Auto/Moto

MotoGP : Johan Zarco dévoile son plan pour la suite

Loin de la lutte pour les premières depuis son départ de Ducati pour Honda, Johan Zarco ne panique pas pour autant. En paix avec lui-même, le Français aborde l'avenir assez sereinement.

Le Grand Prix du Portugal a confirmé le fait que Johan Zarco ne jouait plus les premières places en Moto GP cette saison. Passé de Ducati à Honda, où il a signé avec le team LCR pour deux saisons plus une en option, le Français a terminé à la quinzième place. Loin, très loin de sa quatrième place obtenue en 2023 au guidon de sa Pramac.

Cette situation, il l'avait déjà vécue en 2019, lorsqu'il avait quitté Yamaha pour rejoindre KTM, avec qui il s'est retrouvé tout en bas du classement. Pourtant, Johan Zarco aborde la situation très sereinement. Contrairement à 2019. “J'avais peur quand je suis passé de la Yamaha à la KTM. C'est pour ça que j'ai quitté KTM, j'avais vraiment peur de perdre mon talent. Je n'ai plus cette peur parce qu'avec ce que j'ai appris chez Ducati, j'ai tellement de références, également sur moi, que je peux beaucoup mieux voir la situation”, a décrit le pilote français.

Se montrer patient

Avec cette sérénité, Johan Zarco sait qu'il peut être patient et attendre que sa Honda progresse, qu'importe le temps que cela prendra. “Je peux vraiment séparer mon esprit entre ce qui vient du matériel et ce que je peux faire. Grâce à mon âge et mon expérience, je sais que je peux faire confiance au projet, et presque attendre, je dirais, parce que j'ai suffisamment d'expérience pour ne pas perdre cette confiance”, a-t-il expliqué.

Johan Zarco sait qu'il s'est investi dans un projet à long terme, et garde confiance en Honda dont le plan lui convient. “Honda a besoin de tout très bien contrôler donc avec le nouveau projet qu'ils ont lancé, ils travaillent sur ça et on verra, on a toujours des confirmations de ce qui nous fait défaut. On ne peut pas construire quelque chose de nouveau en une seule course”, a confirmé le Français.

Cette saison, Johan Zarco a terminé douzième au Qatar, puis quinzième au Portugal. Avec cinq points au compteur, il pointe à la dix-septième place au classement général.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut