Auto/Moto

MotoGP bilan 2022 : même problématique que Honda chez LCR

La saison 2022 de MotoGP terminée, l'heure de faire le bilan est arrivée. We Sport vous propose une analyse équipe par équipe de l'année qui vient de s'écouler. Avec une moto peu performante, les pilotes Honda LCR ont beaucoup souffert en piste. A l’image de Yamaha, l’équipe satellite Honda a été en très grande difficulté lors de cette campagne 2022.

 

Honda LCR, 10e 98 points

Quand l’écurie officielle est en difficulté, rarement l’équipe satellite arrive à tirer son épingle du jeu. Malheureusement pour eux, Honda LCR n’a pas fait exception en 2022. Avec une machine difficile à comprendre, ni Alex Marquez, ni Takaaki Nakagami n’ont réussi à trouver les clés pour faire fonctionner leur moto. Avec seulement trois week-ends où ils n’ont marqué plus de 10 points, la statistique est révélatrice de toute la difficulté des pilotes à trouver de la performance. Même s’ils n’ont fait que trois manches blanches, Honda LCR a ramené que quelques petites unités par course, bien trop peu pour espérer être plus haut dans le classement du championnat équipes. 

 

Alex Marquez (17e, 50 points) : la pire saison de sa carrière en MotoGP

14e en 2020, 16e l’année d’après, Alex Marquez a conclu son année 2022 à la 17e position. Avec seulement 50 points, le frère cadet des Marquez s’est tout simplement heurté aux problèmes de sa moto. Malgré son lien de parenté avec celui qui l’utilise au mieux, Alex Marquez n’a jamais joué devant mais compte 4 top-10 à son actif cette année, avec comme meilleur résultat une 7e place au Portugal. Souvent aux alentours de la 15e position, l’Espagnol n’est jamais parvenu à s’installer durablement en tête que ce soit en qualifications ou en course. Le changement de moto l’an prochain avec la Ducati de Gresini Racing pourrait lui faire le plus grand bien.

 

Takaaki Nakagami (18e, 48 points) : Taka a sauvé sa place

A l’instar de tous ses coéquipiers, Takaaki Nakagami a vécu une saison difficile. S’il avait plutôt bien commencé avec 4 top-10 dans la première moitié de saison, le Japonais a commis beaucoup d’erreurs, due à une agressivité extrême dans certaines situations. Le départ du Grand Prix de Catalogne en est le meilleur exemple. Parti au-delà de la 3e ligne, Taka a tenté un freinage ultra tardif au premier virage pour remonter en tête. Une manœuvre bien trop optimiste qui a envoyé dans le décor Francesco Bagnaia et Alex Rins, blessant au poignet l’Espagnol. Malgré la violence de l’incident, aucune sanction n’a été prononcée, énervant un bon nombre des pilotes du paddock.

Takaaki Nakagami n'a pas été sanctionné pour ce trop plein de confiance. © MotoGP.

Déjà en méforme, le Nippon s’est blessé à la main en Aragon après l’incident du premier tour avec Marc Marquez. S’il a tout fait pour être présent au Grand Prix du Japon devant ses fans, le pilote Honda LCR a dû déclarer forfait pour les manches suivantes. De retour à Valence, il a terminé cette saison galère par une 14e place sur le circuit Ricardo Tormo. Au vu de ses performances et de ses erreurs, Honda LCR a un temps hésité à le remplacer par son compatriote Ai Ogura, pilote en Moto2. Le vice-champion 2022 de l’antichambre du MotoGP a déclaré qu’il ne se sentait pas prêt à faire le grand saut. Alors solidarité nationale ou manque de confiance en soi ? Le fait est que Takaaki Nakagami sera bien présent sur la grille 2023 avec Honda LCR.

 

Saison 2023 : nouveau souffle pour LCR avec Rins 

Takaaki Nakagami d’un côté, Alex Rins de l’autre : Honda LCR a misé sur deux pilotes expérimentés pour tenter de revenir fréquemment dans le top-10. Quand il est à son meilleur niveau, le Japonais a souvent été le meilleur représentant du constructeur lorsque Marc Marquez est absent. De son côté, l’Espagnol va avoir un temps d’adaptation mais il est un vainqueur de Grand Prix qui connaît très bien le très haut niveau, le bon profil pour aider au développement de la moto nippone. A la recherche d’un guidon après le départ de Suzuki, le Catalan va retrouver Joan Mir au sein de Honda. Avec l’arrivée des deux hommes pour épauler Marc Marquez et Takaaki Nakagami, c’est tout le groupe Honda qui va repartir de l’avant pour de nouveau gagner en MotoGP.


Dernières publications

En haut