Auto/Moto

MotoGP bilan 2022 : Tech3 en grande difficulté

La saison 2022 de MotoGP terminée, l'heure de faire le bilan est arrivée. We Sport vous propose une analyse équipe par équipe de l'année qui vient de s'écouler. Pour clore la grille 2022, place au bilan du dernier du championnat équipes : Tech3 Racing. L’équipe d’Hervé Poncharal n’a jamais trouvé le moyen de progresser au classement général. 

 

Tech3 Racing, 12e 27 points

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour Tech3. Malheureusement pour les tricolores, ils ont enchaîné une seconde année à la dernière place du classement équipes. 

L’équipe dirigée par Hervé Poncharal a souhaité miser sur la jeunesse en accueillant Raúl Fernández et Remy Gardner en remplacement de Danilo Petrucci et d’Iker Lecuona. Un duo alléchant sur la papier puisqu’il s’agissait du champion Moto2 2021 (Remy Gardner) et de son dauphin l’an passé. Mais en piste, le pari n’a pas été payant, loin de là. Par manque d’expérience, les deux rookies ont beaucoup souffert dans un championnat au niveau très relevé. Malgré quelques coups d’éclats, aucune machine du team n’a réussi à atteindre le top-10 cette saison.

 

Raúl Fernández (22e, 14 points) : une année pour apprendre, une autre pour progresser ?

Pour son arrivée dans la catégorie reine, le vice-champion Moto2 n’a pas vécu l’expérience qu’il espérait vivre. Avec une KTM qui ne lui convenait pas parfaitement, Raúl Fernández s’est démené en queue de peloton. L’Espagnol s’est souvent battu avec son coéquipier et les pilotes RNF Racing. A ce petit jeu-là, le pilote de 20 ans aura eu le mérite d’avoir terminé devant son voisin de garage. Il doit cette place finale à ses deux 12e places au Grand Prix d’Allemagne et à Valence. Malgré ce manque de performance, Raúl Fernández s’est vu offrir une nouvelle chance en MotoGP au sein du team RNF Racing. Au guidon d’une Aprilia RS-GP, vainqueur de Grand Prix cette saison, le Madrilène aura toutes les armes pour continuer d’apprendre et monter dans le classement.

 

Remy Gardner (23e, 13 points) : direction le WSBK après cette année difficile

Lui n’aura pas de seconde année en catégorie reine. En 2023, Remy Gardner va découvrir le championnat du monde de Superbike (WSBK). L'Australien va devenir pilote officiel Yamaha et aura à sa disposition une moto d’usine. Cette saison n’a pas été un long fleuve tranquille pour le natif de Sydney. S’il est rentré à six reprises dans le top-15, soit autant que son coéquipier, le champion du monde Moto2 2021 a signé le meilleur résultat de son équipe : une 11e place en Catalogne. Pas conservé par Tech3, Remy Gardner a trouvé refuge dans l’autre championnat du monde de moto, en Superbike. Une occasion pour lui de donner un nouveau tournant à sa carrière avant peut-être de revenir en MotoGP.

 

Saison 2023 : bienvenue à GasGas Tech3 

Fini Tech3 Racing, place à GasGas Tech3 en 2023 ! Racheté par KTM, le constructeur espagnol va devenir le sponsor titre de l’équipe française. Déjà présent en Moto2 et en Moto3 avec le team Aspar, GasGas va permettre à Tech3 d’avoir ses propres couleurs, se séparant de celles de KTM. L’écurie autrichienne a annoncé que les pilotes de l’équipe satellite auront les mêmes motos que les deux pilotes d’usine, Jack Miller et Brad Binder. Une information qui a sûrement encore plus incité Pol Espargaro à revenir dans son ancienne équipe après deux années très compliquées chez Honda Repsol. L’Espagnol aura aussi un rôle de leader puisqu’il roulera avec son compatriote, Augusto Fernandez, récent champion du monde Moto2. Seul rookie de la saison prochaine, le pilote de 24 ans aura un sacré défi devant lui : s’adapter et performer en MotoGP. 


Dernières publications

En haut