retour, le 17 mars à l’Allianz Arena.

 

Crédits photo : Eurosport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire