Championnats Etrangers

Mourinho viré de la Roma, les raisons d’un divorce inévitable !

C'est officiel depuis ce mardi matin, José Mourinho n'est plus l'entraîneur de la Roma. Malgré un début de parcours séduisant, marqué par un sacre européen, The Special One vient d'enchaîner quelques défaites capitales, et donc fatales. Une triste habitude chez le Portugais. Tentative d'explication. 

José Mourinho n'est plus le coach de l'AS Roma. L'aventure s'arrête après 138 matchs à la tête du club italien. L'élimination en quart de finale de la Coupe d'Italie face à la Lazio (3-1) et la défaite ce week-end en championnat face au Milan AC (3-1) auront eu raison de The Special One qui se retrouve une nouvelle fois au chômage.

Deux finales, un sacre européen… Un départ en fanfare

Tout a commencé le 4 mai 2021. Ce jour-là, la Roma a officiellement annoncé l'arrivée de José Mourinho en qualité d'entraîneur de son équipe première, à partir de la saison 2021-2022. Un très joli coup sur le papier, avec un technicien qui a notamment mené le FC Porto et l'Inter Milan au titre suprême pour un club, à savoir la Ligue des Champions. Sixième de Serie A au printemps 2022, la Roma de Mourinho s'est surtout distinguée pour avoir soulevé la Ligue Europa Conférence. Faisant du Special One le premier à soulever C1, C3 et C4. L'année suivante, même classement dans le Championnat d'Italie, et nouvelle finale européenne, en Ligue Europa cette fois, hélas perdue. Mais les résultats sont globalement au rendez-vous et les attentes, énormes.

Mourinho remporte la Conference League avec la Roma en 2022 (Source : Icon Sport)

Mourinho ne trouve plus la bonne carburation

Hélas, cette saison, José Mourinho n'est pas parvenu à briller. La Roma compte déjà sept défaites en vingt matches de Serie A et pointe à la neuvième place du championnat, à 22 points du leader, l'Inter Milan. Un écart tout simplement abyssal. Seul vrai motif de satisfaction, une qualification en Ligue Europa. Mais là encore, la modeste deuxième place récoltée obligera les Transalpins à disputer un barrage de tous les dangers face au Feyenoord Rotterdam. Sans oublier les récents couacs. En Coupe d'Italie face au voisin et rival, la Lazio Rome (défaite 3-1). Et un dernier revers en date sur la pelouse de l'AC Milan (défaite 3-1). Tout ceci ayant conduit à la fin de parcours de José Mourinho. Un classique, en somme. Mourinho quitte la Roma après 138 matchs à la tête de l'équipe avec un bilan de 68 victoires, 31 nuls et 39 défaites.

Une triste habitude, avant un nouveau rebond ?

Hélas, que ce soit à Chelsea, à l'Inter, au Real Madrid, à Manchester United ou plus récemment à Tottenham, José Mourinho a pris la fâcheuse habitude d'enchaîner les fins de parcours tumultueuses. Sportivement, mais aussi parfois au niveau des relations avec ses dirigeants. On se souvient de ce gros différend avec Roman Abramovitch, alors boss des Blues, en 2007. Même chose en 2013 à Madrid, où ses rapports avec Iker Casillas ou encore Sergio Ramos étaient décrits comme orageux. En décembre 2015, c'est une seizième place de Premier League qui aura eu raison de lui. Et après ? Souvent associé au PSG, José Mourinho a vu Luis Enrique prendre place sur le banc l'été dernier. Un comeback au Real Madrid semble hautement improbable, Carlo Ancelotti ayant rempilé. Fera-t-il son retour à Manchester United, où Erik ten Hag parait plus menacé que jamais ? Mourinho pourrait également répondre à sirène du championnat de l'Arabie Saoudite. Cet été, il avait affirmé avoir rejeté “la plus grande proposition de manager” de l'histoire du football pour rester à la tête de la Roma. Affaire à suivre …

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut