Football

Mercato ouvert à l’OM

L’Olympique de Marseille peut souffler un grand coup. Sous la menace de la DNCG, le club Phocéen n’était pas sûr d’avoir le champ libre lors de ce mercato estival. Finalement, tous les feux sont au vert et Pablo Longoria va pouvoir enfin passer aux choses sérieuses. L’OM en aura grandement besoin pour éviter d’être, une nouvelle fois, la risée de l’Europe en Ligue des Champions.

Un an après avoir prononcé un encadrement de la masse salariale de l'OM et de ses indemnités de mutations, la DNCG a fait savoir hier, dans un communiqué, « qu’aucune mesure à l'égard du club » ne serait prise pour la saison à venir. Les pièces complémentaires envoyées par mail ont satisfait l'instance chargée de surveiller les comptes des clubs de l'Hexagone. Marseille va donc pouvoir s’atteler à renforcer son effectif. Mais par où commencer ?

La Défense, un vrai chantier

C’est sans doute là que l’OM a le moins de certitude. Sa plus grosse réussite de la saison 2021-2022, William Saliba, devrait retourner à Arsenal. En perdant son leader défensif, Sampaoli va devoir remodeler sa ligne arrière.. que ce soit par les hommes, ou par le système. Rester à 3 ou revenir à 4? Caleta-Car, lui aussi sur le départ depuis belle lurette, pourrait s’en aller si une offre satisfait Longoria. Resterait alors Luan Perez.. et c’est à peu près tout ! Leo Balerdi, beaucoup trop ennuyé par les blessures, n’a que très peu joué l’an passé. Sampaoli ne compte pas sur Alvaro Gonzalez qui a pratiquement passé une saison blanche. Kamara, qui a parfois joué en défense central, s’en est allé à Aston Villa. Enfin sur les côtés, Lirola, extrêmement décevant, et Kolasinac, en bout de course semble-t-il, n’apporteront aucune garantie pour une saison en mode LDC. Reste Valentin Rongier qui dans un rôle hybride de latéral droit/milieu relayeur a sans doute fait l’une des meilleures saisons de sa carrière.
Mais cela reste extrêmement léger. Si le board espère toujours récupérer Saliba, peut importe la forme, il faudra se pencher sur d’autres dossiers. Nuno Tavares, latéral d’Arsenal, serait dans le viseur. La connexion Londres – Marseille fonctionne plutôt bien (Kolasinac, Saliba, Guendouzi) et Longoria souhaite en profiter encore.

Le milieu plutôt épargné

Là où l’OM semble avoir le plus de temps, c’est au milieu de terrain. Paradoxalement, c’est à ce poste qu’est parti l’un des meilleurs Olympiens de la saison dernière. Boubacar Kamara s’en est allé, libre, du côté d’Aston Villa. Malgré tout, Marseille a encore une effectif fourni, au moins pour avoir quelques rotations. Guendouzi a été la bonne surprise de la saison précédente et s’est engagé définitivement. Idem pour Gerson qui a fini la saison en boulet de canon et qui semble déjà fin prêt à repartir sur les mêmes bases. Avec un Valentin Rongier toujours au top et un Gueye plus régulier, l’OM est plutôt fourni. Un petit renfort serait le bienvenu. Sampaoli ne compte pas sur Strootman qui ne devrait pas faire de vieux os sur la Cannebiere. Jordan Veretout a été sondé, et l’idée semble intéressante, l’international français n’étant plus en odeur de sainteté du côté de la Roma. La coupe du monde étant d’ailleurs toujours dans un coin de la tête du joueur, retrouver de la visibilité en France pourrait être une bonne solution.

Enfin, Dimitri Payet, s’il parvient à maintenir son niveau de la saison passée, pourrait encore emmener l’OM très loin. D’autant plus si Longoria parvient à lui ramener un ou deux gros joueurs pour le soutenir et le soulager.

L'attaque, le point d’interrogation

Devant, quantitativement, l’OM ne manque pas de monde. Dieng, Bakambu, Milik en pointe, Konrad, Under, Luis Henrique et Radonjic qui devrait revenir de prêt, ça risque de se bousculer au portillon. Mais est-ce suffisant pour ambitionner quelques choses et jouer sur plusieurs tableaux? Milik, depuis sa blessure, ne semble plus être la pointure internationale qu’il fut à Naples et ses différends avec Sampaoli n’augurent rien de bon. Rien ne dit d’ailleurs qu’il sera toujours olympien début septembre. Bakambu n’a que trop peu pesé depuis son arrivée et Dieng est encore inconstant.

Sur les ailes, les problèmes sont similaires. Seul Under semble être réellement au niveau. Konrad De La Fuente a montré de belles choses mais il a fini la saison sur le flanc. Luis Henrique devrait partir, lui qui n’entre pas dans les plans du coach. Tout comme Radonjic dont l´OM veut se débarrasser. Mais il faudra donc recruter pour combler ces départs (et ces manques). Pour l’instant, la piste la plus avancée semble mener à Justin Kluivert, de retour à la Roma après un prêt plutôt fructueux du côté de Nice. Rien de bien concret, et l’OM devra tout de même essayer de dégraisser pour libérer des fonds avant de vraiment se lancer à l’abordage.

McCourt peut pousser un ouf de soulagement. Son club va pouvoir être actif sur le marché des transferts. Si rien n’est encore à un stade avancé, faisons confiance à Longoria, qui a l’habitude de toujours travailler dans le discrétion, comme ce fut le cas l’an passé. Il reste du temps à Marseille pour se rendre actif. Le mercato ne fait que commencer dans la cité phocéenne !

Dernières publications

En haut