Auto/Moto

MotoGP bilan 2022 : l’avènement de Gresini Racing et Bastianini

La saison 2022 de MotoGP terminée, l'heure de faire le bilan est arrivée. We Sport vous propose une analyse équipe par équipe de l'année qui vient de s'écouler. Pour sa première saison sous ce nom, Gresini Racing a de suite impressionné le paddock avec une victoire inaugurale de son leader Enea Bastianini. 

 

Gresini Racing, 7e 243 points 

Arrivé en MotoGP sous le nom de Gresini Racing, l’équipe a pris la suite du team Avintia. Lors de la manche d’ouverture au Qatar, les hommes de Fausto Gresini montent immédiatement sur la plus haute marche du podium grâce à la victoire d’Enea Bastianini. Avec les 4 succès de l’Italien, l’équipe transalpine a souvent joué devant pour le plus grand bonheur du team manager. Lors de cette saison 2022, Enea Bastianini devait prouver son potentiel pour sa deuxième année en catégorie reine alors que Fabio Di Giannantonio découvrait la catégorie reine. Ces jeunes pilotes ont parfois eu des passages à vide pendant plusieurs courses due à leur manque d’expérience. Mais au final, ils ont tous les deux beaucoup appris à des échelles différentes. 

 

Enea Bastianini (3e, 219 points) : la relève est déjà là

Avec Francesco Bagnaia, il est assurément l’homme de la saison. Auteur de 4 victoires cette saison, Enea Bastianini a inscrit 219 des 243 points de son équipe. Vainqueur dès le premier Grand Prix au Qatar, le pilote Gresini Racing a montré son potentiel aux yeux de tous. Après avoir refait le coup à Austin et au Mans, le champion du monde Moto2 2020 a traversé une période difficile avec plusieurs chutes et des courses sans marquer le moindre point. Mais voilà, hors de la course au titre, l’Italien a trouvé un nouvel objectif : la 3e place du championnat. Son podium à Saint-Marin, puis son succès en Aragon, l’ont lancé dans une bonne dynamique qu’il a poursuivi avec un nouveau podium en Malaisie. Plus régulier et plus propre, Enea Bastianini a coiffé Aleix Espargaro pour monter sur le podium mondial. Une belle fin de saison qui lui a aussi offert une place dans l’écurie officielle au sein du Ducati Lenovo Team. En concurrence avec Jorge Martin, le Transalpin a été choisi pour épauler Francesco Bagnaia en 2023. Compétitif avec une moto satellite, à voir ce que Bestia pourra faire sur la machine d’usine.

 

Fabio Di Giannantonio (20e, 24 points) : apprentissage difficile mais pas ratée

Pour sa première en catégorie reine, Fabio Di Giannantonio n’a pas connu une saison facile, ce qui est tout à fait normal pour un rookie. L’Italien est rentré à six reprises dans les points, dont une fois dans le top-10 : 8e au Grand Prix d’Allemagne, son meilleur résultat en MotoGP. Avec un rythme de course pas toujours compétitif, le Romain s’est heurté au niveau global du MotoGP, l’un des meilleurs plateaux de l’histoire. Mais voilà qu’au Mugello, Fabio Di Giannantonio a réalisé l’exploit de la saison : la pole position. Devant des tifosi aussi heureux qu'étonnés, le pilote Gresini Racing a dominé l’ensemble de la grille. Parti devant ses deux compères de la VR46 Academy, Marco Bezzecchi et Luca Marini, Fabio Di Giannantonio n’a pas réussi à concrétiser en course, finissant à la 11e place. Mais qu’importe, il a eu son heure de gloire et espère en avoir d’autres la saison prochaine.

Fabio Di Giannantonio poleman surprise de la saison. ©Ansa.

 

Saison 2023 : continuité et nouveauté pour cette nouvelle année

Enea Bastianini parti dans l’écurie officielle, Gresini Racing a dû chercher un nouveau pilote. Les Italiens ont d’abord annoncé la reconduction de Fabio Di Giannantonio qui devra gagner en régularité et en rythme de course pour être plus souvent dans les points. Après avoir appris avec son compatriote en 2022, il pourra gagner en expérience au côté d’Alex Marquez. Venu tout droit de Honda LCR, le frère cadet de Marc va découvrir une nouvelle machine après une année galère chez les Japonais. Avec la Ducati, le N°73 espère gagner en performance pour jouer devant, à l’instar d’Enea Bastianini cette saison.


Dernières publications

En haut