Monaco-Nice : les notes du match

Fin de la rencontre, Monaco s’offre sa première victoire (3-1) dans le derby face au voisin niçois. Passons aux notes !

Les notes des monégasques :

Lecomte (6) : Un arrêt déterminant en début de match, impuissant sur le but niçois. Une fois n’est pas coutume, Lecomte est bon !

Maripan (5) : Bien mieux que face à Marseille, mais aussi moins mis à contribution.

Jemerson (5) : C’était peut-être la présence de Glik qui le gênait tant.

Badiashile (5) : Pas beaucoup de travail à faire, Dolberg était esseulé devant.

Martins (7) : Le portugais aura réussi à trouver de nombreuses failles dans la défense niçoise.

Bakayoko (6) : Tout en puissance, comme d’habitude.

Fabregas (6) : Commence à reprendre confiance en lui, bon signe pour la suite.

Golovin (9) : Une masterclass dans un derby, que demander de plus ? Deux buts et une passe décisive pour l’international russe.

Dias (5) : Il aura joué 45 minutes, en difficulté face à l’activité débordante de Youcef Atal

Augustin (4) : Sa meilleure action ? Quand il est sorti pour laisser place à Wissam Ben Yedder, auteur d’un joli but !

Slimani (7) : Toujours dans son style peu académique, mais quelle efficacité. +1 pour le caviar distribué à Golovin.

Les notes des niçois :

Benitez (4) : Abandonné par sa défense, il ne s’est pas montré décisif.

Burner (6) : Une égalisation splendide avec une frappe imparable.

Pelmard (3) : La défense niçoise a sombré peu à peu, payant son manque d’expérience.

Nsoki (5) : Le meilleur défenseur niçois ce soir, capable de rush fulgurant, mais malheureusement, ce n’est pas son rôle.

Sarr (4) : Sur l’échelle des Sarr, il est devant Bouna et derrière Ismaila.

Tameze (4) : On l’a connu plus inspiré.

Cyprien (5) : Match en demi-teinte, il a sombré en même temps que son équipe.

Atal (6) : Encore un Atal en grande forme, mais pas suffisant, ses coéquipiers n’étaient pas au niveau.

Ounas (5) : Il aurait pu obtenir un penalty. Lève un peu plus la tête Adam !

Claude-Maurice (5) : Belle activité sur le front de l’attaque, en vain.

Dolberg (3) : Encore une fois, plus Kasper que Dolberg.

 

Crédits : Football365

A propos de l'auteur

Giani Moreno, 18 ans, étudiant en communication & médias. Passionné de sport, surtout de football et de la ravissante Ligue 1 Conforama. "Rien de grand ne se fait dans un monde sans passion"

Poster un commentaire

tristique pulvinar eleifend risus. felis Sed tempus mattis