Football

Match nul entre le Napoli et l’Inter

Photo de Insigne et Barella au duel lors du match de championnat de Serie A en Italie entre Naples et l'Inter Milan

Leader de Serie A avec 74 points au compteur, l’Inter se déplaçait à Naples dans l’objectif de prendre des points afin de se rapprocher du titre et de creuser encore un peu plus l’écart avec l’A.C. Milan, 2e. Les Napolitains eux, 6e avec 59 points, espéraient se rapprocher du podium et consolider leur place dans le top 5 du championnat. 

Handanovič malheureux 

Alors que le match est plutôt terne lors de la première demi-heure de jeu, le Napoli domine légèrement la partie, Fabián Ruiz, à la 19e minute, décoche une frappe aux abords de la surface qui est bien captée par le portier interiste. Le match commence à se décanter à la demi-heure de jeu. À la 31e minute, Romelu Lukaku, alors placé à peine à 1 mètre du but des cages de Meret, frappe et heurte à la barre transversale. 2 minutes plus tard, à la 33e, Zieliński répond d’une belle frappe qui passe à droite du cadre. C’est à la 36e minute de jeu que le score s’ouvre pour les Napolitains, grâce à un Handanovič malheureux. En effet, alors qu’Insigne déboule à gauche dans la surface et centre vers le gardien croate, ce dernier capte la balle en tombant sur le pied de son défenseur Stefan de Vrij, ce heurt entre le défenseur et le portier pousse le ballon au fond des filets. Les Milanais se montrent alors plus offensifs avec un coup-franc d’Eriksen dévié sur le poteau par Lukaku à la 38e minute, encore un montant pour l’attaquant belge ! Dans les arrêts de jeu, Barella se retrouve tout seul face à Meret après avoir reçu une belle passe de Lautaro Martínez mais le milieu de terrain italien bute sur le gardien napolitain. À l’issue de cette première période, les Napolitains rentrent au vestiaire avec un but d’avance et une légère domination au niveau de la possession de balle et des frappes. Les Milanais, eux, ont eu quelques occasions franches qu’ils n’ont pas su convertir.

Eriksen comme on l’aime

En seconde mi-temps, Naples continue d’attaquer avec une frappe haute de Ruiz à la 54e minute, captée par Handanovič cette fois également. Une minute plus tard, l’Inter égalise grâce à une magnifique frappe d’Eriksen. Alors qu’un centre d’un de ses coéquipiers est repoussé par une défenseur adverse, le Danois, aux abords de la surface, profite de l’occasion pour reprendre fort le ballon à mi-hauteur et l’envoyer dans le petit filet droit de Meret qui ne peut rien faire. Lukaku n’est pas loin de doubler la mise deux minutes plus tard, bien placé au milieu de la surface avec le ballon dans les pieds, le Belge s’emmêle un peu les pinceaux et se fait reprendre le ballon. À la 64e minute, Fabián Ruiz est à quelques centimètres de reprendre un coup-franc, au 2e poteau. Il n’est vraiment à presque rien d’offrir l’avantage à son équipe. Les Napolitains continuent alors de mettre la pression avec Politano qui touche la barre à 10 minutes de la fin du temps règlementaire. Une minute plus tard, un fait de jeu intervient. Zieliński se fait tacler par de Vrij dans la surface et s’écroule. L’arbitre signale d’abord un hors-jeu puis va checker la VAR… Il ne regarde l’écran qu’à peine quelques secondes et revient pour annoncer qu’il n’y a bel et bien pas pénalty. L’issue de la rencontre est indécise jusque dans les dernières minutes avec Hakimi qui se présente à droite du but de Meret à la dernière minute du temps additionnel. Alors que le Marocain est prêt à frapper, il se fait reprendre la balle par Manolas, c’était la dernière occasion.

 

Malgré une très légère domination napolitaine dans les statistiques, ce match nul reflète plutôt bien la physionomie de cette rencontre. Les deux équipes auront eu plusieurs occasions plus ou moins franches mais ont chacune su n’en convertir qu’une seule. L’Inter est alors toujours premier avec un point en plus (75), et Naples reste également à sa place de 5e avec 60 points.

Crédit photo : Footballitalia

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire