LOSC – PSG (5-1) : Les notes du match !

Dans un match à haute intensité entre le leader et son dauphin ce dimanche soir, le score fut à l’avantage des locaux ! Face à un PSG affaibli par l’absence de plusieurs titulaires et à 10 pendant près d’une heure, les Dogues ont pris l’ascendant psychologique et offensif pour atomiser des parisiens démunis ce soir au Stade Pierre-Mauroy.

Les notes des joueurs du LOSC

Mike Maignan (7) : Un vrai chat ! On aurait dit Enyeama il y a quelques années dans ces mêmes cages à sortir des arrêts venus d’ailleurs.

Zeki Celik (5) : Comme le prix d’un bon kebab sans menu. Salade tomates oignons.

José Fonte (6) : Second poteau Joséééééééé !

Adama Soumaoro (5) : Une tête de gosse dans un corps d’adulte. Très amusant à voir agiter sur le terrain. Sauf lorsqu’il s’est blessé avant la mi-temps…

Yousouf Koné (7) : A rencontré Thomas Meunier, mais fut plus résistant, succès débloqué sur la Xbox. Excellent travail sur son couloir gauche !

Thiago Mendes (5) : Le joueur-clé du club nordiste fut moins en vue ce soir, c’est dommage 🙁

Xeka (6) : Déjà qu’on a du mal à prononcer son nom, le milieu portugais ne nous a pas arrangé la tâche avec sa très belle performance et des récupérations qui ont fait apprendre l’ouzbek aux parisiens. Jusqu’à sa blessure…

Jonathan Ikoné (6) : Retrouvailles avec son club. Ikoné bien les gadjos là-bas.

Jonathan Bamba (5) : Que ce soit à 5 ou 25 mètres des cages, il a tenté de commettre un attentat sur Aréola pendant tout le match. Et il y est arrivé le filou.

Loïc Rémy (5) : Avec l’expérience qu’il normalement possède, Loïc ne connait pas le tir en premier intention, dommage.

Nicolas Pépé (7) :  Tel Petit Tonnerre il a pris de vitesse tout le monde pour ensuite se défaire du gardien adverse. Quel homme.

Les notes des joueurs du PSG

Alphonse Aréola (3) : Une soirée à oublier pour l’international français, qui a du jouer avec une défense charcutée de fond en comble.

Colin Dagba (3) : Le petit Colin était comme un poisson dans l’eau ce soir, sauf qu’il a bu la tasse.

Thiago Silva (non noté) : Comme dans les rencontres à enjeu, TS a réussi à être visible négativement. Une blessure dans les première minutes du match. Il laissera sa place à Tilo Kehrer (3), qui n’était pas pas capable de réussir un contrôle du match

Thomas Meunier (2) : Un but contre son camp, quelques accrochages physiques bien négociés, et une blessure. Tout cela durant la même mi-temps. La légende raconte qu’il a demandé un stream du match sur Twitter

Presnel Kimpembe (2) : L’international français a cru qu’il était milieu de terrain, et s’en prenait même des fois à tacler ses partenaires. Marabouté.

Dani Alves (3) : Toujours en retard dans ses prises d’initiatives, Dani connait une période paradoxale : il va augmenter son salaire en dépit de son niveau sur le terrain.

Juan Bernat (4) : Un but, un carton rouge. Kamoulox.

Marco Verratti (5) : Le rouge de Bernat l’a tellement énervé qu’il est parti en tout droit durant toute la deuxième mi-temps. Le 6 cachait en fait un 9 à l’envers, mais avec la qualité de finition de votre rédacteur.

Leandro Paredes (3) : Le PSG était déjà à 10 pendant 90min. Avec Leandro, il fut à 9 et demi.

Julian Draxler (3) : L’objectif est de viser le but adverse, pas de danser la valse avec les défenseurs lillois.

Kylian Mbappé (4) : Kylian est un crack, mais c’est sur les couilles de Thiago Mendes qu’il a cracké.

 

Crédit photo : LCI

A propos de l'auteur

Rédacteur football, basket, eSport pour We Sport FR et chroniqueur radio pour l'émission Soyons Sports à Shalom Besançon. Fan du FC Sochaux depuis qu'un certain Teddy Richert a fait des merveilles en finale de Coupe de France 2007.

Commentaires

  • Avatar
    Xela
    15 avril 2019

    Thiago Mendes moins en vue ? Il t’a mis 2 passe en 1ere en profondeur dont une que Rémy à vendangé au début et une qui provoque l’expulsion de bernat. T’es un marrant.
    À toi je te mets la note 5: jambon beurre
    Sans rancune Arthur 😉

Poster un commentaire

accumsan Nullam ipsum commodo sed sem, libero id, Curabitur Phasellus et,