Montella semble avoir trouvé ses aises à Firenze

Avant de recevoir la Lazio ce dimanche soir (20h45) en clôture de cette 9ème journée, la Fiorentina retrouve peu à peu du plaisir. Après l’accablante série de 18 matchs sans victoire (de février à septembre), les florentins sont actuellement sur une série de trois succès sur les quatre derniers matchs.Une confiance retrouvée grâce notamment à leur tacticien Vincenzo Montella.

 

Des idées et un projet de jeu ambitieux 

Arrivé sur le banc florentin le 10 avril dernier, Vincenzo Montella retrouvait alors un club lui étant (très) familier. L’ancien attaquant de la Roma avait officié durant trois ans de 2012 à 2015 en terre toscane. Un passage durant lequel la Fiorentina arrachera tout de même trois fois la 4ème place en trois saisons et une demi-finale d’Europa League lors de la dernière saison. Cette aventure en Toscane fut sans aucun doute la plus réussite de Montella sur un banc.
En effet, la suite fut plus délicate comme en témoigne son passage à Milan où il sera licencié faute de résultat, de même à Seville. En retournant à la Fiorentina, le natif de Pomigliano d’Arco doit se relancer. Cela tombe bien, la Fiorentina aussi.

La patience fut le mot d’ordre. Montella a repris une équipe en pleine crise dont le moral était à zéro. En reprenant cette formation à quelques matchs de la fin de saison dernière, le tacticien italien a du dans un premier temps travailler dans l’urgence pour éviter le pire à la Viola, c’est à dire la relégation. Un maintien assuré de justesse mais l’essentiel est là.

L’été dernier fut synonyme de nouveau départ pour la Fiorentina qui en avait grandement besoin. Une nouvelle direction prend la relève avec un Commisso dans le rôle de propriétaire. Les ambitions sont claires : retrouver l’Europe. Avec un mercato bien géré, la Fiorentina se doit de redevenir compétitive dans un premier temps sur le plan national.

Le début de saison est globalement positif. Montella a rapidement trouvé son système de jeu: place désormais au 3-5-2. Un système en adéquation avec les profils actuels dont dispose l’ancien tacticien du Milan. Le onze titulaire semble lui aussi trouvé: depuis le match face à la Juve (0-0), Montella a systématiquement reconduit la même équipe. Une nécessité pour trouver des automatismes qui sont de plus en plus présents.

Dans le contenu, la Fiorentina se montre disciplinée avec un milieu de terrain performant et régulier à chaque matchs. Ce milieu à trois composé de Plugar, Badelj et Castrovilli est le véritable point fort de cette équipe. Une équipe qui maîtrise beaucoup plus ses matchs et a su trouver le parfait équilibre. Le match référent reste celui contre la Juve où les florentins ont été sensationnels. Certes la bande à Montella a encore du travail mais ce début de saison montre clairement une progression dans le contenu et dans les résultats.

 

Un environnement idéal 

Pour bien se sentir dans son club, il est nécessaire d’avoir la confiance de ses dirigeants. Cela tombe puisque entre Montella et ses «supérieurs», les relations sont bonnes. Le pomiglianeso de naissance l’a par ailleurs expliqué: «Commisso a ramené l’enthousiasme à Florence et il n’a jamais l’équipe seule». Des louanges sincères et aussi réalistes. Un propriétaire ambitieux voulant faire de la Viola un cador de la Serie A. A l’heure actuelle, Vincenzo Montella semble bel et bien faire parti de cet ambitieux projet.

Âgé de 45 ans, Montella est encore jeune pour un entraîneur. Une juvénilité en harmonie avec son effectif, lui aussi très jeune. En effet, la moyenne d’age de la Fiorentina est de 25,3 ans ce qui en fait la plus jeune équipe de Serie A. Une jeunesse talentueuse avec en tête de gondole Chiesa. Mais d’autres noms comme Castrovilli ou encore Vlahovic le sont tout autant et affichent l’avenir de la Fiorentina. Un club pouvant compter sur un centre de formation performant comme en témoigne cette Coppa remportée la saison dernière par la Primavera. Montella dispose de joueurs très talentueux à qui il fait confiance. Le cas Castrovilli vient confirmer cela: titulaire à huit reprises cette saison, le jeune italien affiche un niveau très impressionnant pour son age. Castrovilli est la révélation florentine de ce début de saison. Une jeunesse que Montella met au cœur du projet.

En terme de résultats sportifs, la Fiorentina se doit d’être ambitieuse. L’Europe reste atteignable puisque les florentins sont à seulement une petite longueur des premières places européennes. Un classement pris avant le début de cette 9ème journée. L’équipe est armée pour viser ce top 6 et elle ne doit en aucun cas complexée face à ses concurrents. Ce soir, le match face à la Lazio (7ème) sera d’une importance capitale.

Poster un commentaire

Aenean facilisis quis nunc at odio Praesent consectetur eleifend