Lyon-Nîmes, tout ce qu’il faut savoir

0
Ligue 1

Ce soir à 20h45, Lyon reçoit Nîmes en ouverture de la 10e journée de Ligue 1. Un match entre deux équipes que le succès fuit depuis plusieurs semaines. Contexte, enjeux, joueurs à suivre, vous saurez tout sur cette rencontre.

Sept matchs sans victoire, soit plus de 2 mois, Nîmes n’a plus goûté au succès depuis ce 19 août dernier et la réception de Marseille (3-1). Malgré cette famine, les Crocos sont loin d’être dérochés au classement puisqu’ils pointent à la 14e place, quatre points devant Monaco, barragiste. Tout simplement parce qu’ils ont souvent réussi à ne pas perdre quand ils n’arrivaient pas à gagner : quatre nuls, donc quatre points, qui les ont maintenus à flot.
En face l’Olympique Lyonnais n’a plus remporté une rencontre depuis le 26 septembre et son déplacement à Dijon (3-0), mais sort surtout d’une prestation en demi-teinte face au Chakhtior Donestk (2-2), suivie d’une fessée au Parc (5-0). Tout n’est pas noir non plus sur cette période pour les hommes de Bruno Génésio, puisque menés 2-0 par les Ukrainiens ils ont su faire preuve de caractère pour revenir, à défaut d’avoir vraiment fait preuve de talent. Ils n’ont ensuite pas démérité face au PSG, mais ont dû s’incliner devant la classe d’un certain Kylian M’Bappé. Lyon aura donc à cœur de rebondir avant de retrouver les joutes européennes et un déplacement à Hoffenheim pour tenter de conserver la tête du groupe F à mi-parcours.
Retour en Ligue 1 oblige, les deux formations ne s’étaient plus rencontrées depuis le 22 janvier 1994 en Coupe de France. Victoire des Lyonnais 2-0, avec des buts de Florian Maurice et de Franck Gava.

Les compositions (plus que) probables:

Lyon : Lopes- Mendy, Marcelo, Denayer, Marçal – Diop, N’Dombele- Aouar, Terrier, Memphis – Dembélé

L’OL doit faire avec de nombreux absents, notamment sur le côté droit de sa défense. Trois latéraux droits dans l’effectif (Rafael, Léo Dubois et Kenny Tete) et aucun aptes pour la rencontre de ce soir, c’est à s’arracher les cheveux. À cela on ajoute la suspension de Lucas Tousart, expulsé au Parc. Mais celui qui risque de manquer à tout un club, c’est le capitaine, Nabil Fekir, sorti sur blessure il y a deux semaines et encore incertain pour quelques rencontres.
Qui dit nombreuses absences, dit forcément joueurs qui en profitent. Martin Terrier devrait être aligné en soutien de Dembélé et aura donc la lourde tâche de suppléer Fékir. Marçal, quant à lui, profite de la pénurie à droite pour gratter un peu de temps de jeu. Éloigné des terrains suite à une blessure au mollet récurrente, le Brésilien avait joué 75 minutes à Nantes le 2 octobre dernier. Le voilà titulaire à la place de Mendy, parti dépanner sur l’autre aile.
Quelques petits nouveaux risquent de faire leur apparition sur le banc, puisque Oumar Solet (défenseur, 18 ans), Maxence Caqueret (milieu de terrain, 18 ans) et Lenny Pintor (attaquant, 18 ans) arrivé de Brest cet été et déjà dans le groupe face à Nantes, sont de la partie.

La décla : Maxwell Cornet, de retour de sélection et en tribune ce soir pour cause de problème à la cheville, a manifesté des envies de départ dans une interview pour Perform group. “Cet été, j’ai eu un mercato assez agité : il y avait des offres et une envie de départ de mon côté. Je leur ai fait comprendre, mais les dirigeants m’ont dit qu’ils comptaient sur moi”, raconte-t-il. Avant d’expliquer ne pas se satisfaire de la situation actuelle. “Le plus important, c’est le temps de jeu et aujourd’hui, j’en manque. On verra dans les week-ends et les mois à venir comment ça se passera (…) Aujourd’hui, je suis à Lyon, il faut que je me concentre sur le club et on verra ensuite.”
Il y a fort à parier que cette question rythmera l’après-match, au moins autant que la performance lyonnaise du soir.

 

Nîmes : Bernardoni – Alakouch, Briançon, Harek, Maouassa – Bobichon, Savanier, Valls – Thioub, Depres, Bouanga.

Bernard Blaquart enregistre un retour de poids : celui de Téji Savanier, suspendu depuis son altercation avec M’Bappé le 1er septembre dernier (défaite 2-4).
Il devra en revanche se passer de  l’ancien guingampais Moustapha Diallo, suspendu, tout comme Loïck Landre et Baptiste Guillaume, ainsi que d’Hervé Lybohy, blessé aux adducteurs.
Umut Bozok, meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière et international espoir Turc, débutera sur le banc, lui qui n’avait pas pris part au déplacement de sa sélection au Stade Diochon à Petit-Quevilly, pour y affronter les Bleuets (victoire 1-0 des locaux).
Florian Miguel fait en revanche son retour dans le groupe. L’ancien tourangeau de 22 ans n’a plus joué depuis le 26 septembre et le 0-0 face à Guingamp. Quatre fois titulaire depuis le début de saison il commencera très certainement sur le banc ce soir. Le défenseur franco-portugais avait frappé fort dès sa première dans l’élite, puisqu’il avait été expulsé face à Angers (victoire 4-3) pour un second carton jaune.

La décla : Le coach Nîmois le sait, son adversaire du soir est aussi redoutable qu’instable. Capable de dominer Manchester City (2-1) à l’Etihad, comme d’enchaîner deux non-matchs face à Nantes puis face à Donetsk. ” On se demande quelle équipe de Lyon on va affronter. Si elle est à son meilleur niveau, la tâche sera très compliquée. Le résultat du match dépend plus de Lyon que de nous
Les Nîmois ont cependant quelques atouts dans leur manche pour importuner les Gones. Notamment leur capacité à se surpasser face aux grosses équipes. L’OM en a fait les frais en début de saison (3-1), et le PSG s’était fait peur mais avait réussi à se sortir tant bien que mal du piège Nîmois.

 

Le petit tweet de fin:

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here