Football

Mercato OM : après Lodi, Marseille poursuit son recrutement

Le mercato de l'OM a pris un peu de retard avec les récentes complications concernant certains dossiers. Le bouclage du transfert d'Iliman Ndiaye prend du temps, Alexis Sanchez fait des caprices de star et Marseille dans tout cela perd du terrain. Mais voilà que les affaires ont repris de plus belle. La piste d'un attaquant de classe mondiale est bouillante à tel point qu'une signature est attendue dans les prochaines heures. Marcelino et son staff commencent donc doucement à disposer d'un effectif compétitif. À quelques semaines du tour préliminaire de Ligue des champions, il serait préférable que tout cela soit fixé d'ici là.

De nouvelles têtes ont pointé le bout de leur nez lors de la reprise de l'entraînement à la Commanderie. L'ancien monégasque Geoffrey Kondogbia s'est installé dans les Bouches-du-Rhône pour les quatre prochaines saisons. Il y a également un nouveau commandant de bord sur le banc de l'équipe. Le technicien espagnol Marcelino a remplacé le coach croate Igor Tudor. Depuis son arrivée, l'ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao est en train de construire son effectif pour la saison prochaine. Il a notamment dû faire face à plusieurs départs à l'instar de celui du latéral gauche Sead Kolasinac et du retour de prêt de Nuno Tavares à Arsenal. L'Olympique de Marseille travaillait donc sur le recrutement d'un nouveau piston gauche. Chose faite avec la signature de Lodi.

Mais les dirigeants devaient également trouver une issue au cas Alexis Sanchez. Le Chilien n'a toujours pas dit où il évoluera l'an prochain. Marseille voulait bien le conserver mais ne pouvait pas céder aux exigences salariales de l'attaquant. À l'heure actuelle, le joueur aurait décidé de tracer sa route loin des Bouches-du-Rhône. Heureusement, l'équipe de recrutement marseillaise a d'ores et déjà trouvé son remplaçant.

À lire également : Mercato Strasbourg : Après Sylla, une pépite de FM23 en approche !

Mercato OM : un buteur en approche dans les prochaines heures

C'était un besoin de l'effectif marseillais, c'est désormais une priorité. L'Olympique de Marseille se doit de recruter un grand attaquant afin de retrouver de sa superbe. La saison dernière, Alexis Sanchez a fait vibrer le Vélodrome à 18 reprises toutes compétitions confondues. Or, le Chilien n'est plus le choix numéro 1. Pour le remplacer, l'équipe de recrutement de Pablo Longoria est sur le point de miser sur Pierre-Emerick Aubameyang. Le buteur gabonais de 34 ans est en fin de carrière mais possède encore quelques saisons à donner au haut niveau. Marseille est prêt à prendre ce pari malgré la dernière expérience délicate de l'ancien stéphanois. En effet, Aubameyang sort d'une saison cauchemardesque du côté de Chelsea. Poussé vers la sortie par Barcelone au mercato, il s'était engagé à Londres dans l'espoir de jouer. Il est finalement proche de s'en aller avec seulement 960 minutes de disputer en un an. Il a conclu l'exercice 2022-2023 avec trois petits buts au compteur.

Cependant, l'OM n'a pas peur de cela et compte sur les qualités de finisseur du joueur pour faire trembler les filets de Ligue 1. Selon Fabrizio Romano et plein d'autres insiders, un accord a été trouvé entre le Gabonais et le club phocéen. Il ne reste plus qu'à négocier avec Chelsea pour qu'il soit libéré de son contrat. Or, cela ne devrait pas prendre beaucoup de temps. En effet, Chelsea veut à tout prix se débarrasser d'Aubameyang. Les Londoniens seraient d'ailleurs sur le point de le laisser partir gratuitement. À Marseille, on parle d'un contrat de trois ans menant à 2026. À ce propos, Pierre-Emerick Aubameyang rejoindra ce soir l'effectif marseillais en stage de préparation. Enfin, il passera demain sa visite médicale. Spiderman s'apprête donc à retrouver la Ligue 1 dix ans après l'avoir quittée. Lui qui a joué à Saint-Étienne, Monaco, Lille et Dijon va découvrir un nouveau vestiaire français.

À lire également : Mercato OM : les choses se décantent du côté du Vélodrome

Theo Wargnier

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut