Multisport : le classement des sportifs les mieux payés au monde en 2019

Le magazine américain Forbes a publié, ce mardi, le classement annuel des athlètes les mieux payés de la planète. Décryptage de ce classement de l’année 2019. 

Et cette année, le sportif le mieux payé au monde est… Lionel Messi ! Avec un total 112,2 millions d’euros sur les douze derniers mois, l’international argentin remporte ce classement. Derrière lui, sur le podium, deux autres footballeurs sont présents. Il s’agit de Cristiano Ronaldo (2e, 96,3 millions d’euros) et de Neymar (92,8 millions d’euros).

Voici le top 10 des sportifs les mieux payés en 2019 :

    1. Lionel Messi, 112,2M d’€
    2. Cristiano Ronaldo, 96,3M d’€
    3. Neymar, 92,8M d’€
    4. Canelo Alvarez, 83M d’€
    5. Roger Federer, 82,5M d’€
    6. Russell Wilson, 79M d’€
    7. Aaron Rodgers, 78,9M d’€
    8. LeBron James, 78,6M d’€
    9. Stephen Curry, 70,5M d’€
    10. Kevin Durant, 57,8M d’€

Kurt Badenhausen, rédacteur en chef de Forbes Media, nuance la suprématie du football : « L’impact global du football se reflète clairement dans les revenus en 2019, les trois premiers athlètes sur la liste étant Messi, Ronaldo et Neymar. Mais les joueurs de basket continuent de dominer le top 100 avec 35 athlètes sur la liste, gagnant un total de 1,14 milliard d’euros, dont 72% proviennent de salaires et non de contrats de promotion ».

Domination nette du basketball et… des États-Unis

Au total, dix sports sont représentés dans le classement. Comme l’a souligné justement Kurt Badenhausen, le basketball domine largement avec 35 athlètes. Le football américain est second avec 19 athlètes. Puis, le baseball (15 athlètes) et le football (12 athlètes) se classent respectivement 3e et 4e.

Parmi les 100 athlètes, 25 nationalités différentes y figurent. Et la domination des États-Unis est claire, avec 62 athlètes présents. Les autres pays peinent à rivaliser. En effet, le Royaume-Uni (2e) compte 5 athlètes tandis que la France et l’Espagne (3e) en comptabilisent 3.

A noter que Serena Williams, 63e, est la seule femme du classement en 2019. L’année dernière, en 2018, aucune femme n’y figurait.

Des chiffres en hausse

Collectivement, les 100 athlètes ont empoché 3,5 milliards d’euros sur les douze derniers mois. Soit une hausse de 5% par rapport à l’année dernière.

Enfin, cette année, pour figurer dans le classement, le montant minimum à atteindre est de 22 millions d’euros. C’est le coût le plus élevé de tous les temps. L’année dernière, celui-ci était de 20,2 millions d’euros, soit une différence de 1,8 millions d’euros.

 

(Crédit photo : FIFA)

Poster un commentaire

lectus id, massa consectetur ipsum Praesent et, non