Ça roule…

Miguel Eduardo Flórez s’impose au sommet du Alto Colorado

Après une journée de repos, les coureurs du Tour de San Juan disputaient l’étape reine de l’épreuve avec l’arrivée au sommet du long et roulant Alto Colorado. Le grimpeur Colombien de 23 ans Miguel Eduardo Flórez (Androni Giocattoli – Sidermec) a pris le meilleur dans un groupe de favoris.

D’abord, 7 coureurs ont formé l’échappée matinale : Emiliano Contreras (Transportes Puertas de Cuyo), Daniel Juarez (Agrupacion Virgen De Fatima), Gerardo Atencio (Equipo Continental Municipalidad de Pocito), Francisco Montes (Argentine), Nelson Andrés Soto (Colombia Tierra de Atletas – GW Bicicletas), Antonio Zullo (Amore & Vita – Prodir) et Magno Nazaret (Sindicato Empleados Públicos of San Juan). Ils ont obtenu presque 6 minutes d’avance au maximum.

L’Argentin Monte en a profité pour passer en tête au Alto del Villicum et au Talacasto.

Alors que Atencio est passé au sommet de la troisième difficulté. Au sein du peloton, les équipes World Tour ont laissé filer notamment la Deceuninck Quick-Step puisqu’elle a un coureur en moins que ses adversaires avec l’abandon d’Alaphilippe.

Puis, avant l’ascension finale, un coup de bordure a eu lieu dans le peloton de la part des équipes UAE Tema Emirates, Bora Hansgrohe et Movistar. Evenepoel est piégé avec son dauphin Sevilla.

Ensuite, les échappées ont été repris avant le pied de la montée finale alors que Evenepoel a produit à gros effort pour réduire son retard.

Evenepoel est revenu sur Filippo Ganna (Italie) à 11 kilomètres du sommet tandis qu’à l’avant Brandon McNulty a attaqué en compagnie de Guillaume Martin (Cofidis).

Mais moins de 3 bornes plus loin, le duo de tête est repris par le groupe Evenepoel emmené par un équipier de Sevilla.

Par la suite, Nelson Oliveira – 4e du général – a été largué du groupe des favoris à 4 kilomètres du sommet alors que Evenepoel a accéléré à l’avant à deux reprises avec dans sa roue McNulty et Sevilla. La deuxième attaque a été la bonne pour lâcher Ganna mais le rouleur Italien est revenu au train dans le dernier kilomètre.

Enfin, à 500 mètres de la ligne d’arrivée, Miguel Eduardo Flórez (Androni Giocattoli – Sidermec) a définitivement quelques mètres d’avance pour s’imposer devant Oscar Sevilla (Medellin) et Brandon Mcnulty (UAE Team Emirates).

Au classement général, Evenepoel conserve sa tunique de leader devant Ganna et Sevilla. Guillaume Martin est actuellement 7e.

Demain, place à une arrivée à l’Autodrome d’El Villicúm avec une petite ascension dans les 10 derniers kilomètres.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo tempus Nullam id, consequat. nec pulvinar Praesent velit,