Angleterre

Manchester United a trouvé sa formule magique

En pleine bourre depuis quelques semaines, les Red Devils ont effectué un retour fracassant dans la course aux places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions. Décryptage des différents éléments de la réussite des hommes d’Ole Gunnar Solskjaer.

11 matches, 7 victoires, 4 nuls, 25 buts marqués pour 6 encaissés. En Premier League, cette série n’appartient ni à Liverpool ni à Manchester City, mais bien à Manchester United, l’équipe en forme du moment. La formation dirigée par Ole Gunnar Solskjaer est la meilleure du Royaume depuis la reprise du championnat et sa dernière défaite toutes compétitions confondues remonte au 22 janvier. De retour dans la course à la Ligue des Champions, les Red Devils ont trouvé une véritable formule magique, qui allie différents ingrédients. Le premier d’entre eux sonne d’ailleurs comme une évidence : il s’agit du recrutement de Bruno Fernandes au cours du mercato hivernal.

Bruno Fernandes, la pièce manquante

Le meneur de jeu a quitté le Sporting Portugal pour Manchester United dans les derniers instants du mois de janvier, moyennant une indemnité de 55 millions d’euros. Sans avoir besoin du moindre temps d’adaptation, il s’est aussitôt rendu indispensable à sa nouvelle équipe et a totalement transformé le jeu mancunien. Disponible entre les lignes, rayonnant par ses immenses qualités techniques et habile tireur de coups de pied arrêtés, Bruno Fernandes est le joueur qu’il manquait aux Red Devils pour redevenir une place forte de la Premier League.

Bruno Fernandes était la pièce manquante du puzzle mancunien. (© Icon Sport)

Son impact n’a d’ailleurs pas tardé à se faire ressentir sur le plan statistique. Ayant débuté tous les matches de championnat depuis son arrivée, soit 11 titularisations consécutives, le Portugais a signé 7 buts et 7 assists, se montrant décisif toutes les 66 minutes environ. Il a logiquement été récompensé par deux trophées consécutifs de Joueur du Mois en Premier League, en février et en juin. Rarement un individu avait autant embelli le visage d’une équipe à lui seul.

Un collectif retrouvé

Dans le sillage du maestro portugais, c’est cependant toute l’équipe mancunienne qui a trouvé son rythme de croisière. Alors que les Red Devils manquaient cruellement de stabilité depuis la fin de l’ère Ferguson, Ole Gunnar Solskjaer semble enfin avoir dégagé une véritable équipe-type. Manchester a d’ailleurs débuté ses cinq dernières rencontres de Premier League avec la même composition, une première depuis 1993.

Le onze de départ mancunien est resté identique lors des cinq dernières journées. (© Chosen 11)

L’entraîneur norvégien peut désormais compter sur des joueurs performants à chaque ligne. Ancien grand espoir du football anglais, Luke Shaw forme une solide paire de latéraux avec le jeune Aaron Wan-Bissaka, qui confirme toutes les promesses montrées sous le maillot de Crystal Palace. Dans l’entrejeu, Paul Pogba est de retour à son meilleur niveau après plusieurs mois chaotiques et son association avec Matic et Fernandes enchante les supporters mancuniens. Enfin, les Red Devils s’appuient sur un trio offensif étincelant, dont la jeunesse et le talent font souvent exploser les défenses anglaises. Auteur de 5 buts depuis la reprise, Anthony Martial a définitivement conquis le poste d’avant-centre, tandis que Mason Greenwood est en train de se révéler aux yeux de l’Europe entière.

Martial, Greenwood et Rashford font les beaux jours de Manchester United. (© AFP)

Des principes tactiques maîtrisés

  • Attaque placée : occupation optimale de la largeur

Parfois critiqué pour la qualité de son jeu depuis le départ de Sir Alex Ferguson, Manchester United joue enfin un football protagoniste et ambitieux. Lorsqu’ils ont le ballon, les Red Devils se positionnent de manière très offensive, grâce à l’apport des latéraux et des milieux de terrain. Le 4-2-3-1 de départ se transforme souvent en 3-2-5 pour étirer au maximum la défense adverse, Matic redescendant au niveau des centraux tandis que les latéraux montent sur leur aile. La ligne de cinq attaquants permet alors d’occuper les cinq couloirs du terrain : le côté gauche, le demi-espace gauche, l’axe, le demi-espace droit et le côté droit.

© BT Sport

Sur cet exemple, Matic et Lindelöf sont un peu plus hauts que Maguire mais ils forment bien une base défensive à trois joueurs empêchant une éventuelle contre-attaque de Bournemouth. La ligne de cinq attaquants est clairement visible, ailiers et latéraux se partageant les côtés et les demi-espaces. Cette disposition permet de désorganiser la défense des Cherries, initialement positionnée en 4-4-2, et d’avoir en permanence des solutions pour renverser le jeu. Ici, la transversale de Fernandes vers Shaw amènera une occasion de but.

© Sky Sports

Contre les équipes particulièrement défensives, comme Aston Villa ci-dessus, les Mancuniens peuvent aller encore plus loin et se déployer en 2-3-5. Le risque de contre-attaque adverse étant faible, Matic reste au niveau des autres milieux de terrain pendant que la ligne de cinq attaquants se met en place. Manchester est donc devenue une équipe redoutable en attaque placée, grâce à un bloc très haut et une construction patiente avec le ballon.

  • Attaque rapide : des transitions dévastatrices

Toutefois, l’équipe d’Ole Gunnar Solskjaer sait également se montrer dangereuse en contre-attaque. À la récupération du ballon, les Reds Devils se projettent très rapidement vers l’avant, aidés par la justesse de leurs milieux de terrain et la vitesse de leurs attaquants. Le troisième but inscrit contre Brighton est d’ailleurs un modèle d’attaque rapide. L’action démarre par un centre en faveur des Seagulls, avec huit Mancuniens présents dans leur camp.

© MyAlbion TV

Une fois le ballon dégagé vers Matic, Rashford et Greenwood accélèrent immédiatement pour rejoindre Martial et Fernandes, restés en position offensive…

© MyAlbion TV

D’une volée somptueuse, Matic lance parfaitement Greenwood sur le côté gauche. La projection rapide des différents attaquants mancuniens offre une supériorité numérique (3 contre 2) à la réception du centre du jeune Anglais. Martial et Rashford fixent les derniers défenseurs restants et Fernandes se retrouve seul au second poteau pour conclure ce contre supersonique.

© MyAlbion TV

  • Sans ballon : enfermer l’adversaire sur les ailes

Créatifs et polyvalents offensivement, les Reds Devils sont tout aussi performants en phase défensive. Sans ballon, la stratégie mise en place par Ole Gunnar Solskjaer est simple : ses hommes bloquent l’axe afin de forcer l’adversaire à jouer sur un côté, puis déclenchent aussitôt un pressing pour enfermer le porteur dans le couloir et l’empêcher de trouver une solution. Ces mécanismes ont notamment été visibles lors du match contre Aston Villa, où Manchester a gardé sa cage inviolée en ne concédant qu’un seul tir cadré.

© Sky Sports

Sur ce premier exemple, le ballon est dans les pieds d’un défenseur adverse. Les Reds Devils ne se précipitent pas et restent en place. Comme souvent, c’est la passe du central vers le latéral qui va déclencher le pressing.

© Sky Sports

Face à l’avancée des attaquants, le latéral redonne le ballon au central. Mais le piège s’est refermé et le défenseur se retrouve enfermé sur le côté droit, sans possibilité de passe courte. Il n’a pas d’autre choix que de tenter un long dégagement, qui sera aisément intercepté par Luke Shaw.

© Sky Sports

Quelques minutes plus tard, la défense d’Aston Villa a de nouveau le ballon dans les pieds. Grâce à un positionnement compact, les Mancuniens bloquent toutes les solutions vers l’intérieur.

© Sky Sports

Tyrone Mings joue donc sur le côté gauche, mais le même mécanisme se met en place. Matic et Wan-Bissaka sortent aussitôt sur le porteur de balle…

© Sky Sports

Ils sont rejoints par Rashford et Bruno Fernandes. Les quatre Mancuniens enferment complètement l’adversaire dans le couloir et finissent par récupérer le ballon, même si le Portugais est ensuite sanctionné d’une faute.

© Sky Sports

L’immense apport de Bruno Fernandes, la mise en place d’une équipe-type et la maîtrise des différentes facettes tactiques du jeu sont autant d’éléments qui expliquent l’excellente forme de Manchester United. Cinquièmes de Premier League mais à un point du podium, les Red Devils sont proches de retrouver la Ligue des Champions. Ils sont également toujours en lice pour un trophée en FA Cup ou en Europa League. La fin de saison s’annonce donc passionnante, tout comme le mercato qui suivra ensuite. S’il est réussi, les Mancuniens pourrait bien redevenir rapidement des candidats sérieux à la couronne d’Angleterre…



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
odio risus. porta. dolor. Curabitur elit. venenatis,