Mythique Quevilly

Construit pour accueillir la Coupe du monde 1998, le stade de France fête ses 20 ans cette année. Pour l’occasion, WeSportFR vous propose de revivre 20 matchs qui ont marqué l’histoire de cette enceinte mythique.

Lors de l’édition 2011-2012 de la Coupe de France, la finale a eu droit à un protagoniste surprise. Cette finale opposa le grand Olympique Lyonnais à Quevilly club de National.

Parcours de Lyon :

Entrée en 32ème de finale, Lyon se défera lors du derby lyonnais de Lyon Duchère (CFA) sur le score de 1-3.

En 16ème autre adversaire de division inférieure pour les Lyonnais qui se déplacèrent pour affronter Vendée Luçon Football au stage de la Beaujoire où ils s’imposeront 0 à 2.

Lors des 8ème Lyon sera contraint cette fois d’affronter une Ligue 1. C’est Bordeaux qui est désigné. Après un score de 1-1 au terme du temps réglementaire avec un but du buteur lyonnais Alexandre Lacazette suite à l’ouverture du score de Jussié pour les Girondins. En prolongations les attaquants lyonnais se donneront les moyens de leurs ambitions en marquant à deux reprises avec Gomis et Briand.

En quart de finale l’Olympique Lyonnais devra se déplacer à Paris pour affronter le PSG. Kallstrom, Lisandro et Gomis offriront à leur équipe le billet pour les demis finales.

En demi finale afin de se hisser jusqu’en finale, Lyon aura un tirage plutôt clément en tirant le GFC Ajaccio club de National. Les Lyonnais se déplaceront en Corse où ils étrilleront les corses 0-4 avec des buts de Lacazette, Lopez, Grenier et Gomis.

Parcours de Quevilly :

Le club de National de Quevilly mené par son entraîneur Régis Brouard entrera en compétition au 7ème tour de Coupe de France face au club de Clermont RC (PH), qu’ils élimineront avec difficulté 2-5 après les prolongations.

Au 8ème tour, les Normands tireront Feignies club de CFA 2. Les normands s’emploieront jusqu’aux pénaltys afin de se sortir du piège. Score final : 1-1 et 3 à 0 aux tirs au but.

Quevilly maintenant en 32ème de finale, aura un tirage plutôt favorable à un club de National en affrontant Rennes ! Non rassurez vous le TA Rennes deuxième club de la ville bretonne évoluant en DH. Pour autant encore une fois les Normands se sortiront difficilement de cette rencontre aux tirs au buts encore, suite à un score nul et vierge à la fin des prolongations.

Parcours non pas sans embûches, mais relativement à la portée de cette équipe. Oui mais voilà les tours passent et lors des 16ème de finale Quevilly tombera pour la première fois sur une équipe de niveau supérieur, le SCO d’Angers. En plein mois de janvier les homme de Brouard éliminera les joueurs de Ligue 2 sur le score de 1 à 0.

Et les exploits de Quevilly s’enchaînent et en 8ème le tirage les fait affronter un club de National comme eux. Peut être après réflexion l’un des pires tirages pour des équipes de ce niveau qui ont toutes deux envies d’aller toujours plus haut. Le match aura lieu dans leur stade du Petit Quevilly dans la banlieue de Rouen. Après prolongation les Normands élimineront les Orléanais 2 à 0.

En quart de finale, ils tombent sur gros. Très gros. L’OM. Mais c’est un OM en perte de vitesse et Brouard et les siens rencontreront et ces derniers en profiteront. Délocalisé à D’Ornano pour l’occasion Quevilly marquera très tôt à la 6ème minute avec une reprise du gauche de Valéro avant l’égalisation tardive de Loic Rémy à la 85ème. En prolongation Aynia donnera l’avantage aux Normands en battant le gardien remplaçant de l’OM, Bracigliano. Une minute plus tard Remy égalisera une nouvelle fois. Mais ils trouveront les ressources nécessaires pour qu’Aynia aille de son doublé qui qualifia les résidents de Nationale.

Une nouvelle fois à D’Ornano pour l’occasion de jouer une demi-finale, Quevilly héritera du Stade Rennais. Et quel match ! Après une ouverture du score rennaise à la 8ème minute de Féret, Hérouat égalisera à la 64ème avant que Laup crucifie les Rennais à la 93ème minute dans une ambiance de folie ! Ça y est Quevilly est en finale pour la seconde fois de son histoire après celle de 1927 ! Le club se dirige vers le Stade de France.

Quevilly bat Rennes 2-1.
Crédit: 20 minutes

La Finale :

Le Stade de France reçoit le 28 avril 2012, la finale de cette coupe. Lyon (Ligue1) face à Quevilly (Nationale). Dans un match fermé sans véritable occasion pour le petit Poucet de la Coupe de France, les Lyonnais seront pragmatiques et domineront les Normands dans un match maîtrisé, sans se faire trop peur. Quevilly sera vaillant mais l’écart ce soir là était trop grand et l’exploit était trop dur a réaliser. L’OL s’imposera 1 à 0 face à Capelle et les siens et remportera l’édition 2011-2012 de la Coupe de France. Lors de la remise de la coupe les Lyonnais inviteront le capitaine et gardien de Quevilly a brandir la coupe avec eux. Quel parcours de ce club, de ces joueurs et de cet entraîneur, la magie de la Coupe !

Lyon remporte de la coupe de France et invite le capitaine normand a soulever la coupe.
Crédit Europe 1

 

Robin Garnier

A propos de l'auteur

Rédacteur rubrique football & Community Manager

Poster un commentaire

libero Nullam elit. id et, consectetur velit, id risus leo.