Ma bibliothèque footballistique : le Z a encore frappé

0
Ligue 1

Lundi 16 mars 2020, le monde du sport est déjà à l’arrêt, quand le Président de la République annonce que les Français devront rester confinés, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Plus de sortie, plus d’événement, plus de sport… Certains ont vu ça comme un coup de massue, d’autres comme une opportunité de faire ou refaire de nouvelles choses. Cuisiner, jardiner, bricoler… Et lire. En bon sportif que je suis, j’ai alors dépoussiéré ma bibliothèque qui regorge d’ouvrages plus intéressants les uns que les autres. Et voici ceux qui m’ont particulièrement marqués, pour différentes raisons. 

Moi Zlatan Ibrahimovic 

Alors oui, cette autobiographie commence à dater. Mais elle n’en reste pas moins incroyable.

Zlatan dans toute sa splendeur. Le géant Suédois se livre comme il est dans la vie et sur le terrain, en donnant le meilleur de lui-même, sans langue de bois. De son enfance à Rosengard, séparé de ses frères et sœurs (ses parents ayant divorcés quand il était très jeune), son développement à Malmö, puis à l’Ajax, ses passages en Italie, bref, tout est passé en revue, avec cette pointe egocentrique qui le caractérise si bien. Mais surtout avec franchise. Rien n’est mis de coté, notamment du point de vue familiale, où Ibra évoque sa femme, Helena Seger, et ses enfants, Maxi et Vincent. Mais aussi son père, émigré Balkans et alcoolique, ce qui a forgé le caractère que l’on connait si bien au multiple ballon d’or Suédois. Il évoque également sa relation avec son deuxième père et agent, Mino Raiola, en qui il a totalement confiance et qui a su le canaliser (très très légèrement) et le guider.

         Image le Buteur

 Car le bonhomme n’a jamais été facile à vivre, séchant la plupart des cours à Malmö pour se consacrer au football, ne se pliant que très peu, au départ, aux codes et aux règles qui régissent la très réputée académie de l’Ajax Amsterdam. Ou encore sa légèreté à son arrivée au Barça.

Ce qui lui a valu des clashs, et non des moindres. Guardiola a eu gain de cause, la cohabitation devenait invivable. Le grand Sacchi doit toujours être choqué de cette interview incroyable où Ibrahimovic a littéralement provoqué la légende italienne.

Il y en aurait des tas à raconter. Mais il y a aussi de très émouvantes rencontres, avec Raiola par exemple, ou encore Galliani à Milan, et Maxwell, l’un de ses rares amis dans le foot, qu’il a cotoyé à l’Ajax, l’Inter, au Barça et même plus tard à Paris.

Le Suédois évoque également l’extra-foot, lui qui adore se divertir autrement qu’en regardant des matchs à la télévision. Les jeux vidéos, vraie dépendance comme lui-même l’avoue, et cette réelle passion pour le jeu Call Of Duty (il y jouait parfois jusqu’à 5h du matin), mais également des activités beaucoup plus reposantes, comme la chasse, chez lui en Suède, en toute tranquillité.

Il y aurait tellement de choses à dire sur ce personnage hors du commun. Tout est dans cette autobiographie, qui date certes, mais à lire et relire sans modération.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here