Auto/Moto

MotoGP – Bezzecchi en quête d’un nouveau podium à Assen

La saison dernière, Marco Bezzecchi est monté sur son premier podium en MotoGP à l'occasion du Grand Prix des Pays-Bas. Le pilote Mooney VR46 Racing Team, désormais vainqueur en catégorie reine, revient ce week-end sur un circuit auquel il est très attaché. S'il ambitionne de faire encore mieux, l'Italien doit à tout prix inscrire de gros points pour rester dans la course au titre.

 

Marco Bezzecchi se souviendra à vie de ce 26 juin 2022, date à laquelle il est monté sur son premier podium en MotoGP. Rookie la saison dernière, le natif de Rimini ouvrait aussi le compteur de son équipe, le Mooney VR46 Racing Team. Libéré de cette pression, l’Italien a attaqué cette année à fond avec deux victoires et une deuxième place en cinq courses. Un peu moins en vue lors des dernières manches, il doit rapidement retrouver le haut du classement, sous peine d’être décroché au championnat. Quoi de mieux que de retrouver un tracé qu’il adore pour y arriver.

Assen 2022, le jour le plus « important » de sa carrière

La joie de Marco Bezzecchi et l'équipe Mooney VR46 Racing Team après leur premier podium en MotoGP. © Icon Sport.

Quatrième sur la grille de départ du GP des Pays-Bas 2022, son deuxième meilleur résultat en qualifications, Marco Bezzecchi réalise un très bon départ pour se placer aux portes du top-3. En début de course, Fabio Quartararo accroche Aleix Espargaro devant l’Italien. Deuxième à vingt tours de l'arrivée, l’Italien est en passe de remplir un de ses objectifs de la saison.

Dans le sillage du futur champion du monde, son compatriote ne faiblit pas. Mieux encore, il reste sous la seconde derrière la Ducati officielle. Plein de maturité, Marco Bezzecchi assure un immense résultat pour lui et son équipe.

Avant de revenir sur cette même piste, le Transalpin se souvient avec plaisir de ce week-end néerlandais. « Assen a toujours été un de mes circuits préférés. Ici l’an dernier, j’ai vécu l’un des jours les plus importants de ma carrière de pilote. C’est une des raisons pour lesquelles je me languis de revenir et de donner le meilleure de moi-même. » Le pilote Mooney VR46 Racing Team doit aussi en profiter pour signer au minimum un podium afin de rester clairement dans la lutte pour le titre.

De challenger principal à outsider au général

Sur le podium avec Francesco Bagnaia (au milieu) et Jorge Martin (à droite), Marco Bezzecchi va devoir les devancer souvent pour espérer reprendre les commandes du championnat. © Icon Sport.

Troisième à Portimao, vainqueur en Argentine, leader du championnat après deux courses : Marco Bezzecchi avait tout l’air du rival N°1 de Francesco Bagnaia au championnat. Au guidon de la Ducati, version 2022, le porteur du N°72 profitait aussi d’une machine parfaitement réglée, qui a mené son compatriote jusqu’à la couronne suprême.

Mais voilà, exceptée sa magnifique victoire au Mans lors du GP de France, le natif de Rimini traîne moins aux avant-postes depuis quelques courses. Sixième au Texas, il a abandonné à Jerez. Toujours placé (huitième au Mugello, quatrième au Sachsenring), Marco Bezzecchi est plus rarement sur les podiums que Francesco Bagnaia ou encore Jorge Martin. 

Ces résultats moins élevés que ses rivaux se traduisent concrètement au championnat. Le pilote Mooney VR46 Racing Team est redescendu au troisième rang à 34 points du leader et 18 du pensionnaire du Prima Pramac Racing, deuxième. 

A la fin du Grand Prix d’Allemagne, les observateurs plaçaient l’Espagnol comme adversaire principal du tenant du titre. Loin d’être hors du coup, Marco Bezzecchi pourrait rapidement revenir dans le match, à condition de briller en sprint race et lors de la course du dimanche. Là où il pêche depuis quelques semaines. A lui de rectifier le tir sur un circuit à jamais gravé dans son histoire. 

Journaliste spécialisé en sports mécaniques.

Dernières publications

En haut